Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

03/11/2018

UE, OTAN, ONU en sortir

Ils nous disent tous à présent qu’il ne faut pas sortir de l’UE mais le réformer de l’intérieur …comment ? çà, ils ne nous disent pas …sinon que « Ces imprécisions » sont  dues à une « volonté de vulgarisation ».

C’est bien connu, n’est ce pas Messieurs et dame, MACRON, LE PEN, WAUQUIEZ, CAMUS,  etc  …on peut raconter n’importe quoi au peuple, il n’a pas besoin de connaître la vérité et se contente d’approximations.

C’est le propre de la propagande d’utiliser tous les moyens, même les plus malhonnêtes, pour influencer l’opinion : une caractéristique des États totalitaires.

Ce qui me fait finalement espérer, c’est de voir que la dette continue à monter et que les taux d’intérêt grimpent ce qui fait lever la colère des peuples …encore un peu de patience, la réalité va les rattraper et ils ne pourront plus nous retenir en achetant la paix sociale avec de l’argent emprunté au Qatar ou à L’Arabie Saoudite…Première mouture le 17 novembre et que cet impact sur l’économique  confirme le coup de maitre du Bataclan contre l’islamisation du pays et l’invasion migratoire.

Le non fonctionnement de ces systèmes et le fait qu'ils soient discordants les uns des autres les condamnent tous ...Dans ce cas la somme des parties ne donnant pas un plus à l'ensemble mais un moins, il n'y a pas à hésiter, ils sont à mettre aux poubelles …avec ceux qui font semblant de les faire fonctionner au bénéfice des peuples, alors que seul compte leur intérêt personnel, de classe ou de groupe dominant.

Francis-claude Neri

http://semanticien.blogspirit.com/

03 11 18

31/10/2018

L’éveil des peuples

L’économie n’est qu’une mesure technique des échanges, mais la géostratégie a toujours su plonger ce thermomètre dans l’eau froide ou dans l’eau chaude pour déterminer les crises du monde, sa fièvre ou son anémie !

Les spasmes sont rejoués en terme cyclique, immanquablement, les rancœurs des enfants de Tito, jouèrent la dernière partition de la dernière guerre mondiale à la fin du siècle dernier sur fond d’ancienne occupation ottomane, et aujourd’hui, les accords de Sykes-Picot explosent sous les coups de boutoir des pétroliers qui ignorent qu’aucune jeune femme chiite ou alaouite ne se mariera un jour avec un Sunnite ou un Chrétien d’orient !

Les partitions imposées finissent toujours par exploser un jour, celui où l’on s’y attend le moins.

L’Europe avait fini de purger ses découpages ancestraux quand vinrent massivement les enfants du Maghreb en 1962, puis leur famille en 1976, l’importation des bandes communautaristes dès Vaulx-en-Velin, puis celle de l’islamisme radical du GIA dans les années quatre-vingt-dix, et enfin, la cinquième colonne des hordes miséreuses à la Jean Raspail vient clôturer aujourd’hui la grande invasion sur fond de kalachnikov planquées dans les ballots et d’esprits faibles chargés de vengeance pour punir l’ancien colonisateur – qui n’y ait plus pour rien depuis bien longtemps- d’avoir osé tenter d’imposer sa culture !

Nous avons importé cette entropie, nous en paierons le prix.

Mais cet éveil des peuples est peut être malgré tout de bonne augure, et il serait idiot de se priver d’un vote européen -qui à défaut d’être déterminant- pourrait au moins sidérer jusqu’à la chute, cette technocratie européenne si coûteuse pour les peuples européens, et si dramatique pour leur identité !

31 10 18
Patrick Escudié

Francis-claude Neri Merci pour cette analyse brève et brillante et ce rappel des accords de Sykes-Picot (1916) et l'accord de San Remo (1920) .

Et oui "Nous avons importé cette entropie, nous en paierons le prix."
Mais j'aime beaucoup cette note d'espoir finale sur "l'éveil des peuples " que je partage avec toi !

http://www.axl.cefan.ulaval.ca/.../syrie-Sykes-Picot-1916...

axl.cefan.ulaval.ca

Accord Sykes-Picot de 1916

  

30/07/2018

Trop tard pour l'Europe ?

Comme me disait un ami parlementaire européen, c'est presque trop tard pour l'Europe.

Les politiciens, tous partis confondus, préfèrent regarder ailleurs, ne pensent qu'à courte échéance et à leurs prochaines élections. Ils sont lâches, sans aucune vision du futur.
Il est dégoûté par ce qu'il voit et entend. Mais surtout par leur bêtise de commettre à chaque fois les mêmes erreurs et en même temps, il est navré de voir que la plupart en sont conscient mais ne réagissent pas de peur de perdre leur place et leurs électeurs.

Si cela peut vous servir de maigre consolation, il y a un groupe de parlementaires au sein du parlement européen, dont les membres proviennent de tous les pays de l'UE et qui n'appartiennent pas à des partis dits "populistes ", qui font de la résistance.
Ils forment et instruisent la jeune génération avec l'espoir que ceux-ci réagiront d'une manière lucide, concrète, intelligente et pragmatique pour sauver l'Europe que nous aimons avec ses racines chrétiennes et sa richesse culturelle.
Il a compris que pour agir , il ne devait plus appartenir à un parti politique de son pays et devenir fonctionnaire parlementaire européen afin de sortir de ces politiques médiocres et de pouvoir agir et influencer sur l'ensemble des pays européens, champs plus vaste.et nécessaire.

Tâche titanesque... La question qu'il se pose lui et ses collègues c'est s'il n'est pas trop tard....

Alexandra Apraxine

8 juillet 18, 12:51

http://semanticien.blogspirit.com/