Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

07/06/2019

C’était de Gaulle

C’était de Gaulle
publié en 1994 :

« Le débarquement du 6 juin, ç’a été l’affaire des Anglo-Saxons, d’où la France a été exclue. Ils étaient bien décidés à s’installer en France comme en territoire ennemi ! Comme ils venaient de le faire en Italie et comme ils s’apprêtaient à le faire en Allemagne ! Ils avaient préparé leur AMGOT (Allied Military Government for Occupied Territories nldr) qui devait gouverner souverainement la France à mesure de l’avance de leurs armées. Ils avaient imprimé leur fausse monnaie, qui aurait eu cours forcé. Ils se seraient conduits en pays conquis».

« C’est exactement ce qui se serait passé si je n’avais pas imposé, oui imposé, mes commissaires de la République, mes préfets, mes sous-préfets, mes comités de libération !

Et vous voudriez que j’aille commémorer leur débarquement, alors qu’il était le prélude à une seconde occupation du pays ? Non, non, ne comptez pas sur moi ! Je veux bien que les choses se passent gracieusement, mais ma place n’est pas là !»

« Et puis, ça contribuerait à faire croire que, si nous avons été libérés, nous ne le devons qu’aux Américains. Ça reviendrait à tenir la Résistance pour nulle et non avenue. Notre défaitisme naturel n’a que trop tendance à adopter ces vues. Il ne faut pas y céder ! (...)»

Général de Gaule

Gerard Pandolfo

06 06 19

 

20/05/2019

L’Europe, c’est la paix !

L’Europe, c’est la paix ! l’Europe, c’est la paix ! l’Europe, c’est la paix !
Les menâtes eurobéates et autres petits « oiseaux » écervelés de cette campagne ont beau sortir leur vieux disques rayés du siècle dernier, la pétition de principe ne résiste pas à l’examen. On a beau répéter que la construction européenne protège la paix, l’assertion n’en est pas moins fausse et archi fausse.

1: la Suisse n’est pas dans l’UE et aucune guerre n’est pensable contre ce pays avec lequel nous partageons une large frontière. Pourquoi ? Évidemment car, au-delà des différences de psychologies et de langues, nous partageons les mêmes valeurs politiques démocratiques et humanistes… (et même quelques intérêts).

2: tant que les anciens régimes voulurent agresser et soumettre les démocraties sur le vieux continent, il y eu guerre.

3: la guerre est née de la sortie de l’All de la démocratie (mais sa population n’y était pas vraiment entrée).

4: c’est la férocité des combattants de l’armée rouge et les 300 000 tonnes de bombes incendiaires qui ont converti les Allemands à la démocratie, conversion sincère qui n’a RIEN à voir avec l’unification de l’Europe.

5: Si le ressentiment nationaliste allemand n’a pas pu renaître de ses cendres, c’est que l’occupant américain a eu l’intelligence d’ouvrir les yeux de la population sur la cruauté du régime mais aussi que les vainqueurs ont cette fois démembré l’Allemagne (suivant le mot d’un écrivain français qui aimait tellement l’Allemagne qu’il en voulait plusieurs !). Ici toujours aucun rapport avec l’UE ou Monnet, Schuman.

6: ce qui encouragé le rapprochement des peuples allemands et français, ce n’est pas Erasmus qui n’existait pas en 1963 (date du traité de l’Elysée) mais évidemment la main tendue française et la profonde réconciliation entre les deux peuples voulue par de Gaulle et reçue par Adenauer. Aucun rapport avec l’UE, la CEE ou la CECA.

7: autre facteur vital celui-ci ayant favorisé la paix et qui n’a strictement aucun rapport avec la construction européenne, c’est la dissuasion nucléaire qui a maintenu la paix sur le vieux continent voire entre grandes puissances mondiales jusqu’ici.

8: la psychologie de l’UE, sa tentation permanente à finasser, à couper les cheveux en quatre. Son réflexe pavlovien en cas de conflits, comme l’écrivait Albert Cohen à propos de la SDN, à créer une commission, à rédiger un rapport, à publier un communiqué pour protester et si les atteintes aux droits humains persistent à recommencer est typique de toute les institutions internationales. Car la CEE comme l’UE, a beau avoir une monnaie et la prétention ridicule à monter sur ses ergots pour jouer aux États, elle ne dispose d’aucun outil militaire ni aucune volonté politique ferme et commune. Et c’est heureux.

9: lorsque la guerre, la vraie fut de retour en Europe, en 1991, de quoi la CEE a telle protégée les civils yougoslaves massacrés et déplacés par des combats fratricides ?

Alors, vous avez bien sûr le droit d’être favorable au dépassement de la démocratie et de la nation par la construction européenne mais, de grâce, épargnez nous vos bobards.
Ce que l’on appelle aujourd’hui vos fake news.

Guillaume Bigot

20 05 19

Francis-claude Neri
NERI Francis @Iese67NERI
http://semanticien.blogspirit.com/


Patricia Biegel La paix résulte de la lassitude des peuples européens et des guerres de décolonisation. L'UE n'a jamais engendré la PAIX. Encore un bobard des spécialistes des « fôsses » nouvelles!

Daniel Besson L’Europe c'est la paix! Mais ou? Pour l'heure je ne vois que la guerre - civile- car avec l'immigration je ne vois rien d'autre en vue, surtout que ces envahisseurs sont très hargneux et se donnent des droits qu'ils n'ont pas
Le rappeur Castaner parle mais sera impuissant vu les positions de la magistrature qui protège les migrants...

 

19/04/2019

AZF et Notre Dame

Je fais référence au drame de l’usine AZF de Toulouse en septembre 2001 et je compare !

L’analyse méticuleuse des faits nous avait dévoilé comment les autorités peuvent soigneusement privilégier la piste de l’accident chimique tout en négligeant les éléments de l’enquête qui auraient pu les mener sur celle d’un attentat.

La parodie d’instruction judiciaire au lendemain de l’incendie de Notre-Dame, semble se reproduire nous sommes exactement dans le même cas de figure, nous obligeant à constater que rien n’a changé depuis 2001 sinon en pire…!

Reconnaître que l’incendie pourrait être d’origine criminelle mettrait trop la puce à l’oreille des électeurs sur les commanditaires, soulignant l’inaptitude du pouvoir à protéger les citoyens du grave danger qui les menace… ce qui doit absolument être tu, car cela « inciterait à la haine ».

Tiens c’est exactement le motif trouvé par Facebook pour m’interdire de publication pendant un mois.
L’objectif est clair : me faire taire au moins pendant la campagne des Européennes …

C’en est presque flatteur !

Francis-claude Neri

NERI Francis @Iese67NERI
http://semanticien.blogspirit.com/

19 04 19