Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

07/09/2017

Des crises synchrones

Pour aider la compréhension des phénomènes qui nous précipitent vers l'affrontement et l'effondrement de nos structures politiques, économiques, sociales etc. et qui nous poussent à NOUS prendre en main au delà des partis et des institutions incapables de se situer au niveau de l'enjeu, il me faut rappeler ceci :

La mise en lumière d'une crise globale et de grands désordres qu’elles engendrent  s'accélère depuis une trentaine d'années avec une ampleur et une vitesse tout à fait inédites.
Il nous faut prendre acte de l’impuissance et de l’incompétence de nos gouvernements successifs à y faire face.

Nous en supportons à présent les conséquences, notamment une forte régression de la démocratie. A la base la colère gronde et l’explosion est proche.

Nous savons aussi que les désastres annoncés sont généralement les meilleurs avocats des changements radicaux. Et nous en avons bien entendu rédigé le scénario.

Cinq crises synchrones menacent l’ordre établi par la société globalisée :

  • Crise énergétique, facteur critique dans le maintien de la société.
  • Crise économique et financière provoquant une instabilité économique plus grande, des migrations économiques et climatiques, et d’immenses écarts de revenus entre pays riches et pays pauvres et au sein de ces pays.
  • Crise démographique, due aux différences de taux de croissance des populations entre les pays riches et pauvres, aggravée par l’expansion des mégapoles.
  • Crise environnementale due aux dégâts de plus en plus importants causés à l’écosystème global.
  • Crise climatique due notamment aux changements dans la composition de l’atmosphère terrestre.

Ces crises s’accumulent et sont accélérées par trois facteurs multiplicateurs : la connectivité du monde globalisé, le potentiel létal croissant des groupes et états terroristes et les migrations.

Nous allons vers un "tremblement de terre sociétal global". En identifiant ces crises pour ce qu’elles sont et en observant leurs effets cumulatifs, nous pouvons prendre les mesures nécessaires pour contenir la crise globale localement (agir local, penser global).

  • Choisir d’être les gagnants de la mondialisation (éviter les révolutions, les guerres civiles)
  • Se dégager du système économico-financier spécifique à l’Euro et retrouver l’autonomie de l’Etat souverain (prévoir la déconfiture de l’Europe).
  • Réguler et contrôler la démographie, l’immigration.
  • Se désengager des guerres conduites par l’Occident au Moyen Orient et en Afrique et recentrer nos troupes sur la lutte anti terroristes.
  • Avoir une vision d’ensemble du futur ; si effondrement il y a nous nous effondreront de l’intérieur (comparaison avec l’empire Romain). C’est donc en premier la maitrise de nos ressources intérieures et sur nos valeurs que nous devons nous appuyer pour échapper aux effets les plus destructeurs des « crises synchrones ».

Compte tenu de la défection de nos élites c’est au peuple de France à se prendre en main. Et d’imposer à ceux qui voudront le représenter SON projet de société.

C’est l’objectif de nos info-groupes.    

Francis-claude Neri

07 09 17

13/12/2016

Réguler contrôler remédier

Mots clés !

Régulation- contrôle- remédiation
Prospective – approche systémique- écologie
Signaux faibles- démographie- surpopulation
Gaz à effet de serre-réchauffement climatique-point de rupture
Méthane et CO2-fonte des glaces et des neiges - fonte du permafrost- Gulf Stream
Matières premières- pétrole- gaz-pics
Agriculture-alimentation-consommation-pollution
Crises- conflits-nucléaire
Complexes militaro-industriels- armements
Cultures et religions
Club de Rome-halte à la croissance

Un des éléments à prendre en considération:

Le méthane est un gaz à effet de serre très puissant, vingt fois plus actif que le CO2. Il est produit par la dégradation des matières organiques, et on estime qu'il en existe près de 50 milliards de tonnes sous les glaces de la mer de Sibérie orientale. Sous l'ensemble du pôle nord, les quantités s'élèvent à plusieurs centaines de milliards de tonnes, et la libération, ne serait-ce que d'une fraction, engendrerait une catastrophe climatique sans précédent.

Depuis deux ans ce gaz se libère en quantité de plus en plus importante et le point de non retour est aujourd’hui atteint…tout ce que nous pouvons faire c’est de retarder l’inéluctable effondrement civilisationnel …alors préparez vos Arches, rapprochez vous des survivalistes comme Piero San Giorno (sur You tube).
Et si vous n'en croyez pas un mot, faites comme moi une modélisation informatique avec les mots clés ci dessus. 


Ma modélisation établie à partir d’une simple analyse systémique, qui tient compte de la mise en œuvre de sévères mesures de régulation et de contrôle, s’approche de la verticale dans 5 ans et dans 10 ans c’est le désastre… au plus tard en 2025.

(Dans la conception d'un système d'information, la modélisation des données est l'analyse et la conception de l'information contenue dans le système.)

Alors si rien n’est fait !!

Et ne vous fiez pas aux discours officiels ils paniquent car les « experts » leurs ont déjà dit que c’était plié …de ce coté aussi la messe paraît dite
C’est d’ailleurs ce que suggère Trump …en filigramme, après nous le déluge !

Exemples :
La fonte des glaces arctiques.

En savoir plus : http://www.maxisciences.com/fonte-des-glaces/rechauffemen...
Copyright © Gentside Découverte

L'arrêt du Golf Stream

La fonte des pôles et des glaciers abaissent la salinité de l'eau de mer entrainant une perturbation des courants. En conséquence, il y a un risque d'arrêt des temporisateurs climatiques. Si le Golf Stream s'arrête, nous entrerons dans un cycle de glaciation...
Ce phénomène est déjà arrivé et il a toutes les chances de recommencer. Pourquoi, comment ? La fonte de la banquise alimente en eau douce l'Océan Atlantique, ce qui risque d'empêcher le courant chaud du Gulf Stream de réchauffer l'Europe et l'Amérique. Un changement radical pourrait affecter le climat de ces régions du monde. ....
Film documentaire ici (malheureusement payant) : http://www.vodeo.tv/94-148-5312-coup-de-froid-sur-la-planete.html
      

Francis Claude NERI

13 12 16

07/10/2016

Science fiction

Tout juste bonne à rassasier l’imagination des naïfs et des jobards pensent certains.

Pour moi, elle est « la voie royale conciliant l’imaginaire et la raison, vers une appréhension critique d’un futur impossible à prévoir en toute rigueur. »


C’est en lisant un livre de science fiction (le monde des Non-Aristotéliciens) que je découvrir la sémantique générale, l’approche systémique et l’école de Palo Alto. Et ce ne fut qu’un commencement.  

Lisez de la science fiction, vous découvrirez que les fondements les plus surs de notre existence sont en définitive aléatoires et fragiles et…également comment le « principe de Carnot » nous laisse beaucoup, mais alors beaucoup de temps pour nous en sortir en tant qu’individu, groupe et espèce.

Francis-claude Neri

07 10 16