Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20/01/2018

Çà finira en hécatombe.

Pascal Dondon à Paul Abysses Compe , nous sommes tous responsables, mais qui aurait prédit de tels changements depuis les années 90…? 

L'informatique à tout révolutionné...l'ADN, les satellites qui vous voient même le trou du cul, l'Internet, les téléphones mobiles qui servent à plus de tâches qu'à téléphoner...et sous peu les hologrammes, les robots qui seront plus parfaits que nous...
Nous ne pouvons lutter contre cette course à la montre (terme antique, maintenant plus besoin de montre...) qui nous mène à notre anéantissement...car oui...à notre époque des hologrammes et de l'Internet omniprésent, il existe encore des populations qui cultivent la terre avec des bœufs, qui creusent des mines à la main, et qui brodent nos vêtements avec des aiguilles...pendant que des dirigeants bien gras jouent avec leur bouton de commande de la bombe nucléaire et s'envoient des défis de niveau école maternelle...
Alors, sachant que nous ne changerons pas ce cycle infernal qui s'accélère chaque jour et finira en hécatombe, profitons un maximum du peu que nous avons encore d'accessible...de ces petits rien qui n'ont pas été exploités, de ces échanges avec le peu d'humains qu'il reste sur cette terre, de notre liberté de penser (sans s'exprimer en public)...de la nature et des animaux qui n'ont rien demandé et qui subissent plus que nous...
Faisons en sorte de profiter au maximum de ce qu'ils n'ont pas eu le temps de nous prendre afin, le jour venu, de n'avoir rien à regretter...je pense que votre génération, et la mienne, en ont assez vu pour juger que le chemin qui se présente devant nous n'est pas enviable.

Et je pense que nous ne pourrons rien changer, dites moi si je me trompe...Alors ma philosophie est de faire abstraction du négatif et de profiter au maximum de ce qui est bon...ce qui est pris est pris...

Pascal Dondon
20 01 18

14/01/2018

Le monde occidental

*Paul Abysses Compe Francis-claude Neri Nous allons avoir probablement une loi d'ici quelques mois qui va venir renforcer notre liberté d'expression ! Avant on pouvait te dire "cause toujours", mais, demain, "vous êtes prié de la fermer" !

Francis-claude Neri Paul ...je vais exprimer ici et maintenant (une partie) du fond de ma pensée et tant pas si je suis exécuté  
Les musulmans comme les noirs africains, certains asiatiques seraient solidaires dans un conflit ouvert contre le monde occidental.
Ils ont relativement peu à perdre dans leurs mondes encore primitifs en pleine régression, surpeuplés, qu'ils ont en grande partie désertifié tandis que les occidentaux perdraient davantage dans leurs mondes confortables suffisamment peuplés mais pas trop et hautement organisés.


Le monde occidental malgré son état de dégénérescence "morale" (?) ne se trouve pas encore dans un état de faiblesse suffisante pour "composer" avec le monde oriental et africain...et d'autre part, faire la guerre est une nécessité économique et financière.

Trump a intérêt à prendre les devant avant que son adversaire ne devienne trop fort et trop nombreux.
Il est donc possible (probable ) qu'il puisse provoquer délibérément une série de crises et de conflits régionaux lui permettant de conserver sa supériorité économique, financière , militaire etc. et se rendre inaccessible dans une bulle temporelle qui lui serait réservée.

Pour ma part, je suis persuadé que l'oligarchie mondialiste "s'amuse" de la "question islamiste" et que les "quelques" morts du Bataclan ne la trouble pas le moins du monde ...au contraire.

Cette oligarchie prépare une série de coups offensifs qui, maintiendront sa domination sur le monde sans qu'il soit possible qu'il existe une preuve qu'elle en soit la cause.
Il est facile de déduire cela de l'analyse des faits en notre possession.

Par contre, je ne suis pas certain que ce raisonnement soit tout à fait "prouvable" ni démontrable, même si l'on peut raisonner à partir des crises et conflits précédents.
Mais à titre personnel, et de groupe, nous pouvons prendre des mesures appropriés, choisir SON camp pour ne pas être prit entre deux feux dans la tourmente qui se prépare et se garder.

C'est ce que je recommande avant qu'il ne soit trop tard pour faire quoi que ce soit !

Amitié
Francis-claude Neri

04 01 18

13/01/2018

Prospective et signaux faibles

Ceux qui débattent librement sur cette page, sur nos groupes, nos blogs etc. connaissent mon penchant pour la prospective, l’approche systémique et l’idée de penser global pour pouvoir agir local.
Ils connaissent aussi la pratique qui consiste à identifier dans les « informations » quotidiennes celles qui devraient donner sens au « futur » et le déterminer par leurs interactions et rétroactions.

A notre époque ou l’information nous est offerte à foison, l’art de la prospective consiste à trier et détecter la « bonne »  information du flot continu d’âneries que nous diffusent les médias.
Question de pratique mais aussi de feeling, de mémoire, de culture et de ce qui a été mis dans son cerveau s’il n’a pas été déconditionné à ne voir que ce qu’il lui fut ordonné de voir.

Bon on ne va pas revenir la dessus… je vous ai assez bassiné sur ces notions de régulation, de contrôle et de remédiation.
Mais comme je vais m’isoler un bon mois pour enfin terminer d’écrire un nouveau bouquin la dessus, je tenais à vous alerter sur trois signaux « faibles » que j’ai enregistré ce matin en écoutant France info la radio officielle de l’Etat et la radio des banquiers : BFM.  

  • Trump et les pays de « merde » : Donald Trump, qui s'est emporté sur l'immigration qualifiant, selon plusieurs sources, des nations africaines et Haïti de "pays de merde".
  • Le « scandale » du  lait contaminé : Des premiers nourrissons malades à la fin août, aux boîtes de lait premier âge toujours présentes dans les rayons des supermarchés malgré trois rappels successifs, franceinfo revient sur une affaire qui éclabousse Lactalis et les principaux groupes de distribution.
  • Les féministes et les cochons de mâles : Les médias sont déchaînés: l’affaire Weinstein tourne au lynchage, le hashtag «#Balancetonporc» fait fureur, les statistiques prouvant que 90% des femmes qui sont harcelées ne souffrent aucune marge d’erreur.

Il y en a d’autres, mais il faut bien « discriminer » ! Car, vous le savez, pour analyser les interactions entre ces « évènements » trois suffisent amplement.

Dans les trois cas, nous retrouvons systématiquement l’absence de régulation, de contrôle ET de remédiation comme conséquence présente et future.

Trump à raison, ce sont des pays de merde et ils le resteront si TRUMP n’y met pas bon ordre et la « merde » s’étendra au monde entier. Son esclandre est un signal « fort » pour prévenir de ses intentions de procéder à un grand « nettoyage ».

Le lait contaminé   Nous démontre une fois de plus que l’auto-contrôle çà ne marche pas plus pour le lait que pour les financiers …et le plus beau c’est que le journaliste qui commente sur France -info dit tranquillement que l’Etat NE PEUT pas contrôler et qu’il faut faire confiance aux fabricants.
Z’avez compris les ami(e)s ce n’est pas demain que nous ne mangeront plus de la « merde » (vous voyez la relation avec Trump) que nous régulerons et contrôlerons l’immigration (voyez la relation la aussi) la démographie, l’exploitation des matières premières, la faim dans le monde, la pagaille dans l’UE etc.  

Les féministes et les cochons de mâles : Le reporter nous explique tranquillement que les femmes ne « doivent plus »  se déterminer par rapport aux hommes ; elles doivent être « elles mêmes », vivres par elles mêmes et pour elles mêmes … (voyez la relation avec Trump ) J’ai cru faire un cauchemar en entendant çà !
Observez un peu le tableau… les musulmans ne doivent plus se déterminer par rapport à la culture Française, les Chrétiens par rapport aux laïques, les homos par rapport aux hétéros, la guerre par rapport à la paix ETC.
C’est la guerre annoncée (et que je considère comme programmée) du TOUS contre TOUS).

Voilà, je vais en rester là en espérant que vous aurez saisi l’importance de faire cet exercice régulièrement et que vous resterez les yeux ouverts et l’esprit alerte.

J’espère vous retrouver vers le 20 février en bon état et fidèles au(x) poste(s) avancé(s)

Amitiés à tous mes amis et à toutes mes amies en espérant qu’elles resteront singulières et indéterminées par rapport aux con (e)s ce devrait être suffisant !   

Francis-claude Neri

13 01 18