Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

24/05/2020

Convergence des crises, petit rappel urgent !

Il m’apparaît essentiel de ne pas oublier que nous sommes en guerre et de bien distinguer la nature de notre ennemi que le Covid 19 ne doit pas nous faire oublier.
Cet ennemi met en danger notre culture, notre mémoire et notre identité. Cette situation, le pouvoir actuel en est complice.
En particulier un pouvoir qui à gauche comme à droite fait son lit d’un multiculturalisme mondialisé qui trouve son intérêt dans une alliance hors nature et en dépit des aspirations et des intérêts des peuples culturellement « blancs et occidentaux ».
Un véritable racisme anti blancs et anti occidental se développe sans freins et menace de nous engloutir.
Brigitte Gabriel, présidente de "Act for America", explique de façon magistrale pourquoi la majorité pacifique et modérée des musulmans n'a aucune importance, et pourquoi il est grand temps de jeter le politiquement correct aux ordures.
Bien entendu le danger ne vient pas seulement de l’expansion « musulmane » il vient également des peuples africains et noirs au sein desquels l’islamisation fait tache d’huile et se conjugue avec une explosion démographique qui ne supporte aucune régulation et aucun contrôle.
Il s’en suivra une migration à la fois économique, cultuelle, climatique qui peut très rapidement conduire à un effondrement civilisationel considérable voire à une sixième extinction.
Si vous voulez que nos enfants aient un avenir, il est temps de s’y opposer, la convergence des « crises » ne nous laisse que peu de temps.

https://www.youtube.com/watch?v=28d04OHyhwU
La majorité pacifique des musulmans n'a aucune importance

Francis-claude Neri
http://semanticien.blogspirit.com/
24 05 20

 
 
 
 

14/05/2020

Haine et mépris de soi

Il n’est pire haine que la haine de soi ! La préférence systématique pour l’autre, que veulent imposer les médias de gauche avec un zèle suspect, est inséparable du mépris de soi et de ses racines.

L’homme blanc se considère déchu et il a honte de lui-même. Son temps est révolu, il doit désormais se frapper la poitrine et céder la place aux indigénistes racistes décomplexés anti-blancs évoluant dans nos universités et dans tous nos médias.

Conséquence logique : les activistes du djihad se sentent en position de force ! Et au sommet de l’État, on leur donne raison en trouvant des excuses aux individus qui caillassent les policiers dans les quartiers que l’on dit populaires « pour ne pas les stigmatiser ».

Les quartiers islamisés, bien que privilégiés par les pouvoirs publics, se considèrent comme des victimes de l’anti-islam et se sentent légitimes au moment d’affronter les forces de l’ordre.

Alors « on » fait quoi ?

Gilles-William Goldnadel pour Valeurs actuelles.

http://semanticien.blogspirit.com/
Francis-claude Neri
14 05 20


29/01/2020

La France chrétienne ou païenne ?

#Sondage
Doit-on inscrire les racines chrétiennes de la France dans la Constitution ? Pour ou contre ?

La réponse est "Contre", mais avec un minimum d'explications.

Avant d'être chrétienne, la Gaule était d'abord païenne.
Le Paganisme est mille fois plus tolérant que le monothéisme, il accepte les Dieux des autres, les croyances des autres, ce que le monothéisme ne fait pas. Le monothéisme n'a qu'une vérité absolue, intangible.
Après, nous avons vécu disons 15 siècles, avec cette variante de la religion juive qu'était le Christianisme (les premiers Chrétiens étaient tous Juifs); ça nous a donné une culture, un héritage, qui deviennent avec leur ancienneté, comme des racines, mais ça n'est pas intrinsèquement l'ADN du peuple français.
En l'an 497, nous sommes Païens, en, l'an 499, nous sommes Chrétiens, pourtant en 3 ans, le peuple n'a pas changé. aujourd'hui, beaucoup de Français de souche sont athées, d'autres encore très minoritaires, reviennent au paganisme, par exemple par le néo-druidisme, donc... Non, la religion Chrétienne, si elle a façonné la France n'est pas dans l'ADN de notre peuple. Donc, on ne peut pas dire que les racines de la France soit chrétiennes.
Maintenant, je ne suis pas naïf et je comprends bien que beaucoup brandissent cette conclusion sans la comprendre, juste pour massacrer le Christianisme, et installer l'Islam. Ce n'est pas mon but, ce n'est pas ma pensée, mais je ne peux pas cautionner une contre-vérité : que le Christianisme est la racine de la France, juste parce que ça arrange notre camp.

Vaste débat en tout cas.

Prenez un autre exemple : le peuple grec, ou le peuple arménien, que je connais un peu. Leur histoire démarre bien avant le Christianisme, donc leur racine ne sont pas chrétiennes, même s'ils sont porteurs d'un immense héritage chrétien. Pour la France, c'est pareil, même si on a moins écrit qu'eux, avant de devenir chrétiens!

Frédéric Malmartel

Ce que vous dites EST factuel, mais pas seulement ...Alors lorsque vous écrivez: " on ne peut pas dire que les racines de la France soit chrétiennes" ce n'est plus factuel ! Pour ma part je préfère l’expression : la France est un pays de culture gréco-romaine, judéo-chrétienne, matinée des lumières...alors je dis OUI car effectivement dans un sondage (toujours manichéen) un choix en noir et blanc nous est demandé !
Enfin dernière remarque, le contexte est d'une telle importance qu'il est bon de "choisir son camp" et ce camp s'il est composite EST Occidental !

Je suis donc pour et c’est « factuel ».

29 01 20

Francis-claude Neri
http://semanticien.blogspirit.com/