Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

13/08/2017

Marine le Pen

Un de mes amis me demande avec insistance(s) pour quelles raisons je ne soutiens plus Marine le Pen.

Un extrait de l’un de mes billets !

« Si elle veut éviter des résultats décevants, sinon catastrophiques, à l’élection présidentielle, Marine Le Pen serait bien inspirée de prendre en compte les clignotants qui s’allument. De revenir aux fondamentaux de ses électeurs : l’identité, l’arrêt de l’immigration, la lutte contre l’islamisation, la défense des valeurs.
Elle devrait rééquilibrer et modifier profondément sa communication (et virer ses communicants) cette dernière est un vrai désastre…c’est ce que nous lui expliquons dans une clé USB que nous avons tenté de lui remettre mais sans succès, ainsi qu’un ouvrage qui va dans ce sens de Lucien Oulahbib.
Nous avons reçu un meilleur accueil de la part de Marion qui a, au moins, accepté la clé USB au cours de la "réunion" de Oz ta droite ».
J’estime pour ma part que Marine et son équipe ont perdu le contact avec sa base, qu’elle est isolée et que c’est nous qui paierons la facture......"

Que l’on ne me parle plus de ces apprentis sorciers qui, comme les autres, se moquent du peuple de France, de ses aspirations et de ses besoins et ne sont intéressés que par leurs intérêts personnels

Francis-claude Neri
13 08 17

Pour avis :Lucien Oulahbib, Jean-Pierre d'Aigremont, Eric Gautier, Patrick Escudie, Françis Fratre, Dominic Massoubre Gillet, Manon Heitz, Gérard Nozarb, Jean Luc Potier, Alain Persat, François Paganel, Paul Abysses Compe etc.

30/06/2017

La dynamique des groupes

Daniel Schall La France n'est plus qu'un "vieil os" décharné que se dispute les "hyènes " minoritaires…………….!

Daniel Schall eh oui Francis, et les vieux "condors" déplumés que nous sommes ne feront que constater le vol de notre repas...........! lol

Francis-claude Neri Daniel ...Je te vois venir ...çà me fais penser à un ami prof de com des années 60 qui nous ventait la dynamique des groupes faisant ses débuts à l'époque.
Il insistait sur la théorie des jeux et sur l'analyse transactionnelle, en particulier sur la "violation du contrat" qui provient TOUJOURS selon lui d'une définition incomplète ou implicite du contrat que ce soit au niveau du temps ou de la matière (son contenu)
Il disait que c'était donc vicié à l'origine et que çà introduisait une amorce de JEU car une place prévue pour l'erreur. Je n'étais pas d'accord avec lui car je croyais et je crois toujours que l'erreur est voulue et que nous sommes manipulés ...les dés sont pipés!

Nous sommes les clients et Marine Le Pen nous a trompés. Nous qui attendons un vrai changement depuis au moins 40 ans ne recevons pas notre produit et dans le temps voulu, attendu !
La drôlesse du coup nous dit que ce n'est pas grave, que le produit n'est pas au point et qu'il va falloir passer à la caisse et lui rallonger des biffetons pour qu'elle puisse continuer jusqu'au prochain relais.

Nous sommes encore TOUS sous le choc, mais çà va passer. Nous allons comprendre que dans tout "JEU" il y a un bénéfice négatif qui se produit à la fin de l’interaction et de la séparation des partenaires.
Nous devons pour l'utiliser mettre fin au sentiment lancinant et viscéral que nous serions responsable du problème.
Une fois que nous aurons exprimé notre colère et notre désappointement à Marine et ses sbires, face à son incompétence, son manque d'énergie et de conviction, son désintérêt pour ce qui est du peuple de France, que nous reconnaitrons nous être fait piégés ...et ne compterons que sur nous même, nous respirerons à nouveau, nous repartirons sur des bases nouvelles et sur un autre processus.

Allez plus est en nous

Francis-claude Neri
30 06 17

12/04/2017

Marine Le Pen a raison

Marine Le Pen a raison n’en déplaise à tous les professionnels de la repentance perpétuelle.
La France n’est pas responsable de la rafle du Vélodrome d’hiver pour la simple est bonne raison que le Régime de Vichy n’a jamais été la France.
Sous l’occupation, la France c’est la résistance et certainement pas Philippe Pétain ou Pierre Laval.

Ceux qui se sont prostitués avec l’occupant nazi à l’instar de René Bousquet, l’un des cerveaux de la rafle du Vél’ d’hiv, ne sont pas et ne seront jamais la France.
Ces individus ont d’ores et déjà rejoint la poubelle de l’Histoire.

Ceux qui aujourd’hui s’indignent de la déclaration pleine de bon sens et historiquement juste de Marine Le Pen, feraient mieux de balayer devant leur porte.

La complaisance dont a fait preuve François Mitterrand l’égard de son ami intime René Bousquet, décoré de l’ordre de la Francisque et grand organisateur de la rafle du Vel’ d’Hiv, devrait inciter certaines associations gauchisantes à un peu plus de retenue.

Plusieurs ordures ayant collaboré avec Hitler sous l’occupation et ayant participé à ce simulacre de gouvernement de Vichy ont été recyclées après la Libération par la gauche mitterrandienne malgré leurs agissements et leur attitude durant la seconde guerre mondiale sans que cela dérange beaucoup de monde.

Que pensent la très socialiste Union des Etudiants Juifs de France et consorts de Jacques Saunier, Yves Cazeaux ou encore Pierre Saury, tous recyclés par la gauche ?
La gauche aurait pourtant pu à l’époque choisir les réseaux de Jean Moulin plutôt que ceux de René Bousquet, n’est-ce pas ?

Non, la France du bon beurre n’est pas la France (référence au film d’Edouard Molinaro). Notre nation n’a pas à s’excuser du comportement de certains de nos compatriotes ayant agi pour leur propre compte au nom de la France. La France et les Français ne sont pas responsables des actions menées par les collabos de Vichy.

Rejeter la responsabilité de la France en tant que nation dans la rafle du Vel’ d’Hiv n’est en aucun cas du négationnisme. Marine ne nie pas la réalité de ce fait historique pas plus qu’elle ne nie les conséquences cataclysmiques pour les Juifs déportés en 1942.

En revanche, imputer à la France et à son peuple la responsabilité de la déportation des Juifs vers les camps de la mort serait tout simplement historiquement faux même si personne ne peut nier que des Français ont participé à la mise en œuvre de la solution finale.

Michel Thooris,
Président de l’UPFJ.

12 04 17