Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30/06/2020

Interactions et prospective

Dès que plus de deux éléments interagissent ensemble, les outils mathématiques qui nous permettent habituellement d’obtenir directement un résultat dans le futur ou dans le passé ne sont plus directement opérationnels.

Nous entrons dans le domaine de la complexité et nous devons décrire toutes les étapes intermédiaires de l’évolution d’un système. La simulation informatique (modélisation) devient alors un outil précieux.
Il existe quatre domaines qui peuvent s’influencer les uns, les autres :
1- Les caractéristiques des constituants, en particulier lorsque l’on introduit du chaos ou lorsque des niveaux intermédiaires se forment
2- Celles des règles d’interaction qui peuvent faire converger le système vers des formes complexes.

3- Les propriétés globales du système qui sont indépendants du type de constituants.
4- L’influence de l’environnement.

Jean-Michel Cornu
Prospec Tic (2008)

Ceci date un peu, mais sous réserve que l’équation élaborée comprenne l’intégralité des interactions c’est l’outil à utiliser par ceux qui ont en charge l’avenir du pays. Bien sur un écart peut se creuser lorsqu’on s’éloigne de l’instant de départ observé.
Pour corréler par exemple une étude prospective à partir des signaux faibles, nous pouvons utiliser l’inférence bayesienne qui est une méthode d’inférence permettant de déduire la probabilité qu’un événement se produise à partir de celles d’autres évènements déjà évalués. Elle s’appuie principalement sur le théorème de Baymes.


Les deux derniers EVENEMENTS : la crise du Covid 19 et les municipales démontrent à l’évidence que NOS dirigeants qu’ils soient au pouvoir, dans nos institutions, au sein des médias, n’ont pas la moindre idée sur ce que pourrait être une prévision raisonnable et anticiper les « crises ».
Tout au plus peut-on constater  qu’ils utilisent la logique d’Aristote qui dit qu’une proposition ne peut qu’être vraie ou fausse ce qui fait que les règles d’inférence ne font intervenir que ces deux valeurs.

Qu’attendons-nous pour constater leur incompétence, leur ignorance, leur avidité de classe, le mépris qu’ils éprouvent pour le peuple qui les nourrit et les chasser au plus vite du pouvoir ?

Francis-claude Neri

http://semanticien.blogspirit.com/

30 06 20

19/06/2020

Eric Zemmour afftrontements à Dijon

Eric Zemmour sur les affrontements à Dijon : « Il faut tous les expulser ! Tchétchènes et Maghrébins en même temps »

«C’est bizarre avec Melenchon parce-que quand c’est des maghrébins et des africains, il veut désarmer la police. Quand c’est des Tchétchènes, il veut y aller au lance-flammes !!»

https://www.europe-israel.org/2020/06/zemmour-sur-les-aff...

19 06 20
Francis-claude Neri

http://semanticien.blogspirit.com/

 

12/06/2020

L’étrange défaite

Relier avec : La trahison des élites

Relayé par Noisette Marie Hannah Bozon

NE PAS LIRE CET EDITO C'EST DOMMAGE

"Un désastre. C’est tout simplement un désastre que vit actuellement la France.

Le mot « crise » ne suffit plus à définir la situation présente.

La France vit des heures de désillusion aussi profonde que celles qu’elle avait connues en mai 1940. La France pensait avoir le meilleur système de santé du monde, comme elle était convaincue d’avoir la meilleure armée du monde en 1940. Et puis, sous nos yeux, tout s’est effondré à une vitesse inimaginable. On se demandait pourquoi la France avait manqué d’avions efficaces, d’armements modernes comme des chars d’assaut, et pourquoi les soldats portaient encore des bandes molletières alors que les soldats allemands avaient des bottes en cuir.

Aujourd’hui, on s’interroge pour comprendre pourquoi il n’y a pas assez de masques, pourquoi il n’y a pas assez de respirateurs artificiels, pourquoi la France est obligée d’importer les produits réactifs pour fabriquer des tests de dépistage. On perd notre temps à discuter de problèmes d’intendance qui n’auraient pas dû exister si le système de santé français était vraiment le meilleur du monde. Mais le système de santé français n’est pas le meilleur du monde.

La France n’est plus un grand pays, mais une petite nation mesquine, bouffie d’orgueil et de prétention. Et en face d’un virus microscopique, l’orgueil et la prétention, ça ne sert à rien.

Une injustice insupportable

Il faudra alors se poser la question de savoir pourquoi un tel désastre. On ne peut s’empêcher de se tourner vers la fameuse Étrange Défaite, de Marc Bloch, qui, ayant vécu la défaite de 40 de l’intérieur, se posait la question de savoir pourquoi cela avait été possible. Et cette catastrophe en cours nous amène inévitablement aux mêmes conclusions : incompétence, inorganisation, absence de vision à long terme, improvisation.

En résumé : nullité de nos dirigeants, et en particulier de ceux en charge du système de santé français.

Cette génération de hauts responsables de la santé en France est en train d’entrer dans l’Histoire comme les généraux de l’armée française en 40. Une caste de petits chefs, de techniciens imbus de leur position, de leur suffisance, qui, face au coronavirus, avaient une guerre de retard, comme la plupart des généraux de 1940, qui se croyaient encore en 1918.

Ceux qui en payent le prix, ce sont les morts de plus en plus nombreux, mais aussi les médecins et soignants qui se sacrifient en y laissant leur peau, pour rattraper des erreurs dont ils ne sont pas responsables.

C’est toujours le troufion de base qui paye de sa vie la nullité de sa hiérarchie.

La France n’est plus un grand pays, mais une petite nation mesquine, bouffie d’orgueil et de prétention

Cette injustice insupportable, il faudra en répondre d’une manière ou d’une autre. Le président de la République a très vite comparé cette épidémie à une guerre. Cela pouvait sembler habile, afin de mobiliser la nation entière contre le terrible ennemi. Mais cette comparaison se retourne déjà contre ceux qui croyaient en tirer parti. Car en face d’un tel désastre, on ne pourra pas se contenter de quelques gerbes de fleurs et d’une distribution de Légions d’honneur.

Le besoin de justice est le sentiment qui structure une société. Quand il est bafoué, ce n’est pas seulement le système de santé français qui s’effondre, mais la totalité de l’édifice.
12 04 20

Michel Bendahan

Oui l’histoire se répète 1870, 14-18, 39-45 La sclérose du système est telle que l’inévitable se produit à chaque fois…ce n’est jamais le système qui est en cause, mais ceux qui le parasitent de l’intérieur ceux à qui il faut régulièrement couper la tête !
Quel sera l’homme providentiel cette fois ci ? Il n’y en a pas dites vous ? Vous devez avoir raison ! Une équipe peut être ? Une poignée d’Hommes et de Femmes ? Nous avons déjà connu ! Çà dure un moment et puis les mauvaises habitudes reprennent le dessus, l’édifice s’effondre à nouveau ; il faut recommencer …Camus avait raison : « Il faut imaginer Sisyphe heureux ! »
Je retourne à mon jardin !