Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

13/05/2019

La colère des légions

La mort de deux soldats des forces spéciales a suscité chez moi une colère qui gronde et ne cesse de s’amplifier… Deux soldats d’élite tués en échange de la vie de deux pédales qui n’avaient rien à faire dans cette partie du globe déconseillée et infestée de terroristes islamistes… N’y-a-t-il pas là une disproportion inconvenante dans le dénombrement et le choix des victimes ? Macron voulait réaliser un coup d’éclat afin de redorer son blason et assurer, ainsi, la victoire de ses acolytes... Cela s’est traduit pas un tragique fiasco qui va, assurément, marquer à jamais le moral de nos troupes en OPEX… Mourir pour défendre la Patrie : OUI ! Mourir pour sauver deux hurluberlus en vacances qui n’ont que faire du patriotisme : NON ! Jamais !

Monsieur Macron, vous spéculez sur l’héroïsme et la vie de nos soldats : prenez garde à la colère des Légions !

José CASTANO

Lettre de Marcus Flavinius, centurion à la 2ème cohorte de la légion Augusta adressée à son cousin Tertullus à Rome :

« On nous avait dit, lorsque nous avons quitté le sol natal, que nous partions défendre les droits sacrés que nous confèrent tant de citoyens installés là-bas, tant d’années de présence, tant de bienfaits apportés à des populations qui ont besoin de notre aide et de notre civilisation.

            Nous avons pu vérifier que tout était vrai et, parce que c’était vrai, nous n’avons pas hésité à verser l’impôt du sang, à sacrifier notre jeunesse, nos espoirs. Nous ne regrettons rien mais, alors qu’ici cet état d’esprit nous anime, on me dit que dans Rome se succèdent cabales et complots, que fleurit la trahison et que beaucoup, hésitants, troublés, prêtent des oreilles complaisantes aux pires tentations de l’abandon et vilipendent notre action.

            Je ne puis croire que tout cela soit vrai et, pourtant, des guerres récentes ont montré à quel point pouvait être pernicieux un tel état d’âme et où il pouvait mener.

            Je t’en prie, rassure-moi au plus vite et dis-moi que nos concitoyens nous comprennent, nous soutiennent, nous protègent comme nous protégeons, nous-mêmes, la grandeur de l’Empire.

            S’il devait en être autrement, si nous devions laisser en vain nos os blanchis sur les pistes du désert, alors que l’on prenne garde à LA COLERE DES LEGIONS ».

 

Francis-claude Neri
NERI Francis @Iese67NERI
https://semanticien.blogspirit.com/

13 05 19

 

 

10/05/2019

Blocages Facebook

Le PDG de Facebook sera à l’Élysée ce vendredi après-midi pour discuter de la régulation d’Internet, alors que le parlement français se prépare à examiner une proposition de loi pour mieux modérer les propos haineux en ligne.

Pour ce qui me concerne, ainsi que pas mal de mes amis, Facebook avait pris les devants :

« Pour que Facebook reste une plate-forme sûre, nous bloquons parfois certains contenus et certaines actions. Si vous pensez que nous avons fait une erreur, veuillez nous le dire. Si nous ne pouvons pas examiner chaque rapport, les commentaires que vous nous envoyez nous aident à améliorer les mesures de sécurité mise en place sur Facebook.

Veuillez expliquer pourquoi vous pensez qu’il s’agit d’une erreur

Nous vous remercions d’avoir pris le temps de nous envoyer un rapport.

En savoir plus sur ce qu’il se passe lorsque vous êtes bloquée(s) ou si votre contenu a été supprimé.

« J'ai lu et relu le contenu incriminé et je ne vois absolument pas en QUOI il inciterait à la haine Bloqué pour un mois, il me semble que Facebook veut limiter ma liberté d'expression durant ces élections ...nous ne sommes plus en démocratie ...c'est de plus en plus évident ...pour moi Facebook se saborde ...sa fin est proche ! »

Impossible de traiter votre requête

Impossible de traiter votre requête. Veuillez réessayer ultérieurement »

Et voilà c’est plié et la prochaine fois ce sera l’exclusion définitive !

Nous ne pouvons même plus intervenir en défense et je suis bloqué pour encore 8 jours.  C’était bien calculé pour me libérer juste avant les élections.

Observer par soi même, relier pour mieux comprendre et en tirer ses propres conclusions n’est plus possible quand ceux qui commandent vous autorisent à savoir que ce qu’ils veulent que vous sachiez.
Et pourtant observer, distinguez, situer marque le début de l’indépendance.

S’interdire d’observer, de discuter et accepter sans la discuter la version du pouvoir ou simplement des autres, c’est renoncer à exercer sa faculté de perception, de raisonnement, d’analyse.
Sur Facebook, observer et en déduire des conclusions exactes, éveiller la conscience citoyenne est devenu source de danger, et toute réaction émotive peut être plus dangereuse encore pour soi même où sa famille ; je l’ai "observé" au cours des poursuites qu’exerçât en mon encontre Martine Aubry en son temps. Insultes et menaces me firent déménager et nous réfugier en Allemagne avec ma famille.

Il est clair que c’est aussi pour ces raisons que nombre de nos amis s’autocensurent et ne font plus part de leurs observations. Ils réagissent en quelques sortes par instinct de conservation.

Mais si on renonce à observer, à réagir, à entreprendre une action éclairée, on cesse de vivre sa propre vie et c’est exactement ce que veut l’oligarchie globaliste dont Facebook n’est qu’un outil.

Prenez soin de vous mes ami(e)s et ne lâchez RIEN !

Francis-claude Neri
NERI Francis @Iese67NERI
https://semanticien.blogspirit.com/

10 05 19

 

23/04/2019

Avenir de l’Union européenne.

L’avenir de l’Union européenne.

Poursuite d’un dessein mondialiste ultralibéral faisant la part belle aux nantis de ce monde ou instauration d’une Europe des nations porteuse de grands projets auxquels les peuples, consultés, auront souscrit ?

Ce choix risque fort de n’être pas permis.

https://www.bvoltaire.fr/le-piege-tendu-des-prochaines-elections-europeennes/

Réunion publique à Beaucaire (30) : discours de Jordan Bardella – 20 avril 2019 (VIDEO)

https://rassemblementnational.fr/videos/reunion-publique-...

Le sens commun à disparu.

Nous sommes sortis du terrain balisé entre gens d’une même civilisation qui s’affrontent comme autrefois pour savoir s’il fallait un peu plus ou un peu moins de taxes ou un peu plus de services publics. Le sens commun à disparu.

Les enjeux sont désormais ailleurs, ils touchent à notre survie, on n’est plus entre adversaires mais entre ennemis.

La gauche a introduit le poison des référentiels qui n’appartiennent pas à nos valeurs, nos mœurs et nos repères: communautarisme, trahison du féminisme, racialisme, antisémitisme, ségrégation, individualisme exacerbé.

Elle est en sécession, au-delà du limes[1], entrée en guerre ouverte.

Fleur de Lys

 

 

[1]« Le Limes était durant l'Antiquité romaine une ligne de fortification traversant le Rhin, pour séparer l'Empire Romain, qui représentait la "civilisation", et les peuples qu'il y avait à l'Est de ces remparts, à savoir les Germains, les Slaves, les Huns... brefs, les "barbares". »