Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

23/05/2017

A mes amis qui ont « mal voté ».

Le nouveau président a gagné en fédérant, sur une base claire, les européens des rives gauche et droite.
Il a été élu en portant ouvertement un projet européen et libéral mondialisé comme système d’emprise et de déshumanisation totale.
Le macronisme a déjà établi ses quartiers dans toutes les grandes villes du pays. S’il l’a emporté c’est qu’il existe une véritable « classe sociale » avec une conscience de classe pour la politique qu’il veut mener et dont les intérêts économiques et financiers sont convergents.
Des « personnalités » comme Houellebeck, Finkelkraut, Elisabeth Levy et bien d’autres plus politiques, l’ont admis avec plus ou moins d’honnêteté intellectuelle…       

Je considère que ces « élites » intellectuelles, politiques, culturelles, cultuelles économiques, médiatiques etc….ont choisi leur camp et leur classe en toute logique …Houellebeck le plus honnête de la « bande » dit ouvertement en avoir honte …

Mais vous, mes amis des classes moyennes et populaires, vous avez, vous aussi, fait le jeu de la finance mondiale et de cette oligarchie.
Oui car le libéralisme financier et culturel ne peut étendre son emprise qu’en disloquant non seulement les structures de vie communautaires traditionnelles, mais aussi le lien social, les valeurs partagées, les pratiques ancestrales, les modes de vie spécifiques, les cultures populaires etc. qui sont les nôtres et pas celles de cette classe de bobos « hors sol ».

Le libéralisme culturel et financier ne peut transformer la planète en un vaste libre échange -ce qui est son but- que si la planète n’a été au préalable atomisée, si elle a renoncé à s’opposer à la logique du profit et de l’accumulation illimitée.

Le libéralisme économique et financier-la droite – et le libéralisme culturel- la gauche- ont fait leur jonction.
Bravo, vous avez fait gagner la gauche caviar et la droite du CAC 40.

Comme vous n’êtes ni de l’une, ni de l’autre, on peut vous qualifier, pour le moins, d’idiots
utiles.
Vous serez bien entendu probablement les premiers à en payer le prix !

Francis-claude Neri
23 05 17    
  

04/04/2017

Voyage au bout de la nuit

Oui nous connaissons et nous allons connaître la NUIT, l'infamie, l'abomination avec des gens abominables, et nous verrons, comme l'avait dit Monseigneur le Comte de Paris combien nous coûtera cher en honneur et en vie de n'avoir pas défendu Israël, disait-il, le dernier bastion de la race blanche en Orient.

Car si nous avions défendu, nos frères ou nos cousins, si nous avions fait corps dans la défense contre l'abomination, elle n'aurait jamais osée relever la tête.

Maintenant, la Hyène folle, a senti le sang frais, et rien ne l'arrêtera que sa propre mort quand elle aura dévorée jusqu'à ses enfants. Et que les traîtres européens qui défendent les Palestiniens, entre autres, pour ne pas oser défendre l'Islam arabique fassent leurs testaments, car ils seront les premiers mécréants à tomber.

Qu'ils ne pensent pas un instant que l'Islam a une quelconque peur des chrétiens, il ne craint que le Lion de David, il ne tremble que devant Lui.

Nous mangerons dans la bouillie salée du sang notre hypocrisie relapse, notre fausse philosophie et nos mensonges, parce que nous avons trahi notre honneur, notre foi, notre drapeau et notre pays.

Nous avons jeté aux ordures toutes nos valeurs les plus sacrées devant le monstre aux mille têtes de l'Islam ainsi que le disaient les légendes: devant le Mensonge, nous plierons, comme nous avons mis genou en terre devant le Nazi.

Nos politiques, nos gouvernants, nos responsables sont corrompus, corrompus par l'or, par le pouvoir, corrompus et gangrénés par le faux humanisme d'un socialisme pourrissant et dégénéré, suant le pus abject devant l'Islam faux et pervers.

Et si je dois y laisser ma vie d'Homme, j'irais comme mes ancêtres croisés du Temple la donner en Terre Sainte et certes pas dans le déshonneur de cette France qui a finalement eu raison de mettre le rouge de la honte à son drapeau.

Jean-Luc de Cabrières  

03 04 17

02/04/2017

Nous étions six

J'ai surement loupé un chapitre, parce que cette union européenne ne m'intéressait pas. Mais la réalité c'est que nous sommes plus que douze. Avec des économies, des salaires, des avantages sociaux etc… Différents.
Pour moi une union, c'est l'égalité, si possible vers le haut et pas vers le bas. Résultat, les pays qui étaient en bas sont encore plus bas et ceux qui étaient en haut sont de plus en plus bas. Je parle du peuple bien sûr. Car l'union européenne est celle de la finance, pas des peuples
Jacqueline Kerdelant

Oui cette Europe est bien celle de la finance et une Europe ultralibérale dictatoriale et cela nous le savions depuis le début ... c'est aussi pour cette raison que les Français avaient voté contre à 54% .
Francis Gelin

On sait ce qu'il est advenu de ce vote....Cause toujours mon lapin...Il faut SORTIR de l'Europe.!
Christian Labrousse

Dès lors que la parité s'instaure dans un contexte culturel, fiscal et monétaire semblable, sans dumping social, il n'y avait pas de raison de ne pas s'entendre et de prospérer ! L'U.E a été conçu par la volonté économique et financière exclusivement.
On est actuellement aux antipodes d'une Europe des peuples !

Paul Abysses Compe