Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

26/06/2007

La communication intégrative

N’attendez pas de moi que je traite ici de communication commerciale ou plus exactement de publicité, mais de relation, d’interaction et de rétroaction.

Pour moi, et sans aucun doute pour quelques autres, je retiens trois formes de communication : pédagogique, managériale et thérapeutique.  Dans le concept que je soutiens ici, les trois formes de communication sont étroitement interdépendantes et sont utilisées indifféremment selon les circonstances et en fonction des relations que nous établissons avec nos semblables et plus généralement avec notre environnement. Chacun d’entre nous est mis en situation de communiquer sur un mode ou sur un autre en fonction de ses compétences ou de son intérêt au cours d’une relation avec soi, ou encore interpersonnelle ou sociale. Nous savons et reconnaissons à présent que le but de tout individu au sein d’un groupe est de tirer de ses relations avec d’autres membres, et selon le cas de ses interactions ou rétroactions, autant de satisfactions que possible. Ce que peu d’entre nous savent faire c’est de se situer dans une forme ou une autre de communication et de savoir utiliser les compétences transversales des deux autres afin de rendre cohérente et globale une intervention relationnelle pour quelle satisfasse nos besoins. Oserai je dire que si nous ne parvenons pas à satisfaire nos besoins et nos désirs c’est que nous ne savons pas communiquer ou pour le moins que nous communiquons mal ? Probablement, mais nous avons une bonne excuse pour cela, car de tous les traités de communication que je connaisse aucun ne traite de communication intégrée. Tout au plus fait- on état de communication verbale ou non verbale et plus rarement de métacommunication. 

Alors qu’est ce que la communication intégrative et comment l’appliquer ?

Nous retiendrons comme hypothèse qu’il existe au moins trois formes de communication à appréhender, rendre compatibles et maîtriser, pour être efficace, manœuvrant et recevoir son content d’excitations et de reconnaissance.

La communication pédagogique utilise tous les canaux possibles pour acquérir et transmettre des savoirs, des connaissances et des compétences qui nous seront directement utiles ou qui permettront à « l’autre », que nous aurons convaincu, de satisfaire nos besoins ou nos désirs.

La communication managériale est absolument nécessaire au sein d’un des principaux lieux de reconnaissance et de satisfaction que procure l’activité sociale qui structure notre temps[1], c’est à dire l’organisation ou plus précisément l’entreprise.

La communication thérapeutique consiste à analyser et utiliser les forces biopsychosociales qui s’opposent à l’atteinte et à la continuité d’un état homéostatique pour toujours perdu à notre naissance et à faire en sorte que l’autre, dont nous réclamons la présence et la reconnaissance, nous accompagne dans cette quête.

Ces trois pôles de la communication pourquoi les intégrer ?

Comment les intégrer ?

Comment se former à l’approche, l’analyse, la méthode, l’apprentissage de la communication intégrative ?

Mes prochaines chroniques traiteront de ces aspects. Je vous invite à me faire part directement ou par courriel de vos questionnement ou observations qui pourraient faire avancer la recherche dans un domaine encore largement inexploré.

Francis NERI            



[1] Selon Eric BERNE on a le choix entre plusieurs façons de structurer le temps : 1) les rites 2) les passes temps

3) les jeux 4) l’intimité 5)l’activité