Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

27/02/2017

UE et Euro en sortir

Les choses sont claires je crois pour tous. Dès le début, l'UE et la création de l'Euro çà ne pouvait pas marcher :
- Pas la même règlementation sociale, fiscale, économique et le même niveau de vie
- La monnaie unique a accentuée la divergence des économies Européennes
- Dans une zone unifiée chaque pays se spécialise dans ce qu'il a de meilleur : l'Allemagne est devenue l'usine de la zone; la France et l'Espagne ont joué la carte des services et la Grèce ainsi que l'Italie celle du tourisme
- l'Euro au lieu d'emmener la paix entre les nations réveille la guerre pour l'instant encore économique …mais la crise sur les travailleurs détachés ne présage rien de bon.
- L'industrie allemande a réduit en miettes la concurrence Française et italienne et la seule solution pour compenser ces effets structurels serait une redistribution entre vainqueurs économiques et vaincus, comme cela doit se faire au sein d'une fédération à l’exemple des  USA.
Mais l'Allemagne s'y est refusée avec véhémence.
Nous sommes donc dans une impasse et comme seule une politique de change, que nous sommes empêchés de faire, pourrait contrebalancer ces évolutions inexorables, la solution c'est bien de sortir de l'UE et par conséquent de l'Euro.

Votons donc sans plus hésiter pour Marine qui est la seule en mesure de nous sortir du piège.

Francis-claude Neri

27 02 17

13/02/2017

Votons Marine

C’est notre dernière chance et, quelques soient les résultats on ne fera pas l'économie de troubles surtout que l'état a laissé faire pour que ce soit irréversible, rien n'arrive par hasard et lorsqu'on voit un gouvernement, un président prendre partie pour un délinquant, les choses paraissent plus claires.
Il faut se préparer c'est même une question de survie.
Pierre Knout

Essayez d'imaginer la nuit d'une Présidentielle avec une victoire de Marine Lepen. Tous les islamogauchistes dans la rue. La guerre civile commencera là. Et ce n'est pas les battus qui s'y opposeront. Nous voyons bien ici aux US les protestataires prêts à tout. Et vous n'avez pas en France un Trump et l'équipe qui l'entoure.

 Amandine S. Bonnefond-Netscher

Mieux vaut se battre et gagner que de vivre encore et toujours asservis et à genoux devant des bandes de dégénérés.
Et Marine présidente, L’ ARMEE, la POLICE, les CRS auront le droit de nous défendre avec des armes contrairement à ce qui se passe en ce moment sous ce gouvernement socialiste complice. SOYONS SOLIDAIRES.

VIVE MARINE VIVE LA FRANCE
Josette Cadieu

...l’ennemi islamiste étudie notre culture «très soigneusement» et excelle à «identifier nos faiblesses», tandis que nous, en revanche, avons négligé d’exploiter les points faibles de son idéologie. Nous ressentons naïvement des pointes de culpabilité, si tout simplement nous les appelons par leur nom et les identifions comme des assassins fanatiques, agissant au nom d’une civilisation défaillante.

Lieutenant-général  Flynnt

31/10/2016

Pour être clair !

Je dis à mes amis d’Israël et aux Juifs de France

"Qu'on le veuille ou non, le monde musulman en général - et pas seulement les Talibans et les wahhabites - est réceptif aux thèses xénophobes anti-occidentales, anti-chrétiennes et anti-juives. A l'instar de l'Allemagne et de l'Europe des années 30, c'est bien à une idéologie de la haine de l'Autre à laquelle on est confronté. Face à ce totalitarisme islamique, les sociétés démocratiques se trouvent démunies. Au nom du pluralisme, elles ouvrent en effet leur porte à leurs pires adversaires, mettant ainsi en danger leurs valeurs fondatrices et leur survie même. Si elles ne veulent pas en arriver là, il faudra bien, un jour, qu'elles refusent la liberté aux ennemis de la liberté."
Alexandre Del Valle

Tout est dit il ne reste plus qu'à faire ...et il serait peut être temps que l'on s'y mette.
Et pour ma part, en France seule Marine le Pen est en mesure de le faire en se rapprochant d’Israël comme de la Russie pour cela.
A ceux d'entre nous qui le peuvent et le savent d'orienter leurs attitudes et leurs comportements dans ce sens.
C'est, ce que Marine Le Pen et quelques autres souverainistes ont commencé à faire.

Francis-claude Neri

31 10 16