Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

02/02/2021

Un changement de civilisation

Avec le XXI éme siècle est venu le moment ou l’information, ou plus précisément la communication, constitue l’élément central de la civilisation.
C’est pour cette raison que nous pouvons espérer faire du Cygne Noir un élément clé du changement civilisationnel.

Un de nos objectifs premier devra être la dissémination de l’information et de la connaissance objective dans le plus large public possible.
Faire en sorte de résorber la discrimination ancienne entre l’élite de ceux qui savent (ou qui croit savoir) et ceux qui semblent ne rien savoir.

Sachons en préalable qu’il n’y a pas de « communication », d’interactivité, s’’il n’y a pas d’information en retour, de Feed-back ! C’est ce retour d’information, de rétroaction positive ou négative que doit nous permettre le WIKI.
Je préciserai ici qu’une rétroaction positive continue fait chauffer un système et peut le conduire à l’explosion alors qu’une rétroaction négative calme le système mais peut le conduire à la stagnation voire à l’implosion. C’est le principe du « régulateur » et du thermostat que de veiller au grain !

La question qui va se poser pour les animateurs du Cygne Noir c’est donc la « régulation » du système.
A partir de quel moment, de quel niveau, les rétroactions en son sein déclencheront l’autocatalyse[1] qui lui permettra de s’autoréguler et donc de cesser de n’être rien pour devenir quelque chose qui compte, influence le monde et agit sur et dans son environnement.
C’est ce niveau de communication, le déclenchement de l’autocatalyse, qu’il faut atteindre pour que le système Cygne Noir s’auto-organise et atteigne les objectifs fixés.     

Ce « changement civilisationnel » ne peut être conduit en faisant la même chose et en reconduisant tout simplement les mêmes, alors  comment comprendre et provoquer le changement ?
Il n’y a pas de changement possible sans reconstruction de la réalité, de ce qui a modifié NOTRE milieu !
En conséquence, pour s’engager dans une démarche de changement, il est nécessaire d’abandonner le modèle analytique et la logique disjonctive (c’est à dire de cause à effet et d’évènements sans liens entre eux).

Il ya deux types de changement :
Type 1 : Homéostatique, qui permet de maintenir la structure d’un système, sans apporter de changement notoire.
Type 2 : Dynamique, qui conduit un système à se transformer.

Au sein de Cygne Noir nous voulons transformer LE « système », donc un changement de type 2, et la technique du « recadrage », de la « contextualisation » est la meilleure technique pour engager le changement.
Pour cela, nous devons abandonner le modèle analytique et la logique disjonctive, adopter la pensée systémique et la logique conjonctive.

Communiquer dans l’interaction d’une relation « circulaire ».
Nous avons à :
Définir les problèmes,
Explorer les solutions déjà tentées et y mettre fin,
Se projeter dans un univers souhaité,
Passer de l’injonction paradoxale à l’utilisation du paradoxe,
Renoncer aux explications /justifications,
Évaluer en permanence le chemin parcouru
Remédier aux dysfonctionnements
Être conscient que ce que tout ce que nous faisons entre dans une dynamique d’interactions et de rétroactions et peut aboutir à l’effet inverse de ce que nous souhaitons…ce qui à terme peut se révéler positif,
Savoir répondre au désir de reconnaissance et d’épanouissement de chacun. Tout système humain de la monade aux institutions les plus vastes à fondamentalement besoin d’être d’abord reconnu et valorisé pour évoluer.
Éveiller en nous le besoin de connaître, de découvrir, d’explorer le vrai et de l’utiliser pour nous délivrer du faux. 

Il faut se dire que nous n’aurons pas à lutter seulement contre l’hostilité au changement des adversaires de celui ci,  mais contre le manque d’intérêt dû à la seule inertie des esprits.

Le refus d’apprendre, de découvrir les faits est la mauvaise fée à qui nous devons empêcher de se pencher sur le berceau du Cygne Noir, sur notre histoire, nos mémoires, nos identités.
Cette réaction d’apathie à l’information/communication est le fait de base dont nous devons tenir compte si nous voulons comprendre  les infortunes de NOTRE communication, de la compréhension, et donc de NOS échecs précédents.

Nous ne devrons jamais oublier qu’il n’y a pas de communication sans « info-retour » (rétroaction) et que c’est ce retour qu’il faut organiser très soigneusement.

Francis-claude Neri

http://semanticien.blogspirit.com/
www.cygnenoir.ovh
02 02 21

 

[1] Les réactions autocatalytiques sont lentes au début parce qu'il y peu de produit en présence. La vitesse de réaction augmente ensuite avec le progrès de la réaction, et diminue en raison de la diminution de la concentration du réactif.

23/11/2020

La gestion d’un système humain

La gestion, le contrôle, la régulation d’un système humain  dans VOTRE environnement nécessite de nombreuses compétences et représente un défi et coût important pour un Etat (par exemple).

Mais c’est aussi valable pour une société multinationale souvent plus puissante qu’un Etat.

Si vous êtes sur ce projet dans le temps long, vous devez donc penser à rationaliser les coûts afin de bénéficier d’un système d’analyse fiable peu onéreux puissant et « discret » qui prépare l’action. (Voyez  SOROS ! notre référence première).

Optimiser votre système humain même « local »  représente un enjeu important pour parvenir ou rester au pouvoir.

La complexité démographique des systèmes humains et leur accession à de nouveaux niveaux de conscience  ayant entraîné une explosion des coûts liés à la maintenance et à la nécessité de se fournir en moyens coercitifs puissants.

Quelles sont les meilleures solutions pour optimiser votre système local globalement, le rendre, efficace au moindre cout ?

Nous y réfléchissons  et vous proposerons des réponses sinon des solutions/


23 11 20

NWO

Francis-claude Neri

http://semanticien.blogspirit.com/

 

15/11/2020

Une démarche systémique

« Système » : Ensemble d’éléments en interaction dynamique orienté vers un but. La finalité d’un système « est » de conserver SA structure.

Analyse qui complète-s’oppose aux méthodes «classiques».

Méthodes classique : Les différents éléments sont isolés, appréhendés les uns indépendamment des autres : c'est la méthode analytique (Aristote-Descartes)

Approche globale : Une vision globale des problèmes étudiés. Une prise en compte des interactions- rétroactions entre les différents éléments composants un « système ».

(Voir les « 7 problématiques)

C'est l'approche systémique. Les 3 grands principes de la démarche

S'élever pour mieux voir afin de discerner tous les éléments qui composent «l’objet», l’objet étant considéré comme une structure (un ensemble) -schéma heuristique- réseau).

Relier pour mieux comprendre afin de discerner les interactions des éléments entre eux (considérés comme « signifiants ») - Les nœuds de communication- les supports de l’information-

Situer pour mieux agir afin d’agir sur les éléments constitutifs de la structure (les nœuds - les supports)

S’élever pour mieux voir :

Nous nous devons d'évoquer, de désigner TOUT ce qui constitue - que nous considérons comme -  les éléments clés de la problématique à analyser ainsi que les LIENS avec les autres problématiques - recherche d’une information - factuelle- vérifiée.

Exemple 1 : Quels sont les liens entre immigration de peuplement et islamisme ? -choisir son entrée- (dans ce cas c’est immigration)
Exemple 2 : Quels sont les liens entre économie et guerre-islamisme-surpopulation-immigration (dans ce cas l’entrée c’est économie).

Relier pour mieux comprendre

Nous devons retraduire- nommer-les relations-rétroactions-circularité- entre tout ces éléments  (identifiés) qui constituent le système (en faire le schéma heuristique [1]- la carte du « territoire »-).

Note : C’est à partir de ces éléments que l’on peut établir des prospectives (signaux faibles-approche Bayésienne)[2]

Situer pour mieux agir :

Nous devons agir avec discernement sur les aspects structurants qui constituent le système (plan d’actions) afin de le faire évoluer - changement vers la finalité- objectif(s)  fixée(s).

Action : Dans le contexte actuel et compte tenu de TOUS les éléments constitutifs du « Système France », pour quelle(s) raison(s), comment, avec QUI et quels moyens- n’importe quels moyens ?- le faire évoluer  pour le bien et les intérêts de ses éléments-citoyens constitutifs.(Quels éléments-citoyens- les nationaux ?)
Je propose une action-réaction partant du local (localisme) vers une structure « fractale »[3] et d’une organisation ayant des supports et des nœuds de communication d’esprit « subsidiaire »[4].

Les 7 problématiques :

1) Gestion des ressources, décroissance
2) Absence de régulation, de contrôle et de remédiation
3) Surpopulation
4) Immigration
5) Islamisation
6) Union européenne
7) Mondialisation, globalisation

Exemple :

Immigration. Sur 830 000 naissances recensées en France en 2006
165 000 venaient de l’immigration. Le taux de fécondité des maghrébines était de 2,7, des noires d’origine africaines de 4,2.
Actuellement 40 à 45 % des jeunes sont d’origine Afrique noire, Maghreb, Turquie  

A partir de cette « entrée » examinons (sans moralisme) les relations, les interactions et les rétroactions entre les 6 autres problématiques et, si nous resterons impuissants sur le plan « Européen et mondial », nous saurons que faire sur le plan local /régional /national).
Une alternative possible : Révolte
 : -Action Citoyenne -civique et civile-

1- Action violente par laquelle un groupe se révolte contre l'autorité politique, la règle sociale établie ?
2- Attitude de refus et d'hostilité devant une autorité, une contrainte ?

Esprit de révolte. Qui est en révolte (contre l'autorité, le pouvoir).
Synonymes : indignation, insurgé, rebelle
Qui a une attitude d'opposition.

Francis-claude Neri

http://semanticien.blogspirit.com/

15 11 20

[1] Une carte heuristique, carte cognitive, carte mentale, carte des idées1, ou encore schéma heuristique, est un schéma, supposé refléter le fonctionnement de la pensée, qui permet de représenter visuellement et de suivre le cheminement associatif de la pensée. Le terme anglo-saxon mind map est également parfois utilisé en français. Cela permet de mettre en lumière les liens qui existent entre un concept ou une idée, et les informations qui leur sont associées.

[2] L'inférence bayésienne est une méthode d'inférence par laquelle on calcule les probabilités de diverses causes hypothétiques à partir de l'observation d'événements connus. Elle s'appuie principalement sur le théorème de Bayes.

[3] Une « système » fractal est un objet qui présente une structure similaire à toutes les échelles. C'est un objet  «infiniment morcelé » dont des détails sont observables à une échelle arbitrairement choisie.
(Ville-département-région-pays etc.)

[4] Le principe de subsidiarité est une maxime politique et sociale selon laquelle la responsabilité d'une action publique, lorsqu'elle est nécessaire, revient à l'entité compétente la plus proche de ceux qui sont directement concernés par cette action. Lorsque des situations excèdent les compétences d'une entité donnée responsable de l'action publique, cette compétence est transmise à l'entité d'un échelon hiérarchique supérieur et ainsi de suite. Le principe de subsidiarité veille à ne pas déconnecter la prise de décision publique de ceux qui devront la respecter. C'est en somme la recherche du niveau hiérarchique pertinent auquel doit être conçue une action publique.