Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16/03/2017

Geert Wilders la victoire des idées

Saluons la victoire de Geert Wilders et, encore une fois, la défaite des sondeurs d’opinion qui le donnaient vainqueur au score.
Décidément ces analystes et ces prévisionnistes ne comprennent rien à rien, ou alors ils ne veulent pas comprendre
Non seulement Wilders a progressé en voix, mais ses idées, nos idées, sur l’islam et l’islamisation, sur l’UE, sur l’Euro ont progressées également. La preuve son adversaire se maintient tout simplement parce qu’il les a en grande partie adoptées.
C’est d’ailleurs exactement ce qui se passe en France avec l’équipe Fillon « l’insoumis » écoutons ce que nous dit Laurent Wauquiez qui cible Macron :
« Son programme, c’est son ADN politique. Il vient de la gauche libérale-libertaire …il croit que la liberté et les droits individuel sont les valeurs cardinales de notre monde moderne…
L’autorité, la règle, la famille les FRONTIÈRES, la NATION, sont pour lui des mots barbares, dont il faut déconstruire-entendez détruire- les derniers vestiges…
Cette idéologie règne dans les sphères du pouvoir de gauche depuis 30 ans (moi je dirais de gauche et de droite depuis VGE)
C’est elle qui a détruit l’école de la République. C’est elle qui a nourri le communautarisme. C’est elle qui a désarmée la nation face au terrorisme et à l’islamisme.
C’est elle qui veut arracher chaque homme et chaque femme à ses racines.
Elle imbibe les esprits des biens pensants…ces gens là déconstruisent comme ils respirent …
Ils veulent faire ressembler la France à leur sinistre utopie : un monde de consommateurs nomades et interchangeables, un monde sans ancrage, sans histoire, sans limites…
La France de Macron s’ouvre à toutes les migrations et à toutes les revendications. Elle se repent de toute son histoire, de toutes ses actions, de tout son héritage. Elle se soumet à toutes
les multinationales, à toutes les places financières, à tous les vents commerciaux. Elle s’écrase devant la liberté des délinquants, des islamistes et des terroristes …."
Il conclut en appelant à la résistance et que la France à besoin de la droite …la sienne bien entendu !
Bref lui aussi, comme ses prédécesseurs et en particulier Sarkozy, veut récupérer les voix des patriotes qui soutiennent Marine.
Comme lui, et son karcher, il n’a bien entendu qu’un seul objectif : parvenir au pouvoir et faire à quelques variantes près exactement ce qu’il reproche à son adversaire.

Nous ne serons pas dupes ! Alors saluons la victoire idéologique absolue de notre ami Geert Wilders. Et admirons la manière dont il fera appliquer l’essentiel de SON programme à son adversaire qui sans lui n’a aucune chance d’exercer le pouvoir.

Francis-claude Neri
16 03 17

09/03/2017

La règle

L’on à intérêt à appréhender, et pourquoi pas comprendre, les règles que l'on s'est donné et rechercher les BONS équilibres, et des équilibres, il y en a une quantité. Des bons et des mauvais !

Et il y a par exemple une règle que nous nous sommes donnée et sur laquelle nous ne devons pas transiger : Dans un pays comme le notre, un homme qui a de hautes responsabilités publiques et qui aurait détourné du bien public, se serait fait prendre, ne doit pas rester à son poste et encore moins prétendre à de plus hautes responsabilités.

Francis-claude Neri
09 03 17

 

30/09/2016

Recadrer pour résoudre les problèmes

« Recadrer c’est l’art de trouver un nouveau cadre, c’est à dire modifier le contexte conceptuel et /où émotionnel d’une situation, ou le point de vue selon lequel elle est vécue en la plaçant dans un autre cadre ».

Le paradoxe c’est que l’on nous dit à nous Européens : « Soyez humanistes », repentez vous de vos erreurs et de vos fautes ; modifiez votre contexte conceptuel et émotionnel …vous êtes comme vos ancêtres des esclavagistes et des racistes.

Et le plus terrible c’est que cette « injonction paradoxale » vient également de nos rangs à l’exemple d’Alain Persat et de milliers d’autres qui pensent encore que nos valeurs sont universellement admises et applicables.
Ils se trompent bien entendu car les « dictatures y compris religieuses imposent presque toujours des paradoxes semblables : modifier les pensées du peuple et ses façons de voir pour les tenir à leur merci !
C’est terrible cette inaptitude de gens intelligents comme Alain Persat  à accéder au niveau de complexité suffisante pour appréhender l’idée que notre humanisme EST notre faiblesse et que ceux que nous ne voulons pas considérer comme des ennemis, s’en servent pour nous détruire !
Certains des nôtres  ne voient pas, ou ne veulent pas voir, que cet « humanisme » dont la France s’est faite le réceptacle doit être défendu.
Ces concepts humanistes, ces valeurs gréco-latine, judéo-chrétiennes et issues des lumières, une force composite s’en ai emparée et les utilise pour mieux les détruire et nous avec.  

Cette force, aux entrées multiples, est composée d’un libéralisme économique, financier, militaro-industriel dévoyé, d’un préjugé multi-culturaliste et universaliste essentiellement de gauche et d’une idéologie mortifère l’islam qui veut conquérir le monde.

L’alliance objective de ces trois forces est redoutable et lorsqu’elle agit en cohérence absolument invincible ; nous ne pouvons les vaincre une fois liguées contre nous.

Notre seule chance est de les diviser, de les affronter séparément, régionalement et localement.
Nous ne pouvons utiliser la force brute des armes, car la leur est mille fois supérieure à la notre, mais celle de nos cultures qui ont fait ce que nous sommes et qui fait encore notre fierté d’Européen et de Français…ensuite notre intelligence et notre savoir scientifique et technologique.

En affrontant prioritairement l’islam sur notre territoire, nous affaiblissons considérablement l’outil guerrier et idéologique de la « triplice »
En chassant l’islam de France, nous libérons un territoire humaniste et recréons une base pour son développement.

Si Alain Persat et ses amis « bien pensants » comprennent cela, ils comprendront pour quelles raisons il faut voter Marine Le PEN. En France c’est la seule qui affronte la « triplice de l’horreur ».

Francis-claude NERI

30 09 16