Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Identité mémoire culture - Page 5

  • Le monde demain

    Dans un monde en proie au chaos et de plus en plus dominé par le choc des civilisations, il faut avoir le courage de déceler les nouvelles lignes de fracture et de discerner les conflits à venir pour mieux les prévenir.
    « Nous avons le confort, le savoir, l’opulence. Mais nos villes ne sont plus des villes et nos anciennes patries ne sont plus ce qu’elles étaient. L’excitation des caprices les plus fous fait imploser notre civilité.
    L’argent est devenu l’étalon exclusif de toute valeur. Sous les apparences de la démocratie, nous ne sommes pas libres. Les causes remontent loin.
    Mais l’histoire n’est jamais immobile. Le moment est venu pour les Français et les Européens de se réveiller et de se libérer.
    Comment ? Certainement pas en replâtrant ce qui nous a conduits où nous sommes.
    À défaut de posséder une religion à laquelle nous amarrer, nous avons en partage depuis Homère une riche mémoire occultée, dépôt de toutes les valeurs sur lesquelles refonder notre future renaissance.
    Devant le vide sous nos pieds, la voracité démente du système financier, les menaces d’un conflit de civilisation sur notre sol, ce “Bréviaire” propose de réveiller notre mémoire et d’ouvrir des pistes neuves pour penser, vivre et agir autrement, permettre à chacun de se reconstruire dans la fidélité à des modèles supérieurs.
    Dominique Venner
    Un Samourail d'Occident

  • La réalité

    Comment passer de la dure réalité perçue par la raison dans le monde dit matériel à la douce réalité dans laquelle l'amour nous invite à baigner?
    Je suppose que la réponse est déjà dans la question...

    Je ne sais pas si comme moi vous avez quelques fois eu le sentiment de boucler une boucle, d'arriver à sinon résoudre du moins vous êtes parvenus au stade où on commence à avoir l'impression de conclure une dichotomie, en tout cas au niveau de sentir que vous vous approchez d'une conclusion satisfaisante, c'est à dire d'un modus vivendi avec vous-même asez agréable, relativement plaisant, presque apaisant, à toucher du doigt l'harmonie et la plénitude, fût-ce de manière fugace, assez souvent pour être satisfait, infiniment heureux de vivre, conscient d'exister !
    Personnellement cette dichotomie essentielle et permanente chez moi, mon champ de bataille interne, c'est banalement celle universelle, celle j'imagine de tout un chacun, entre la partie de soi-même qui prétend se soumettre à la raison, à un âge dit de raison (pour moi au plus tard vers sept ans), c'est-à-dire cette partie de soi appelée l'Égo, qui en réalité veut surtout soumettre le monde à sa propre raison et la partie de soi-même, qu'on appelle aussi la conscience, qui considère quelques fois être le vrai sujet, voire le vrai moi, celle qui se présente sous couvert de l'intuition et du "... plus fort que soi...", comme en amour (et au poker, au billard, au tennis, sur un coup-franc au football, au tir à l'arc, etc.) , précisément cette partie là de soi-même qui défie la raison, comme s'il s'agissait de sa raison d'être et l'entendement comme si les lois du monde étaient son défi, cette partie rebelle à laquelle il arrive dans certaines circonstances particulières, comme dans un rêve, comme sur un pont entre ce réel et une autre de ses dimensions, de percevoir le temps et l'espace ainsi que soi-même, les limites de son corps et de son esprit d'une manière tout à fait incompatible avec la raison, la science, le bon sens et tout ce que le matérialisme, rationalisme, le domaine des contraintes et la dure réalité du monde, nous imposent.

    François Amsallem
    14 05 23

     

     
  • Une vue unitaire du monde occidental

    Quand il y a invasion et submersion d’une civilisation par une autre, on appelle cela une colonisation.
    L’Afrique et en particulier le monde arabo-musulman vont-ils « coloniser » le monde occidental et pour ce qui nous concerne, la France en particulier ?
    Pourquoi et comment y résister ?
    Pour et par un recours spirituel et identitaire de l’Europe. En redonnant du sens !
    Si les églises se vident, ce n’est pas parce que l’homme a perdu le sens du sacré, c’est parce que l’Européen se sent mal à l’aise vis-à-vis de ces religions qui ne répondent plus à leurs sensibilités multiples et ne lui donnent plus sens.
    Plus les populations sont évoluées, plus on constate leur rejet de l’approche monothéiste avec un Dieu responsable de ce qui est bon, mais jamais du mal et de la souffrance et devant qui il convient de se prosterner.
    Alors une identité, une culture, une mémoire gréco-romaine, judéo-chrétienne, matinée des lumières peut-elle redonner du sens aux européens face à une masse islamiste « remplaciste » dans une « Reconquista » comme on l’a dit de l’Espagne lors du reflux des Arabes ?
    Il ne s’agirait pas d’une guerre des religions, les Européens doivent simplement dépasser ce qui leur a été imposé et qui leur est étranger. Nous aurons à réunifier ce qui est « sacré et profane » à réaffirmer que l’Homme est un tout dans un tout que, de ce fait il peut être maître de son destin.
    L’enjeu est de taille !
    Je travaille depuis deux ans sur cette approche et l’écriture d’un nouveau livre.
    Je sais que d’autres plus « illustres » la rejoignent : De Villiers, Zemmour, Alain De Benoist, Michel Onfray …
    Affaire à suivre
    06 05 23