Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Identité mémoire culture

  • Folie LGBT éducation, socialisation etc

    Les Européens, avec leur folie LGBT ; leur concept contre-nature de frontières ouvertes ; leur affirmation que l’immigration depuis les pays du tiers monde est une bénédiction ; leur théorie du genre qui nie les deux seuls sexes : homme et femme ; la banalisation de l’homosexualité dans les médias, la pub et le cinéma ; la promotion du changement de sexe comme une chose simple, normale, acceptable, voire bénéfique à certains enfants ; la discrimination positive ; la mansuétude de la justice envers les délinquants, considérés comme victimes de la société ; leur diabolisation de la religion chrétienne et leur déférence respectueuse envers la religion mahométane ; la fumeuse théorie que l’homme est responsable du réchauffement climatique, et celle encore plus fumeuse qu’il peut faire baisser la température (et pourquoi pas changer le plomb en or tant qu’ils y sont ?) ; leur insistance à tenir l’homme blanc pour le grand coupable des maux de l’humanité, oui, les Européens tentent agressivement d’imposer leur mode de vie aux autres pays et de les « soumettre à leur volonté ».

     

    D’autre part, nos concitoyens à l’image de nos voisins européens, délaissent les grands mythes de la fin du XXe siècle : ils ne croient plus à une France délayées dans l’Europe, au multiculturalisme, à la mondialisation heureuse.

    Le problème est d’autant plus aigu que l’institution censée transmettre la connaissance de son passé aux futurs citoyens français d’où qu’ils viennent, ne le fait plus : l’école a renoncé au récit national, qui fut enseigné par des générations d’instituteurs  à des générations d’élèves jusqu'au début des années 60.

    Depuis 30 ans l’IESE  (Institut Européen d’Education et de Socialisation) association « d’éducation populaire » tente de combattre cette dérive en faisant interagir l’Ecole, la Famille, La Cité …autour des concepts suivants : Promouvoir l’Education, la socialisation, l’assimilation aux valeurs, pratiques sociales et culturelles Occidentales. La régulation et le contrôle des pratiques non Occidentale. La cohérence du lien social dans l ‘espace de la ville.
    Mais l’agrément lui fut très rapidement retiré, à la demande d’autres associations (de gauche) comme les Francas : association Complémentaire de l'Enseignement Public et agréée par le ministère de l'éducation nationale, de la jeunesse et de la vie associative.

    On peut facilement en comprendre la raison !

    Mais depuis la venue du nouveau ministre de l’Education Nationale le danger qui menace nos enfants nous incite à agir en urgence.
    Il semble qu’en cohérence avec nos incessantes sollicitations, Reconquête à l’initiative d’Eric Zemmour a mis l’Éducation et la Socialisation au premier rang de ses préoccupations.

    Nous en sommes heureux et décidés à lui offrir nos services !

    Dans cette attente !

    Francis Claude NERI
    Président de l’IESE

    24 09 22       

  • Le « Zemmour allemand ». Le connaissez-vous ?

    Éric Zemmour et moi nous ressemblons sur un point : nous avons tous deux la capacité d’appliquer les lois des mathématiques (par le biais des statistiques par exemple) à des questions de vie pratique : si les Français, comme les Allemands, voient leur population diminuer en raison de leur faible taux de natalité, et que les immigrés, essentiellement issus de la sphère culturelle islamique, continuent d’affluer et ont des taux de natalité nettement plus élevés, c’est parce que le « grand remplacement » a bel et bien commencé.

    En France, comme en Allemagne, il progresse à grands pas chaque année : objectivement, on ne peut que le constater à travers les statistiques des décès, des naissances et des nouvelles arrivées de migrants. Ceux qui ne peuvent pas nier ces faits évidents, mais ne veulent pas non plus les admettre ont souvent recours à l’insulte et à la diffamation à l’encontre de ceux qui mettent en garde contre les conséquences qui résultent de ces faits.

    C’est pourquoi on critique Zemmour en France, et moi-même en Allemagne."

     Thilo Sarrazin

    Thilo Sarrazin est un homme politique, économiste et banquier allemand. Il était membre du directoire de la Deutsche Bundesbank depuis le 1ᵉʳ mai 2009, poste qu'il a quitté le 1ᵉʳ octobre 2010 à la suite de la polémique déclenchée par la parution d'un ouvrage critique sur l'immigration musulmane.

    Un homme d'avenir. Il diverge de Z sur des questions économiques ; mais ils vont se rapprocher du fait que l'Allemagne rentre dans une crise économique et existentielle très forte.

    Je recommande son livre : l'Allemagne disparaît !
    Un des plus gros succès récents de librairie en Allemagne. La traduction française est excellente !
    Un exemple :
    "Des millions de personnes aptes à travailler, âgées de trente, quarante ou cinquante ans vivent et continueront à vivre aux crochets de l’État pour trente à cinquante années supplémentaires tandis que leurs capacités s'étioleront peu à peu et que leur socialisation ira dans la mauvaise direction.
    Ils auront des enfants- et nettement plus que la moyenne de la population-, ils leur transmettront leur attitude à l'égard de l'existence, et les éduqueront pour en faire les bénéficiaires des minima sociaux de l'avenir".

    FCN

    15/08/22

  •  Une tirade sur l’immigration

    « Notre problème, ce n’est pas les étrangers, c’est qu’il y a overdose. C’est peut-être vrai qu’il n’y a pas plus d’étrangers qu’avant la guerre, mais ce n’est pas les mêmes et ça fait une différence. Il est certain que d’avoir des Espagnols, des Polonais et des Portugais travaillant chez nous, ça pose moins de problèmes que d’avoir des musulmans et des Noirs. » 

    « Comment voulez-vous que le travailleur français qui habite à la Goutte-d'Or […] qui travaille avec sa femme et qui, ensemble, gagnent environ 15.000 francs, et qui voit sur le palier à côté de son HLM, entassée, une famille avec un père de famille, trois ou quatre épouses et une vingtaine de gosses, et qui gagne 50.000 francs de prestations sociales, sans naturellement travailler ! Si vous ajoutez à cela le bruit et l'odeur, eh bien, le travailleur français, sur le palier, il devient fou. Il devient fou. »

    Jacques Chirac