Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Le systémicien

  • Etat d’exception

    Mr Macron pratique au quotidien la logique de l'Etat d'exception et il nous y enferme...en détournant notre attention sur une problématique ...par exemple les retraites Du coup nous oublions de relier cette problématique aux autres et nous nous dispersons.

    N’attendons plus mes ami(e)s..

    Il semble que nous puissions penser que "l'étincelle" puisse se faire à partir des syndicats...je n'y crois pas une seconde

    L'étincelle se fait toujours à partir d'un évènement ou plutôt d'une mise en cohérence d'événements

    Notre difficulté c'est que nous ne savons pas RELIER les évènements entre eux et prendre des mesures globales et non pas seulement spécifiques à cet événement.

    La "crise" des retraites par exemple est faite pour masquer des évènements plus graves et infiniment plus dangereux qui se renforcent entre eux tout en échappant à notre contrôle. 

    Pendant que nos "maîtres" nous distraient avec les retraites, nous oublions les autres "signaux plus du tout "faibles" que personne ne devrait oublier.

    Sachons :

    -Prendre du recul pour mieux VOIR

    -Relier les évènements entre eux pour mieux les comprendre

    -Situer leur importance pour mieux agir sur eux sans se disperser.

    Et ... AGIR enfin

    FCN
    24/01/23

  • Coupables ?

    Nous sommes, nous occidentaux avec les américains en tête infiniment plus coupable que Poutine que nous avons placé délibérément dans la position de devoir réagir.
    Ce n'est pourtant pas faute d'avoir prévenu, et à de nombreuses, très nombreuses reprises que l'extension de l'OTAN pouvait constituer un casus belli.

    Ce n'est pas faute d'après prévenu, suite à la mise en place en 2014 d'un gouvernement ukrainien totalement favorable aux américains et un gouvernement totalement corrompu depuis Porochenko. D'ailleurs, Victoria Nuland numéro 1 du State Department US ne s'en est même pas cachée !

    Et cette guerre a bien commencé en 2014 dans le Donbass à l'égard de population russophones par les autorités ukrainiennes. Et l'on s'étonne que la Russie réagisse? Je m'étonne seulement de sa réaction tardive.
    Il suffit d'ailleurs de relire Machiavel pour comprendre que c'est bien celui ou ceux qui a ou ont permis cette situation qui en portent la responsabilité.
    Français et allemands ayant leur part pour ne pas avoir respecté et délibérément les accords de Minsk! Pour ne pas avoir respecté la parole donnée.
    Et bien sûr au premier chef, les américains et l'OTAN, organisation défensive lors de sa création et devenue offensive depuis les guerres de Yougoslavie.

    Cela est extrêmement frappant et la Russie s'en souvient !

    La responsabilité est dès lors, totalement occidentale.

    Yves Chauvel

  • La cause des causes

    La première cause de la guerre d'Ukraine est le viol des accords de Minsk de 2014 sous la pression des faucons de Washington qui veulent chasser la Russie d'Europe pour régner sans partage sur cette dernière qu'ils ont assujettie.
     
    L’extension vers l’est de l’OTAN et UE sur les lignes ukraino-géorgiennes est perçue par la Russie comme une menace existentielle Ne pas en tenir compte du fait que ces pays ont le droit de choisir leurs alliances est moralement juste mais stratégiquement irresponsable.
     
    Pour Poutine Il s’agit d’occuper et d’administrer, l’ensemble de l’Ukraine russophone depuis la frontière russe jusqu’à la Moldavie parce qu’il ne doit pas exister d’état bilingue qui s’appelle Ukraine et qui veuille adhérer à l'OTAN. N’existent que des Russes qui s’ignorent.
    On se rappellera la phrase que Poutine a prononcée: « Tout Russe qui n’a pas pleuré à la destruction de l’URSS n’a pas de cœur » Ajoutant pourtant juste après : « ceux qui sont nostalgiques de l’URSS et veulent la reconstituer n’ont pas de cerveau. »
     
    Les buts de guerre de Vladimir Poutine en Ukraine visent à consolider le Donbass jusqu’à Marioupol au sud et jusqu’au Dniepr à l’ouest et au centre puis à priver l’Ukraine de son accès à la mer par la jonction entre le Donbass et la Transnistrie via Marioupol, la Crimée et Odessa
    La ligne claire de Poutine est celle de la reconstruction de la puissance Russe Nous déplorons aboutir à une guerre à cause de nos provocations occidentales.
     
    A quoi bon le nier nous sommes aussi coupables que lui.
    Le temps de la colère est il venu ?
     
    FCN