Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

04/03/2019

Penser global, agir local

Soyons lucide NOUS allons en baver, car dans la marmite çà devient très chaud ...alors que les grenouilles victimes consentantes continuent à trouver le bain agréable...libre à elles : mais que ceux qui ont compris et veulent s’en tirer le fassent ENSEMBLE. 

Seules elles n'y parviendront pas ...

Avec Chirac et ses successeurs, nous avons connu la droite la plus stupide du monde et incapable de se rassembler sinon pour valoriser des intérêts personnels et de groupe.

Cela DOIT cesser ! Désignons NOS ennemis et combattons les.

Notre projet de gouvernance c'est de penser l’UE pour la déconstruire, global pour combattre la religion de la mondialisation et de l’islamisation, mais surtout AGIR local pour pérenniser la France, ses valeurs, sa culture, ses codes sociaux, son patrimoine, son histoire, son industrie, son économie et ses finances.

Nous voulons vivre au pays et y prospérer ; nous ne voulons pas comme Attali vivre le cul en l’air entre deux avions et être citoyen du monde : aucun intérêt ; qu’il se le dise et ses amis Européens aussi ; une seule Europe NOUS intéresse, celle des nations et des peuples.

Imposons ce choix à nos élites politiciennes, ne nous laissons pas imposer le LEUR.  De Marine le Pen à Macron en passant par tous les autres, aucun parti que nous choisirions ne doit déroger à cette règle.

Francis-claude Neri
04 03 19

 

02/03/2019

La mondialisation

Ce n'est pas la mondialisation qui fracasse le modèle sociétal français, mais l'immigration de masse extra-occidentale, produit de l'hyper-libéralisme né dans les années 70.
Si nous n'avions pas reçu d'immigration en provenance de pays musulmans, aurions-nous tous ces questionnements ? Tous ces attentats ? Tous ces sempiternels débats autour de l'islam-isme ?
Qu'ont-ils donc apporté en compensation des problèmes qu'ils posent ?
Il faut cesser de se cacher derrière son petit doigt, et regarder le réel en face, et - soyons schmittien - désigner l'ennemi.

Sébastien de Crèvecœur

Une immigration réislamisée sous l'effet de processus liés à la mondialisation.

Jean-Claude R. Poizat

En effet, mais je pense que la réislamisation était inévitable, tout simplement parce que chaque année nous accueillons de nouveaux immigrés arrivant avec leur vision obscurantiste et rétrograde provenant de pays musulmans, et le nivellement se faisant toujours par le bas pour les masses, ceux déjà présents en France issus de la même immigration retournent à la médiocrité et au fanatisme.
Les musulmans n'ont pas encore fait le travail critique que les Occidentaux ont fait avec le christianisme, ou plutôt avec la religion en soi, à partir de la Renaissance, culminant dans les Lumières.
Ils essaient, lorsqu'ils se piquent de "rationalisme", de trouver dans le Coran ce qui leur permettrait de concilier les deux. Ce n'est pas l'Aufklärung...

L'émancipation au XXe siècle s'est faite pour eux sous la contrainte coloniale, donc exogène, ou autoritaire de régimes laïcs. Cela aurait pu fonctionner au bout d'un siècle entier peut-être, c'est-à-dire sans générations ayant connu le système obscurantiste, mais tel n'a pas été le cas, lesdits régimes sont tombés trop vite.

Sébastien de Crèvecœur

Exemplification de mon propos : les musulmans dits "modérés" refusent l'émancipation, de penser par eux-mêmes, et de sortir de l'état de minorité dans laquelle ils se sont eux-mêmes mis, comme l'écrivait Kant ; ils veulent que ce soit le Coran qui les mène au Bien, ils refusent la possibilité de tout rationalisme.
Reza Shah-Kazemi est en plein délire. Comme si le mysticisme, qui est donc encore plus éloigné de la Raison que l'orthopraxie la plus radicale, pouvait être une solution sous prétexte de "spiritualité"...
https://www.bfmtv.com/.../le-coran-le-meilleur-opposant-a...

Ils sont en pleine scolastique médiévale...

bfmtv.com

Le Coran, le meilleur opposant à la montée de l'antisémitisme dans…

Le Coran, le meilleur opposant à la montée de l'antisémitisme dans le monde musulman

Sébastien de Crèvecœur
02 03 19

28/02/2019

Régulation et contrôle

Comment la colère des gilets-jaunes se terminera-t-elle ?
Ma tribune de ce jour sur Riposte Laïque. Bien amicalement.

Bertrand du Boullay est avec Anne Bornet et 92 autres personnes.

19 février, 13:37 ·

Bonne question ...j'y donnerais la même réponse que celle de notre ami Maurice Gosseaume : "Ce mouvement ne s’épuisera pas... Il répartira car il correspond aux souffrances de 6 millions de chômeurs, 9 millions de pauvres, et 15 millions qui s’appauvrissent chaque jour

Donc c’est devenu vital"

...tout en essayant de remonter à la cause des causes ... qui est avant tout sociologique, car si nous reconnaissons ici que le peuple souffre nous ne savons pas vraiment dire de quoi et pour quoi !

Je sais que comparaison n'est pas raison, mais nous sommes en France encore loin d'avoir atteint le fond comme certains pays y compris européens ...donc, la VRAIE révolte populaire n'est pas pour demain et nous trouverons bien une "solution de continuité" pour ne pas nous effondrer ; comme toujours, c'est affaire de régulation interne et pour cela Macron semble n’y pas parvenir ...hélas !

Le caractère particulier du problème de l’autonomie dans une société de masse tient à la façon dont s’exerce l’influence de la société.
Jusqu’à une date récente, la régulation s’opérait de façon hautement personnalisée par l’intervention d’autres êtres humains, parents, professeurs, prêtres. 

La connaissance intime et de proximité de personnes permettait à l’individu de s’identifier à elles pendant la période d’adolescence et de transition jusqu’à ce que la régulation, intériorisée fasse partie de la personnalité de l’individu.
Aujourd’hui comme hier, les régulations internes ne peuvent s’identifier que sur le fondement de relations personnelles et non pas en obéissant aux exigences de la société. Nous ne pouvons les intérioriser qu’autant que nous nous identifions à des personnes que nous aimons, que nous respectons ou que nous admirons, qui ont elles mêmes adopté ces régulations en s’identifiant à des personnes qu’elles respectaient…
Depuis en gros mai 68 l’école, la famille et la cité ne font plus « régulation » et ne contrôlent plus rien.
C’est avant tout de cela que nous souffrons !  

La réponse technique est donc relativement simple à trouver …la réponse sociologique est plus ardue mais passe tout de même par plus de régulation, de contrôle ET de remédiation …mais contrôler la démographie, la finance, l’économie, l’immigration ce devrait être le travail de l’Etat …et laissons les citoyens trouver eux mêmes leurs méthodes de régulation, de contrôle ET de remédiation.

Leurs pratiques vielles d'au moins 2000 ans en valent bien d'autres !    

Francis-claude Neri

28 02 19