Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16/03/2018

La communication

Il n’y a aucun moyen de « sortir de la dette par la croissance » lorsque vos revenus chutent et que vos dettes augmentent.

Plus d'infos sur : http://la-chronique-agora.com/dette-krachs-boursiers/
Copyright © Publications Agora

Voici une importante information qui doit nous faire réfléchir.

Il semble que nous ayons créé un monde entièrement fait de communication et qu’il devient réel…Quelle aventure !

Allons nous enfin mettre « nos cerveaux en réseau » et discipliner nos « avatars » afin qu’ils régulent et contrôlent leurs attitudes et leurs comportements pour rendre « efficace » notre communication ?
L’expression et la mobilisation des peuples démocratiques pourraient ainsi s’exprimer autrement que par une large abstention et un mépris total des élites politico-médiatiques.

Certains de mes amis, par exemple, confondent information et communication…J’aimerai leur rappeler qu’il n’y pas de communication sans info-retour (rétroaction).
Et cette rétroaction est totalement absente y compris dans les médias dit de réinformation.


Oui la communication est le « nerf de la guerre et ceux qui perdent la guerre  de la communication perdent souvent la guerre tout court. Surtout lorsque l’information devient de la propagande.
Les israéliens par exemple se sont rendus compte avec l’affaire Al Dura que les palestiniens leur étaient supérieurs en matière de communication et que si ils avaient perdu la sympathie de l’Occident c’était en grande partie pour cette raison.

Avec les réseaux sociaux, la structuration de NOTRE communication est à notre portée. Et si nous pensons en réseau l’action elle même n’est plus qu’une résultante de la pensée. Si nous pensons en réseau que telle action DOIT se produire, elle se produira …

Pensez y !

Francis-claude Neri

16 03 18

12/01/2018

Irrespirable

L’ambiance actuelle devient irrespirable !

Francis-claude Neri Oui Daniel ...irrespirable effectivement ...mais j’y trouve un intérêt, c'est que nous voyons bien apparaitre chez certain(s) un degré d'empathie ou d'einfüllung (clin d’œil à Manfred) voisin de zéro.
De quoi donner cinq années d'études à tout psychologue versé dans les modes de communications empathiques et l’interférence des schémas psychiques complémentaires.

Plus sérieusement et moins doctement, NOTRE problématique EST d'établir une communication qui permette le rassemblement des patriotes au sein d'une communauté qui tienne debout et qui survive.
Est ce un projet délirant, irréalisable condamné dés le départ ?
L’alternative, c'est de passer sa vie dans la résignation et probablement la Dhimmitude, ou de tomber dans le chaos.

Il faudrait apprendre que ce sont les émotions, les attitudes, qui produisent les comportements ...dangereux ou pas. Et il faudrait aussi savoir que c'est leur manipulation qui oriente ces comportements et le pouvoir ne s'en prive pas...
Il faudrait appréhender que l'Histoire de l'Humanité EST une abstraction dont on peut aisément se servir pour justifier tout et n’importe quoi
Toujours, nous avons su utiliser les émotions pour justifier de grands crimes et toujours, ON a donné pour excuses que les crimes étaient justifiés par les exigences de la tribu, du clan, de l’État ou même de l'Humanité...c’est facile puisque l'Humanité c'est abstrait !

Il y a par exemple une question de "manipulation" des attitudes que je me pose : Devons nous accroitre le sentiment de sécurité ou d'insécurité du peuple de France face à : l'islam, les migrants, l'UE, l'oligarchie mondialiste ?

Pour qu'elle finalité, quels objectifs ?

De même, faut il mettre en exergue les sentiments, les émotions, les valeurs, les pratiques qui nous divisent ou celles qui nous rassemblent ?
Si j'en crois le politico-médiatique, il semble que ce soit avant tout pour NOUS diviser !

Nous avons à apprendre de l'observation du COMPORTEMENT et des pratiques de ces personnes car de cette observation nous déduirons leurs OBJECTFS.

Posons nous la question : quels sont les observables ? Que faut il observer et qui ?

Un des résultats premiers devrait être d'appréhender la nature de la prochaine crise, de réfléchir aux moyens sinon de l’éviter, mais au moins de s'y préparer afin de la rendre le moins destructrice possible, aussi bien pour les individus que pour les groupes.
Les signes précurseurs ne manquent pas. Elle peut se déclencher à tout moment ...une simple remontée des taux d’intérêt par exemple.

Alors perdre son temps à commenter les crises d'ego de quelques uns ?
Non merci !

Francis-claude Neri

12 01 18

12/11/2017

Agonie de la culture

Depuis des années, je me consacre - plusieurs vont dire "de manière exagérée" - à l'histoire de l’islam, ses véritables débuts. Dans le cadre de ces recherches, mon intérêt principal, voire unique , se trouvait concentré et continue à être accaparé par une seule question : Comment se fait-il que cette doctrine, se concevant au début que rien d'autre qu'un mouvement "réformateur" , a réussi à conquérir tant de pays qui, avant, faisaient partie des empires romain/byzantin ou perse avec la rapidité de la foudre ?

Manfred Krause à Stéphane Le Couëdic

Stéphane Le Couëdic Un beau parcours... mes lectures m'ont conduit à penser que la religion n'a pas eu un écho aussi important, qu'elle semblait plus un prétexte... puis que, la conquête aidant, les chefs militaires et politiques y virent un excellent outil pour assurer ses conquêtes de plus en plus étendues... c'est ce qu'il me semble avoir compris... après, on travailla avec les moyens du bord à fabriquer un texte qui tienne la route, l'actuel Coran, que même les analystes musulmans semblent avoir du mal à bien comprendre... l'araméen semblerait être une clé de décryptage du texte... mais alors bien des choses ne pourraient plus être dites comme avant... et cela pose un énorme problème... comment réformer sans toucher à rien... sans l'aspect linguistique, qui est peu ma partie, je crois que nous en sommes au même point concernant ces débuts de l'Islam...

Francis-claude Neri « ...la conquête aidant, les chefs militaires et politiques y virent un excellent outil pour assurer ses conquêtes de plus en plus étendues... c'est ce qu'il me semble avoir compris... après, on travailla avec les moyens du bord à fabriquer un texte qui tienne la route, l'actuel Coran... »

C'est un peu MON sentiment pour ce qui concerne les religions en général.
La question est de savoir si les citoyens sont actuellement en mesure de faire face à TOUTES les incertitudes et particulièrement celles de la "modernité".
Les principaux blocages sont indiscutablement culturels dans une société traumatisée par le "rythme" de l'innovation technologique en particulier.
Si les citoyens ont supporté, au cours des années précédentes, l'effondrement des valeurs traditionnelles, et l'ont célébré, souvent, comme une libération, c'est parce que en même temps, les anciennes valeurs étaient remplacées par des croyances essentielles sur le progrès social, la science fondées sur la puissance de la raison.
Les "lumières" n'ont pas apporté que du "BON" hélas !

L'enjeu est bien de rapprocher les deux axes...la démocratie est paraît-il faite pour çà

La démocratie : une idée simple et... un problème

https://www.scienceshumaines.com/la-democratie-une-idee-simple-et-un-probleme_fr_9...

1 mars 1998 - Un problème, ensuite, parce que cette idée simple est, en fait, difficilement ... Pour lui, déléguer son pouvoir à des représentants revient pour le ...

Francis-claude Neri

12 11 17