Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30/03/2018

Globalisation ou états totalitaires ?

Le tableau des dangers et besoins mondiaux plaide pour un système économique, financier, politique et médiatique orienté et géré globalement par un pouvoir politique adapté à cette gestion globale dans l’intérêt de l’humanité toute entière.

En restant rationnel, il faut admettre l’incompatibilité entre l’Etat nation et cet ordre oligarchique, économique, financier, politique et médiatique mondial que des personnalités comme Bernard Attali appellent de leurs vœux et qui se met en place envers et contre tout.

Il apparaît pour des dirigeants comme le Président Macron que cet ordre est le seul cadre possible à des solutions dont aucune, dans la situation d’interdépendance absolue des groupes composant l’humanité, ne peut être exclusivement nationale.  Et le projet globaliste, selon lui, ne peut être réalisé qu’au moyen d’une coordination planétaire.

L’échec de l’Union Européenne ne plaide pas en faveur de cette idée ! Et il nous faut bien constater que plus on parle de coopération internationale, plus on parle d’Etat-nation par essence rival des autres états-nations et on les renforce.


Quand à la mise en commun des ressources naturelles du globe dont l’utilisation devrait être régulée et contrôlée, comme la démographie, elle n’aura pas lieu, chacun des oligarques au pouvoir voulant s’approprier le maximum de richesses possibles et « fabriquer » le maximum de consommateurs possibles afin de s’enrichir le plus vite possible.  

A cela se rajoute la renaissance ethnique, clanique et religieuse, celle de l’islamisme en particulier contre lequel il faudra bien se défendre.

Se défendre afin de briser son ascension ou consentir à se soumettre.

Nous voyons bien que la tentation totalitaire voire la dictature est bien présente dans l’esprit de certains dirigeants et Etats.
C'est le totalitarisme ou la dictature qu’ils se croient en droit d’instaurer en promettant bien entendu de rétablir la démocratie une fois « l’ordre républicain » rétabli et l’islamisation, comme les migrations, régulées et contrôlées.

Ce qui, une fois maîtres de l’Etat nation, leur permettrait d’asservir leurs peuples « libérés » à leurs idées fixes, à leur appétit de pouvoir, et à leurs rêves mégalomanes en « géopolitique » comme ce fut le cas en Lybie, Afghanistan, Irak, Syrie etc.

Mais peut-être existe t’il en nous le désir d’être gouvernés de façon totalitaire. Nous pouvons le penser en constatant à quel point nos élites ne cachent pas leur admiration de la démocratie à la chinoise ou à la russe.
Tout au plus leur reprochent ils d’être très irrespectueux des « droits de l’homme ».

Bref, ils « reconnaissent » d’autre part, que les sociétés libérales sont mauvaises par nature car ayant colonisé des peuples libres et mis en esclavage la moitié des Africains.
Culpabilisés, repentants, les peuples occidentaux soumis au dénigrement critique et correcteurs de la « bien pensance » sont liés pieds et poings liés à toutes les dérives néolibérales et à l’islamisme vengeur leur allié objectif.

Si au moins nous étions certains qu’en renonçant à la liberté et à la dignité nous réaliserions la justice entre les peuples, le choix serait douloureux, mais il y aurait un choix librement assumé.
Mais l’avons-nous ? Probablement pas !  Nous avons de grandes chances d’avoir, à la fois des totalitarismes nationaux, la privation de nos libertés premières, l’invasion migratoire et l’islamisme de la Oumma comme un seul corps.

Il est dit que la tyrannie rencontre toujours la complicité de ses victimes. L ‘histoire actuelle le démontre suffisamment.
Les collabos sont prêts, le doigt sur la couture du pantalon !

Francis-claude Neri

31 03 18     

 

28/02/2018

Fédérer le rassemblement

Manon Heitz Francis-claude Neri Nous sommes si nombreux à penser que l'islam n'est pas compatible avec la démocratie, pourquoi n'arrivons nous pas à fédérer ce rassemblement ?
Pourquoi restons-nous tous dans notre coin à faire le ZOZO sur "internet" au lieu de nous rassembler ?
Telles sont mes questions?
Qu’est ce qui nous empêche de le faire,

Francis-claude Neri Manon ...Nous pouvons bien entendu recommencer (les infos groupes) mais le temps passe et nous ne rajeunissons pas ...d'autre part, je ne vois se constituer aucun groupe qui aille dans ce sens et que nous puissions rejoindre et apporter notre expérience et notre contribution.
Tous militent soit pour combattre l'islam, soit l'UE, soit la droite, soit la gauche, soit le catholicisme, soit la laïcité, mais aucun, comme nous le voulions, mettre tout çà en cohérence.
Bref c’est la guerre de tous contre tous et c’est mal parti pour les faire se rencontrer sur un « projet ». 

Claude Serpollet Francis-claude Neri Seul un PROJET de société peut fédérer. Bâti sur l'intérêt général de la France. Avant tout. C'est à dire un CADRE (Le FOND) hors religion, hors idéologie politique. Ensuite construire la laïcité avec ce cadre. Puis DÉVELOPPER les formes de compétition d'une part, de coopération d'autre part. Transformer le Sénat en SÉNAT CITOYEN, tout en conservant l'Assemblée Nationale. Un ensemble de dispositions peut nous permettre de présenter les grandes lignes et obtenir la faveur du Peuple.

Paul Abysses Compe Claude Serpollet .... des bœufs ! quoi ! L'islam n'aura pas marqué votre cœur, mais, cependant, aura impacté dans votre esprit !

La laïcité depuis 1905 .... personne ne s'en est plaint jusqu'au jour ou bizarrement .... l'islam a surgi ! Mais, voilà ... l'islam n'est pas une religion !

Pardonnez-moi.. j'ai écrit des "bœufs" ... pourquoi ? parce que sans philosophie, sans spiritualité, sans cette espérance qui se dégage pour beaucoup comme une nécessité existentielle ..... que pourraient elles espérer ces personnes ... sans repères ..... devenir musulmans ?

Et nous serions embringués dans la charia !

Approfondissez et vous verrez !

Claude Serpollet Paul Abysses Compe Jeux de rôles ! Le programme "Monde Unipolaire US" NÉCESSITE de considérer les pro-atlantistes d'un coté et les patriotes d'un autre coté. L'intérêt des américains, c'est de neutraliser les rebelles à leur programme. De favoriser les pro-atlantistes. Et surtout de mettre en place ce qui permettra de neutraliser les patriotes : les musulmans entre autre.

Le droit du sol, la Démocratie Représentative, la globalisation, c'est un ensemble de mesures qui abat la souveraineté française.

Avec des Jeux de rôles, on évalue les réponses des gens. MAIS D'UN AUTRE COTÉ, nous pouvons très bien nous organiser pour contrecarrer ce programme "Monde Unipolaire US" avec un programme "Europe Multipolaire" avec quelques pays européens. Avec la France en porte drapeau.

On nous enverrait des missiles ?!? On nous tuerait ?!? Sans vouloir prendre le taureau par les cornes, avec nos meilleurs diplomates, sortis du placard, nous pouvons convaincre les américains du bien-fondé de notre projet. D'ailleurs, chez eux, ils considèrent leur main-mise sur la planète comme un échec, depuis leur stratégie perdante sur l'Irak.

Ils tombent...... et on resterait les bras croisés ?

Paul Abysses Compe Claude Serpollet Vous êtes entrain de m'expliquer que Lafayette aurait mieux fait de rester en France ! Je vous l'accorde !

Le français a toujours eu cette capacité à se soumettre .... jusqu'à ?

Les Russes non plus ... ne resteraient pas les bras croisés ! Depuis 1958 la France est trahie par ses gouvernances et à force de vivre dans le déni total de l'histoire et de la réalité... un jour, il sera nécessaire que les peuples d'Europe réagissent !
Je suis d'accord avec vous sur ce point ... soit nous réagissons, soit nous mourrons !

                                                                  ...........

Un développement s’impose ! C'est peut être ce qu'entreprend Marion MARECHAL aux USA !

Francis-claude Neri

28 02 18

16/02/2018

Les barbares n’ont aucune chance

Nous ne sommes plus menacés par de véritables barbares qui ignoreraient la puissance de la science physique moderne.
En particulier aussi longtemps que cela restera vrai, la capacité d’utiliser la science et l’économie à des fins militaires continuera à donner aux états occidentaux et libéraux qui le peuvent, des avantages considérables et décisifs sur ceux qui ne le peuvent pas.

L’Occident démocratique et libéral aura donc avantage, s’il veut survivre, à maintenir une nette avance technologique et économique sur les États et régimes « dictatoriaux ».

Aucun de ces « pays », y compris « émergent » encore sous tutelle, n’est pour l’instant en mesure de créer la technologie appropriée et de réussir à l’appliquer.

C’est la raison pour laquelle les « bons États » capables de rivaliser entre eux comme les USA, la Chine, la Russie veulent contrôler les techniques d’armements de façon rigoureuse en particulier concernant la prolifération d’armes nucléaires…au risque d’annihilation réciproque.

Seules des guerres régionales limitées sont autorisés et c’est efficace. La preuve : nous constatons dans quel état de délabrement se trouvent les pays musulmans... qui apparemment n’ont toujours pas compris la leçon.
Le temps qu’ils se reconstruisent et l’Occident aura fait un nouveau bon en avant technologique structurel, organisationnel qui mettra ses élites absolument hors d’atteinte.

Il apparaît donc démontré que le développement progressif des sciences physiques modernes détermine une orientation de l’Histoire…et dans cette Histoire, il n’y a pas de place pour l’Islam et au delà.

La domination Occidentale s’appuyant sur les sciences physiques modernes ne peut être remise en cause par quelque événement extrême même imprévisible …bouleversement climatique par exemple.

Un environnement sain sera l’apanage de ceux qui ont la richesse et le dynamisme économique.

Les pires ennemis de la nature sont les pays en voie de développement car ils ne disposent pas de la discipline sociale nécessaire pour imposer des lois sur le respect de l’environnement.

La vraie question pour les pays en développement c’est leur démographie.  Et à ce titre, leur responsabilité est totale dans les drames humains des flux migratoires, le cimetière de la Méditerranée, l’esclavage en Lybie, etc.

 Les causes, en particulier en Afrique, sont connues et elles sont de trois ordres :

- Les guerres ethniques ou civiles endémiques dans plusieurs pays.
- Les phénomènes climatiques désertifiant des régions entières.
- Le faible développement économique, incapable de répondre à la poussée démographique importante avec un taux de fécondité de 5 à 7 dans certains pays.

De  cela l’Europe doit se dégager, se préserver, c’est un puits sans fond. Les jeux sont faits et rien ne va plus pour eux  !   

Francis-claude Neri
16 02 18