Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

10/11/2018

Comment taxer !

Exemple !

Cela fait plusieurs années que la viande est dans le collimateur des gouvernements. Un bien facilement taxable, dont la consommation est en constante augmentation, constitue en effet une cible de choix pour accroître les revenus des États.

Mais comme la mesure est impopulaire, il fallait d’autres arguments pour la justifier. C’est ici qu’interviennent les associations militantes. Provéganes, antispécistes, amies de la planète… À coup d’études culpabilisantes, elles parviennent à infléchir une grande partie de l’opinion publique. Leurs actions violentes (contre les boucheries, notamment) font les délices des médias. Mais elles pèsent aussi de plus en plus financièrement et politiquement, à l’image de FAIRR (Farm Animal Investment Risk and Return), groupe soutenu par de puissants investisseurs. En outre, un peu partout dans le monde, des militants de la cause animale se font élire pour peser sur le débat public. L’idée d’une taxe sur la viande fait son chemin en Suède, au Danemark et en Allemagne. Le principal argument invoqué est la protection de la planète — de ses sols et de ses forêts.

Comme toujours pour faire passer leur idée ILS nous taxent en disant que c’est pour notre bien…il est temps d’en finir avec ces magouilleurs.

Commençons par les « bloquer » le 17 novembre et ensuite NOUS aviserons sur : ce que NOUS allons faire, avec qui NOUS allons le faire, comment NOUS allons le faire et enfin avec quels MOYENS !

Francis-claude Neri  
http://semanticien.blogspirit.com/
10 11 18

12/10/2018

Le projet infogroupes.

"Cette équipe devra s’être constituée à l’avance et avoir également préparé les conditions de son intervention. Comme la Résistance l’a fait en son temps, elle devra pouvoir s‘appuyer sur un appareil solide à même de canaliser la poussée finale et de constituer l’ossature du nouvel État."

Jean-Michel Darque

C'est tout à fait le projet « Infogroupes » çà ...Une structure, une organisation  …une finalité, des objectifs et des moyens.

Le problème EST toujours le même ...les Français n'ont toujours pas compris qu'ils DOIVENT s'organiser localement, en dehors des partis, en proximité et à partir de LEURS bases : culturelles, identitaires, sociales...

Ce dont NOUS avons besoin à présent c'est d'une réaction rapide et coordonnée à partir de groupes locaux ...Ce que veulent nos concitoyens est simple : des entreprises pour travailler, un toit pour s'abriter, des écoles pour leurs enfants, un Etat qui assure LEUR sécurité et une communauté pour partager ses valeurs.

C’est à partir de ces idées de base qu’il faut se rassembler indépendamment de nos différences culturelles, cultuelles, économiques, que nous soyons de droite, de gauche ou d’ailleurs …

La France mondialiste des mégalopoles européennes, des financiers et des grands groupes mondiaux veut se mettre à l'heure de la révolution numérique dans le "village planétaire" mais en a t'elle les moyens et son PEUPLE de la France "périphérique" le veut il ?
Ne préfère-t-il pas inscrire son avenir dans une certaine continuité historique et cesser de croire que ses valeurs doivent être imposées au reste du monde lorsque celui ci n’en veut pas ?

C’est majoritairement le cas du monde musulman et des Africains qui ne nous pardonnent pas de les avoir « occupés » et faits profiter  des « bienfaits » de la civilisation …la notre…que nous apprécions malgré quelques travers que nous saurions parfaitement comment corriger si nos « ZELITES » s’y attelaient. 
 
Le peuple de France contrairement à ces "élites", en particulier politico-médiatiques, se VEUT exclu de l'économie-monde, ne veut pas comme Jacques Attali passer sa vie entre deux aéroports pour le business.

Il faut renoncer à leur faire comprendre cela ; car comment leur faire entendre que nous préférons vivre dans une ville à taille humaine dont on peut s'approprier le territoire, où il est plus facile de s'y reconnaitre, d'y élever ses enfants, d’être protégé des violences des "autres", d'y trouver et créer des SOLIDARITES (finalité et objectifs en particulier des "infogroupes")

Nous avons à persuader et convaincre nos concitoyens que nous devons traduire NOTRE parole en actes et à l'incarner SUR le terrain.

Formons nos groupes locaux et relions-les par le maillage de NOS réseaux afin de mettre NOS actes en cohérence AVEC nos idées.

A présent çà urge !

Francis-claude Neri
12 10 18

 

14/09/2018

La France de Marianne

Pour moi il y a 3 gauches:
Une gauche internationaliste comme La France Insoumise ou le PC, pro indigéniste, anti israélienne, pro palestinienne, anti américaine.
Elle voit les musulmans comme un prolétariat et joue la théologie de la libération avec l’islam.
La gauche social démocrate, européiste, mondialiste, qui refuse de combattre l’islamisme et use de termes alambiqués pour maintenir les musulmans dans l’asservissement.
En ce moment c’est le mot « soft power » qui tient la corde.
Ils accompagnent l’islamisme pensant le maîtriser.
Enfin une minorité peu efficace qui la joue laïque mais refuse de défendre notre civilisation.
Le point commun de ces trois gauches, c’est le refus de reconnaître un roman national mais la volonté d’imposer un mythe républicain, l’histoire commence en 1789 voire en 1905 pour ces gauches.
Refus de la culture judéo-chrétienne.
Ce qui fait que la gauche laïque minoritaire, n’a aucune chance d’être écoutée et refuse de combattre l’islamisme avec la droite attachée au roman national et à la culture judéo-chrétienne.
Pas toute la droite, car une partie a abandonné la nation, et s’est convertie au mondialisme.
Macron prospère sur ces deux entités centrales qui refusent le droit des peuples européens à disposer d’eux même, et nient les nations.
David Duquesne

C’est très bien analysé …une fois de plus …un condensé en quelque sorte …la question, une fois avoir bien et longuement analysé, et que nous avons bien compris la nature de l’enjeu c’est : On fait quoi ? Avec qui ? Comment ? Et avec quels moyens ?
Moi, çà me travaille un peu ! Voilà 40 ans et plus qu’ils nous disent çà va aller mieux …mieux que les 30 glorieuses ? Je n’y crois pas ! A la démocratie, l’économie, la cohésion nationale, le vivre ensemble etc… ? J’y crois plus …On est dans le pétrin et « ils » nous y ont mis et volontairement encore. Alors ce n’est pas eux qui vont nous en sortir.
Bref je me dis qu’au Bataclan nous devrons  apporter une réponse et qu’ils devront REPONDRE à la réponse …non mais !
Ou alors bon çà va chauffer de chauffer comme ils disent à Marseille ...les explications c'est dépassé on veut de l'action et pas n'importe laquelle

Francis-claude Neri
http://semanticien.blogspirit.com/
13 09 18