Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

27/12/2017

Le réveil religieux

Après la seconde guerre mondiale et particulièrement après mai 68, l’humanité dans son ensemble, mais surtout l’homme occidental, s’est éloigné de la religion et libéré des conventions et des contraintes qu’elle lui imposait.

Nous avons eu alors une longue période de relâchement moral qui ne fut hélas pas suffisamment compensé par « l’éthique ». L’individu fut roi et le chacun pour soi la règle.
Vient alors le temps des prédateurs en particulier économiques, le temps du désordre sur le plan politique, l’anarchie sur le plan international et le retrait de la puissance américaine.

Il semble à présent que le balancier du pendule historique revient à l’ordre moral …que s’ouvre une période « néo-victorienne », mêlant les prémices de la modernité technologique à des archaïsmes sociaux stricts qui s'appliquent à tous les aspects de la morale et des mentalités.

Ce qui ne devrait pas aller sans casse sociale si l’on n’y prend pas garde !

Il faut espérer que la science, la recherche et la raison ne subissent pas l’ostracisme habituel à laquelle elles sont soumises dans ces circonstances …sans parler des concepts de laïcité, de démocratie ou de république.

C’est aussi pour cette raison, en plus de sa volonté de domination mondiale, qu’il nous faut lutter avec force, détermination, pour la libération de la France de l’islam, car c’est ce « système » politico-religieux qui peut, par son obscurantisme, nous faire revenir au moyen âgé de la pensée, de la raison et retourner à la barbarie.

Pour éviter cela, nous ne pouvons compter sur le peuple dans son ensemble, car il veut tout ignorer des mouvements de « déconditionnement », des méthodes scientifiques, de la recherche y compris en sciences sociales et cherchera toujours refuge dans l’irrationnel, en espérant un Homme (ou un Dieu) providentiel qui saura répondre à toutes ses attentes.

Le pendule va continuer d’osciller et il sera favorable aux « réactionnaires ».
Le réveil religieux va connaître une nouvelle période d’expansion et le retour des puritains, des fanatiques, la « vertu » va triompher à nouveau.
Certains vont réclamer un islam rigoureux, la charia, d’autres un roi, voire un empereur…mettront en cause la démocratie, la république, la laïcité et s’en serviront pour mieux nous détruire.
Mais ce ne sera que feu de paille, la « nature humaine » reprendra ses droits, la religion sa place et la raison le dessus.

Comptez sur les « patriotes » ils sauront concilier les contraires !!

Joyeux Noël et bonne année à tous

Francis-claude Neri
22 12 17

21/12/2017

Section manipulation

Il y a un préalable à TOUTE action concertée; c'est la modification des attitudes (mentales) si vous voulez obtenir les comportements disons ...efficaces que vous souhaitez.
On peut aussi agir sur les comportements pour obtenir les attitudes voulues...le tout est de savoir ce que l'on veut et pour obtenir ce que l'on veut il faut faire le choix des MOYENS ...l'esclavage par exemple est un bon moyen pour faire travailler les gens à son service ... la torture un bon moyen pour faire parler celui qui ne veut pas.

Nos "maitres" sont des malins ils utilisent le lavage de cerveau, la manipulation par la communication, la consommation, la télé etc...

Et NOUS que voulons nous faire ? Déclencher une guerre civile ?

Quoi que NOUS voulions faire, il va falloir le communiquer...et donc manipuler les attitudes et les comportements ... implanter cette idée dans le cerveau de nos "troupes" potentielles !
C'est un classique en terme de psychologie des comportements (individus ET groupes)

J'y suis venu pour ma part à en contester la pratique à la suite de mes études sur la psychothérapie et la dynamique des groupes.
Ces études et leurs applications dans une pratique quotidienne en entreprise m’ont fourni une grande part de mes exemples, de mes propos et de mes positions sur le CHANGEMENT, sur les moyens de l'obtenir et sur la nécessité d'une approche globale ET systémique de la genèse et de la résolution des problèmes.

Je ne nie pas l'importance de l'inconscient, du passé, de son exploration, du transfert, des caractères, du déplacement des symptômes, mais je n'oublie pas les dangers de la manipulation des individus et des groupes.

Pour faire court, sinon je serai long et ennuyeux, je m’intéresse aux processus plutôt qu'aux contenus, à l'ici et maintenant plutôt qu'au passé et à trouver de nouvelles façons d'intervenir efficacement dans des situations posant problèmes.

Je sais qu'il n'existe pas une vue JUSTE du monde et que la manipulation des comportements par la communication est inévitable, nécessaire à partir du moment ou nous avons de l'influence sur un individu ou /et un groupe.

La question qui me préoccupe n'est donc pas d'éviter l'influence et la manipulation, mais de les mieux utiliser dans l’intérêt de NOTRE groupe d'appartenance dans les luttes actuelles que nous menons et qui concernent notre survie en tant qu'individus et en tant que groupe.

C'est la forme de MON combat : la communication. Qui s'exerce sous trois formes :
- La communication pédagogique (celle qui enseigne et communique sur la finalité, la forme et les moyens de l'action)
- La communication managériale (celle qui organise et structure l'action)
- La communication thérapeutique (celle qui soigne, qui réconforte et qui renvoi vers l'action)

Je considère que, sur ces bases, nous avons à rassembler, à nous regrouper autour de NOS dénominateurs communs que nous avons parfaitement identifiés et intégrés.

A nous de jouer avant de passer à l'action

Francis-claude Neri
18 12 17

18/11/2017

Régulation, contrôle, remédiation

Alain Persat Les migrants ne sont que la conséquence de la remise en cause de la démocratie par les multinationales. Ah c'est plus facile de s'attaquer à eux qu'à ceux qui provoquent ces migrations.


Mon cher Alain Persat Si vous voulez appréhender correctement la notion de « conséquences » et avoir une vision « prospective » de l’avenir, il vous faut aller un peu au delà des apparences et adopter une approche, une lecture systémique des événements et ne pas vous contenter d’observer et de ne voir qu’une simple relation de cause à effet.
Un système (humain) est, comme vous le savez, un ensemble d’éléments en interaction dynamique orienté vers un but, un objectif, une finalité.
Dans un tel « système ouvert », l’effet rétroagit TOUJOURS sur la cause et, la rétroaction se fait en boucle, ce qui ne permet pas à l’état actuel de nos connaissances de remonter à la cause des causes et ne le permettra probablement jamais. Il nous manquera toujours des informations fiables pour appréhender correctement la réalité.
Nous continuerons donc encore longtemps à prendre l’effet pour la cause, à n’exprimer que des opinions, et à accuser indifféremment l’œuf ou la poule.
Par exemple : Que l’on accuse les migrants de nos difficultés ou ceux qui ont provoqué ces migrations ne fait aucune différence quand aux effets que nous subissons et, ce sont bien des migrants (en particulier des musulmans) qui nous les font subir, même si leurs alliés objectifs –la gauche multiculturaliste et les prédateurs de l’oligarchie mondiale - y contribuent.
Bien entendu, comme nous avons encore un peu de mémoire, nous savons, par exemple, que le regroupement familial est une des causes majeures de l’invasion islamiste et africaine. Nous connaissons fort bien les responsables et leurs motivations. Nous savons qu’ils sont coupables et nous ne pouvons, ni apparemment ne voulons, les faire passer en jugement, les punir et remédier à la faute lourde qu’ils ont commise.
Devons nous pour autant continuer à admettre sur notre territoire des migrants potentiellement islamo-incompatibles avec NOTRE système de civilisation ?
Bien sur que non !
Devons nous laisser leurs successeurs alimenter encore et toujours les mêmes « boucles de rétroactions » faire encore et toujours un peu plus de la même chose ?
Bien sur que non !
Ces boucles nous devons les « ouvrir » et la boucle migratoire en urgence. Ensuite, après avoir « remédié » à ces inconvénients, nous avons à poser des thermostats et des régulateurs pour les maintenir ouvertes …lorsque la pression monte. Car voyez vous nos « zélites » politico-médiatiques auraient vite tendance à les refermer …c’est dans les gènes !
Et oui, chaque fois que nous faisons état d’une problématique, que ce soit sur l’économie, la finance, l’immigration, la religion etc. « ON » nous dit : l’économiste, le trader, le migrant, ou le musulman n’est en rien responsable c’est le « système » et il faut chercher la cause des causes !
Certains d’entre nous sont des spécialistes de cette exploration de l’irresponsabilité individuelle ET collective… c’est LE « système » …tout est dit !
ET ceux qui le sont mourront tranquillement dans leur lit, entourés de leur famille et honorés par leurs pairs.
Il faut que cela cesse, car le temps passe, le contexte devient chaque jour plus « critique ».
Les bulles temporelles les plus avancées doivent se garder de penser qu’elles auront le dernier mot …Toutes les civilisations sont mortelles. Que la bulle temporelle occidentale se le redise encore et encore.

Francis-claude Neri
18 11 17