Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

13/06/2014

Approche systémique

Ce que m’a apprit mon duel avec Martine AUBRY

« Si on veut détruire un roi, il faut être sur de le tuer. Quand on projette de dire à un "puissant" qu'il se comporte en imbécile et en criminel, on doit se préparer à perdre ce qu'on ne peut se permettre de perdre. » 

Francis NERI

Un Systémicien doit acquérir la faculté de se projeter dans le temps afin de « prévoir » l’avenir. Il lui suffit pour cela de le construire au présent.

Exemple : Quelle sera l’image de Marine Le Pen dans quelques années, disons dans trois ans. Celle de F. Hollande ? De Nicolas Sarkozy ? Celle de certains systèmes…économiques, financiers, industriels, culturels, cultuels etc. ? Des Institutions comme l’Europe, l’ONU, l’OMC etc. ?

Ensuite le Systémicien doit savoir passer au crible les données disponibles, y compris sur les questions métaphysiques.

En sachant que la plupart d’entre elles ne prouvent rien, il établira les cohérences, les relations, les interactions, les rétroactions. Un simple schéma heuristique suffit.

Enfin il informe, c'est-à-dire il met en forme un modèle …et il agit !
Un Systémicien est un « créateur d’avenir » ! Il fait de la prédiction auto réalisatrice !

Un néo médium en quelque sorte ! 

22/11/2012

Martine Aubry mise en examen

Je ne veux pas être de ceux qui tirent sur une ambulance, mais je me demande tout de même pour quelles raisons cette « personne » pouvait prétendre devenir Président de la république. Le plus grave c’est que d’autres personnes la soutiennent encore, voire seraient prêtes à ce qu’elle fasse un nouveau mandat dans cette bonne ville du Lille où elle a, semble t-il, fait tellement de dégâts !

Je note enfin qu’elle n’est pas la seule responsable durant ces années 80 où la gauche, comme aujourd’hui, était au pouvoir…alors « tous pourris ? »

Francis NERI

L’ex-première secrétaire du Parti socialiste français au pouvoir, Martine Aubry, mise en examen dans l’affaire de l’empoisonnement par l’amiante

Martine Aubry, l’ancienne première secrétaire du Parti socialiste au gouvernement en France (PS) a été mise en examen pour homicides involontaires le 6 novembre dans le scandale de l’utilisation de l’amiante dans l’industrie française. Elle est accusée d’avoir permis la poursuite de son utilisation alors même que des études scientifiques et la législation de l’Union européenne avaient exposé le rôle joué par l’amiante dans le développement du cancer du poumon.

La juge ayant mis Aubry en examen a déclaré que la politicienne du PS n’avait pas pris les mesures adéquates pour empêcher que les ouvriers ne soient exposés aux fibres d’amiante et ne soient, en conséquence, contaminés.

Des scientifiques de l’institut d’Etat INSERM (Institut national de la santé et de la recherche médicale) estiment que 100.000 ouvriers mourront de la contamination par l’amiante d’ici à 2025.

Aubry est accusée, en tant que directrice des relations du travail au ministère du Travail sous la présidence de François Mitterrand, d’avoir bloqué l’application des directives européennes de 1983 destinées à réduire l’emploi de l’amiante. 

L’industrie, le gouvernement et les syndicats se sont réunis dans un Comité permanent amiante (CPA), un lobby constitué en 1982, dissout en 1996 et dont le but était d’obstruer les efforts pour interdire la fibre cancérogène.

Aubry nie avoir participé au CPA ou avoir rien su de son existence dans les années 1980. Mais la presse rapporte qu’un haut fonctionnaire du département des relations du travail, Jean Luc Pasquier, assistait bien aux réunions du CPA, et qu’Aubry en avait parfaitement connaissance. Il dit qu’il y allait sur ses ordres qu’Aubry était informée de tous les dossiers sensibles et que l’amiante en faisait partie. Si elle avait voulu que le Ministère quitte le CPA, elle comme ses successeurs, n’avait qu’à en décider ainsi, dit il (Voir en anglais: “French workers demand justice over asbestos poisoning“).

Le scandale de l’amiante met en évidence non seulement les actes d’Aubry, mais encore le rôle nauséabond joué par les “partenaires sociaux” – les syndicats et les groupes patronaux en collaboration avec l’Etat – et les marchés politiques qu’ils ont passés avec le Parti socialiste. Ils ont œuvré pour la protection des marges de profits de l’industrie française et aux dépens de la santé et de la vie des travailleurs.

Pierre Mabut

11/11/2012

La Martine de Lille a perdu.

Bonjour

Ma dernière chronique remonte au mois de juin et j'avais promis une note de Jacques Philarchein sur la démographie.

Mais je fus fermement dissuadé de m'exprimer. Cela pouvait compromettre l’issue de mon procès contre Martine Aubry. J’ai obtempéré, avec réticences, vous vous en doutez bien.

Eh bien voilà, c’est fini ! Mes amis... c’est reparti ! J’ai mis au chaud la chronique de Jacques, car de démographie il faut en parler; c’est même l’élément clé de la problématique. En attendant je vous annonce la bonne nouvelle :  

La Martine de Lille a perdu.

Les juges de la cour d'appel ont tranché, le pot de fer n’a pas eu raison du pot de terre.

Le vent tourne madame Aubry-Brochen vous avez été déboutée. Je vous l’avais pourtant bien dit de ne pas faire appel. Si vous fûtes un tant soit peu consciente de la vanité de votre comportement  vous n'auriez jamais du me poursuivre. Il aurait suffit de me demander gentiment de retirer le texte de Bertrand, je l'aurai fait sans problème .

Mais non, refugiée dans votre tour d’ivoire, certaine de votre puissance, croyant fermement que vous déteniez la vérité, vous avez cru berner tout le monde.  Les juges ont bien compris votre manœuvre qui consistait à vouloir étouffer la liberté d’expression et à faire, sur mon dos, du markéting publicitaire pour aller à la Présidentielle.

Croyez moi vous aurez un jour des comptes à rendre et cela commence déjà puisque vous êtes poursuivie pour être, semble t-il, concernée par cette « affaire » d’amiante.

Il me semble d’ailleurs que vous êtes passée au travers de pas mal d’affaires intéressant votre parti socialiste et vos amis.

Ma foi, je ne sais toujours pas si vous êtes une salafiste confirmée ou complaisante, si vous êtes pour le mariage homosexuel parce que homosexuelle vous même, je ne sais pas si vous avez fait des cures de désintoxication et bien d’autres histoires qui circulent à votre propos et à vrai dire je m’en moque absolument.

Vous êtes finie en tant que femme politique et vous disparaissez de notre horizon. Au départ, je n’avais aucun préjugé en votre encontre, mais depuis, le moins que l’on puisse dire c’est que vous m’êtes devenue très, mais alors très antipathique

Je vais m’empresser de retirer de mon blog tout ce qui à trait à votre existence, pour retrouver un peu d’air pur.

Vous êtes la cause que des faux amis, soi disant « résistants » m’aient jeté la pierre et fermé leur porte, que j’ai été insulté et menacé par des islamistes radicaux et des gauchistes de vos amis.

Des amis j’en ai trouvé d’autres, et ils se sont engagés auprès de moi. Certains ont même financé une partie des frais de justice. Mon avocat de première instance n’a pas voulu percevoir le moindre honoraire. Je les en remercie et leur serai toujours reconnaissant.

Voilà je n’ai plus rien à vous dire, pour moi vous n’existez plus. J’espère avoir contribué à votre défaite "électoraliste". J’en suis  bien heureux, car un Président de la République comme vous aurait été un désastre. Ce n’est pas que celui mis en place par votre parti soit à la hauteur, les français commencent à s’en rendre compte et lui aussi finira mal, s’il ne change pas rapidement de fusil d’épaule…de la gauche à la droite s’entend !

J'espère aussi que ce jugement fera jurisprudence. Je le souhaite pour tous ceux qui comme moi sont poursuivis pour avoir simplement oser exprimer des opinions ou relater ce qu'ils considérent comme des faits.

Je vais pouvoir reprendre tranquillement une écriture libre enfin !

Au plaisir de ne plus vous voir ni vous entendre.

Francis NERI

Blogueur Strasbourgeois

PS : Mes amis Lillois vont probablement faire en sorte de vous enlever votre « joujou », la mairie de Lille. C’est avec plaisir que je leur donnerai un coup de main.