Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

26/03/2021

La bataille des idées

Alors qu’approche le moment ou se profile une élection présidentielle et législative décisives pour l’avenir de la France et des Français, il faut se poser la question première : qui va gagner la bataille des idées ?

-Une droite ayant renouvelé avec ses valeurs ?
-La gauche ne sachant plus quelles sont les siennes ?
-L’atlantisme et le libéralisme mondialiste ?

-L’islamisme de la Oumma qui gagne chaque jour des « parts de ce marché »
-Une société civile culpabilisé qui ne sait ni les mettre en forme ni les exprimer ?  

Jusqu’ici la droite empruntait ses valeurs à la gauche - ce fut le cas de Chirac- au grand dam des « vrais » gaullistes, comme Pasqua, qui criaient au scandale mais sans succès.
La gauche elle, empruntait ses méthodes à la droite, comme Delors.

Un de ces groupes peut il nous dire comment fermer la parenthèse de mai 68 ?  Au retour du principe de réalité qui conduit à dire aux Français que ce sera dur, que c’est le crépuscule d’une génération, celle des baby-boomers. Une génération qui a profité de la prospérité des Trente glorieuses pour son plaisir à elle.
Le parfait exemple en étant Cohn Bendit, DSK etc. voulant « vivre sans entraves », nous faisant oublier que la vieille garde avait ses mérites !

Moi je parie sur la « société civile «  car que faire de cette droite et de cette gauche des partis qui depuis 1969 se passent le relais pour nous écraser et nous livrer pieds et poings liées au « mondialistes » et aux « islamistes ».

Alors quoi, la Révolution ? Il ne faut pas rêver ! Je fais mienne l’analyse de Gramsci (théoricien marxiste italien) Le pouvoir se gagne par les idées et le peuple de France doit en avoir s’il veut survivre. 

« Comme si la "misère" débouchait sur la révolution. Mais la misère, même la faim, ça peut provoquer des soubresauts, sûrement pas détruire le système capitaliste. Car l'adversaire est de taille. Il a une longue expérience du pouvoir, il s'appuie sur une bureaucratie spécialisée, sur de puissants canaux de propagande, sur des appareils militaires, policiers, judiciaires très bien rôdés, bref, il détient quasiment tous les "bastions".
Croire qu'une secousse suffira à vaincre pareil ennemi, je vais vous dire : ce n'est pas seulement du délire, c'est une manifestation d'impuissance, c'est l'espoir placé en un deus ex machina qui tomberait du ciel. »

Antonio Gramsci

C’est en grande partie dans les textes de Jean François Revel que nous pouvons trouver les idées, le processus et mobiliser l’énergie pour nous hisser hors du trou noir dans lequel « ils » nous poussent inexorablement.
Et, comme les amateurs de Science Fiction le savent bien, dans un trou noir il n’est possible d’en sortir que si l’on se trouve à la marge. Au delà d’une certaine limite, l’attraction est si forte que cela devient impossible et le vaisseau spatial France s’y engloutirait définitivement.

2022 est NOTRE dernier espoir.

A partir de nos 7 problématique, les soldats du Cygne Noir peuvent s’en inspirer :

- la solidarité intergénérationnelle
- la réhabilitation du travail contre "travailler moins"

- la faillite du système éducatif
- l’angélisme du pouvoir sur la question "sécuritaire"
- le relativisme moral et la repentance
- l’identité nationale
- le politiquement correct
- La relation islamisation-immigration


Ce qui vient de se passer aux derniers Césars devrait nous alerter et nous DEVONS nous dire que nous avons le dos au mur !
Le temps de la RUPTURE est venu ainsi que la fin de la « pensée unique ».
Le scandale doit arriver, celui de la revanche de "l’Homme sans qualité" et la fin de la "Connaissance inutile" .

Francis-claude Neri

Cygne Noir

http://semanticien.blogspirit.com/
http://www.cygnenoir.ovh/

https://cygnenoir.vienouvelle.fr/wp

24/01/2021

Orange mécanique

Pour Yuriy, pour Marin, pour Aman, pour Axelle, pour les enfants de cette France Orange Mécanique d'aujourd'hui et du futur, pour toutes les victimes invisibles que les médias ne peuvent ou ne veulent même plus signaler : continuons à réveiller les consciences. Ne cédons ni à l'intimidation, ni au racisme mais mettons hors d'état de nuire ces authentiques barbares avant que notre pays, dont la réputation s'effondre à travers le monde, ne franchisse la statistique du non retour.

Lulu Beaurepaire

24 01 21

 

20/12/2020

La question de la triplice de l’horreur

 « L’islam est le glaive réorganisateur de la mondialisation libérale. Le gauchisme culturel (qui est à l’orthodoxie marxienne ce que sont les Témoins de Jéhovah au concile de Chalcédoine) est le prescripteur spirituel (inverseur des valeurs vertueuses) de cet attelage ; alliance contre-nature du sabre islamique et du goupillon sans dieu (cléricature gaucho-libéralo-anomiste). »

Jacques Philarchein

Qui saura, pour 2022, individu ou groupe, construire une coalition d’électeurs suffisamment forte, transcendant les lignes de parti traditionnelles, pour être capable de les amener avec eux afin d’ériger un nouveau « mouvement », en commençant par sa base ? 

Une chose certaine, les mondialistes, les gauchistes et les islamistes, bref, la « Triplice »  n’ont aucune idée de ce qu’il peut alors se passer.

 Alors faut-il abattre la « Triplice » ?

En période de calme et avec notre « système » d’organisation sociale actuel, nous pouvions nous contenter de dirigeants tels que ceux qui sont à la tête du pays.

Ce n’est plus le cas. Les parasites de la « Triplice » ont lentement pénétrés l’organisme et l’organisation du pays, de l’Europe et pour tout dire de l’Occident Gréco-romain, judéo-chrétien et révolutionnaire.

TOUT est à reprendre à la base : l’éducation, la socialisation, la culture, la production et l’affectation des richesses.

Ce n’est pas une mince affaire et la Triplice n’est pas un adversaire qui nous laissera agir sans réagir. Le Président TRUMP en fait actuellement les frais.

Mais David contre Goliath a, paraît-il, trouvé la faille. Alors en cherchant bien, en pensant global et en agissant local « tous ensemble » les résistants arriveront bien à mettre Macron et son équipe au rencart ? NON ?

Et ce ne sera qu’un commencement !   

20 12 20

Francis-claude Neri

http://semanticien.blogspirit.com/