Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

04/01/2022

MANUEL DE RÉSISTANCE AU FASCISME D'EXTRÊME GAUCHE

Selon Gilles William Goldnadel :
« Ce manuel est interdit à la vente pour tous ceux qui n'ont pas encore compris que le fascisme était aujourd'hui situé à l'extrême gauche de l'échiquier politique et intellectuel. » 

Il écrit « fascisme », car il démontre que « malheureusement, à force de matraquage par l'extrême gauche en majesté médiatique, ce mot, historiquement précisément marqué, a été dénaturé, dévalué, galvaudé. Mais j'ai écrit fascisme d'extrême-gauche, pour me faire comprendre immédiatement et émotionnellement, par souci premier d'efficacité. » 
C'est tout le sens et la finalité de ce manuel. Celui qui l’a écrit s'inscrit dans le combat culturel. 
Il sait la gauche habile à l'extrême dans ce combat où gagner la bataille de l'émotion est essentiel. 
La bataille des idées, la gauche sait qu'elle l’a peut-être perdue depuis quelque temps. 
Elle n'ose plus nier comme elle le faisait effrontément la laideur ou les dangers cruels de l'islamisme. Raison pourquoi elle ne se bat plus que sur le terrain de l'émotion où elle peut encore l'emporter en quelques instants, par la grâce disgracieuse de ses médias, sans faire appel à la raison. 
La bataille culturelle qui se joue est une bataille existentielle. Puisqu'il va de notre identité comme de notre sécurité. 
Ce manuel est un vade-mecum. Il propose des recettes simples telles que de traiter l'adversaire par la dérision plutôt que par la colère. De ne pas s'offusquer des étiquettes ( « fachos » !, « extrême-droite ! » , « raciste ! » etc…) dont l'extrême gauche fasciste vous affuble puisque elles ne peuvent plus piquer profondément, ayant largement perdu son magistère intellectuel et moral. 
Il préconise de pratiquer le cambronisme tranquille. 
De rendre coup pour coup : on vous parle chaque jour de la traite transatlantique ? Rappelez donc l’esclavage arabique et les razzias barbaresques en France. De dénoncer une imposture morale qui tient davantage de l'escroquerie de l'art contemporain que de la politique rationnelle. 
Enfin : « N’'ayez aucun complexe de supériorité ou d'infériorité : Que vous soyez blancs ou noirs, soyez le sans honte. Ni vanité. N'aimez pas votre adversaire d'extrême-gauche, mais ne pratiquez ni la haine ni la vulgarité. Ce serait faire un cadeau à l’ennemi. N'ayez plus peur. C'est la leçon numéro un du manuel qui commence. » 

1 décembre 2021

Gilles William GOLDNADEL

 

 

 

19/12/2021

Migrations

Les migrations massives ne sont bonnes pour personne. Ni pour le pays d'origine qui perd ses forces vives et intellectuelles, ni le pays d'accueil qui doit, de fait, abandonner sa culture au profit d'une société multiculturelle qui, on le sait, ne marche pas et crée des tensions et du racisme. Qu'on s'occupe enfin d’acculturer et d’inculquer nos valeurs, nos codes, nos lois et nos pratiques à des familles qui sont déjà présentes depuis plusieurs décennies maintenant, toutes origines confondues, il y a fort a faire !

Les migrants ne sont utiles qu'à une chose : main d'œuvre bon marché. Tu n'acceptes pas tes conditions de travail et tu trouves que ton salaire est trop bas ? Ce n’est pas grave, Mokthar ici présent, fraîchement débarqué du Moyen-Orient (par exemple), lui, les accepte sans broncher, sans manifester.

Les Français (et autres peuples européens) manifestent pour la conservation de leurs droits et de leurs avantages sociaux. Les migrants ne le feront jamais, trop contents qu'ils sont de pouvoir résider en Europe. Ramasser les poubelles à Paris, Berlin ou Londres.

Voilà pourquoi nos politiciens et la caste financière veulent des migrants. Pas par philanthropie et bon sentiment, juste pour de la main d'œuvre bon marché. ET la France périphérique peut crever.

Six millions de chômeurs, 5 millions de précaires ... Il faut en rajouter une couche? Cela n'a pas suffi la traitrise de Pompidou et de VGE ?

Les migrations massives ne sont pas un problème en soi. Ça dépend des circonstances. En cas de très grande baisse démographique, c'est même désirable. C'est un problème aujourd'hui dans un pays comme la France. Alors il y a des pays qui peuvent dire légitimement que l'immigration est une chance...à la condition qu’elle soit choisie.

Mais les pays qui ont un problème démographique, c'est parce que leurs dirigeants l'ont voulu. Il suffit de faire une politique qui incite les gens à faire des enfants mais à ce moment là, pas d'immigrés pour faire le travail et se substituer aux autochtones .

Et la, ça ne va plus du tout… l'immigration doit être choisie et ciblée en rapport avec les besoins stricts du pays.

Ici et là !

Francis-claude Neri

http://semanticien.blogspirit.com/

 

08/11/2021

Régulation et contrôle ?

Les gens n’ont pas conscience qu’avec tous ces outils numériques, euro numérique pour les achats, passe sanitaire pour les loisirs et identité numérique pour internet, on peut vous couper de tout. On va vous surveiller sur tout, potentiellement.
Et on peut vous déconnecter et vous tuer socialement, quelqu’un qui sera un opposant et que le pouvoir n’aimera pas. On voit qu’on est en train de faire un scénario avec des inégalités sociales absolument énormes entre d’un côté des riches dont les patrimoines sont en train d’exploser et les classes populaires et moyennes qui sont en train d’être laminées économiquement.

Le peuple est en colère, les élites le savent, et que font les élites? Elles prennent des moyens de contrôle, des moyens de sanctions, de punitions, pour pouvoir absolument tenir leur place, garder leur place face à la population, et préserver leurs privilèges.

Si les Français laissent faire, ils vont je pense être enfermés petit à petit dans une tyrannie. Il faut absolument que les Français se réveillent pour empêcher tout cela.

https://deslivresetnous769849013.wordpress.com/2021/11/02...

www.facebook.com/groups/horizon2022/

……………………………………………………………………………………