Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22/09/2021

Le journal du Cygne Noir N°106

Le journal du Cygne Noir

Des Signaux faibles qui peuvent devenir signifiants
N°106
Mercredi 22 septembre 2021
01-70% des Français
Zemmour « On dit que mon discours est radical, alors qu’il est absolument central et rassembleur. Toutes les convictions que je défends sont portées par plus de 70% des Français » (Vidéo)
02-Stop au négationnisme déconstructeur.
Les négationnistes sont de partout. Dans la presse, nous avons Libération, mais aussi le Figaro, France Inter, les Inrocks… tous affirment de manière mensongère que : « les mots arabes sont plus nombreux dans la langue française que les mots gaulois ».
Mais les négationnistes se trouvent aussi à l’université. Des « spécialistes », linguistes ou lexicologues, soutiennent ces fausses allégations. Le lexicologue Jean Pruvost publie par exemple le livre « Nos ancêtres les Arabes, ce que notre langue leur doit ».
Ce sont des déconstructeurs et ils ont un but : détruire notre identité, ceci pour nous faire accepter l’invasion migratoire et le métissage Finissons-en avec le négationnisme déconstructeur.
Nous sommes des Européens, le peuple indigène d’Europe, nous descendons tous des Indo-européens. Il n’y a pas eu de métissage avec les populations du Sud de la méditerranée dans notre histoire, nous avons gardé un patrimoine génétique inchangé pendant 5000 ans. Les langues européennes sont toutes originaires d’une langue mère indo-européenne (sauf le finois, le magyar et le basque). Réaffirmons clairement ces vérités historiques qui sont au fondement de notre identité. Malheureusement Lacroix se fourvoie, il hurle avec les déconstructeurs, en prétendant que les Gaulois « ne sont pas nos ancêtres génétiques » et en réactivant le mythe du métissage de la population française depuis 2000 ans. J’ose espérer qu’il écrit ceci pour s’éviter la diabolisation, et pouvoir ainsi mieux défendre sa démonstration de l’importance de l’héritage de la langue gauloise dans la langue française.
Jacob Maxime
19/09/2021
 
03-Le “wokisme” un despotisme démocratique
Une fièvre américaine qui atteint l'Europe»
«Nous sommes à un moment charnière car les individus adoptent la différenciation raciale pour exister au sein de la société». Ce constat sans appel, le critique et auteur américain, Thomas Chatterton Williams, le dresse depuis le château de Tocqueville.
Modérateur de la table ronde sur le thème des identités, Alain Finkielkraut a ouvert les discussions en mettant en garde contre la diffusion de l'idéologie woke : «une fièvre qui touche désormais la France et l'Europe, une pandémie». D'abord circonscrit aux campus universitaires, le mouvement woke a essaimé et a imposé ses thèses en quelques années seulement. Sur les réseaux sociaux, puis dans le monde de la culture et désormais dans la sphère politique, le culte contemporain de la justice sociale poursuit sa longue marche à travers les institutions.
Dénonçant la «dictature des identités», le philosophe a alerté sur l'essor d'un discours structuré autour des questions de race, de genre, de sexualité ou encore du décolonialisme et de l'intersectionnalité.
Par Aziliz Le Corre
le 18/09/2021
04 - Affaire des sous-marins – Une crise diplomatique majeure
Le feuilleton se poursuit sur le revirement australien sur l’achat de sous-marins français par l’Australie. Du côté français, le ministre des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, a rappelé vendredi ses ambassadeurs aux Etats-Unis et en Australie. « Une décision exceptionnelle (…) justifiée par la gravité exceptionnelle des annonces effectuées (…) par l’Australie et les Etats-Unis ».
Les ambassadeurs ont été reçus par Macron dimanche soir. Quant au porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal, il a annoncé un échange entre Macron et Biden, l’entretien ayant été sollicité par le président américain.
Macron réclame des explications sur ce qui « s’apparente à une rupture de confiance majeure » et aimerait savoir « comment ils entendent sortir de ce contrat » tout en demandant des
« compensations ».
 
05- Le suicide américain accélère l’Histoire
Les nations européennes se doivent de réfléchir à leur positionnement par rapport au monde américain qui défie chaque jour les certitudes sur lesquelles nous sommes habitués à vivre.
L’avenir des Etat Unis est compromis.
La victoire des Talibans marque d’un symbole terrible ce que beaucoup ont théorisé comme le processus engagé de la chute de « l’empire » US.
Si l’on met en lien et en cohérence certains évènements signifiants : la victoire des Talibans, l’affaire des sous marins, la culture Woke, l’impossibilité de revenir à un accord sur le nucléaire Iranien qui ne serait plus quelques semaines d’obtenir la bombe, le risque que le nouveau gouvernement israélien de Naftali Bennet, derrière l’efficace Dôme de fer frapperait le premier, déclenchant une guerre ouverte avec L’Iran etc.
Ces « évènements » peuvent déclencher une série de conséquences qui par rétroactions nous entraineraient dans un effondrement US parfaitement prévisible et dans une crise mondiale terrible qui nous précipiterait dans une guerre totale …
Nous devrions savoir parfaitement ce que nous devons faire : nous retirer de l’enfer américain.
Cygne Noir

01/08/2021

Moratoire sur l’immigration

Mais quelles mesures pourraient VRAIMENT tarir les flux migratoires ?

Dans une tribune publiée dans Le Figaro, l'ancien ministre et ex-négociateur du Brexit, Michel Barnier, plaide pour un moratoire afin de geler l’immigration en France sur une période de trois à cinq ans. Quelles mesures sont vraiment efficaces sur la question des flux migratoires ?

Dans le Figaro, l’ancien ministre Michel Barnier, propose de mettre en place un véritable moratoire sur l’immigration pour agir sur celle-ci. Les mesures évoquées dans cette publication sont-elles inédites et pourraient-elles permettre de réduire réellement les flux migratoires ?
Atlantico

Dans cette tribune, on ne retrouve aucune mesure claire. Cette tribune a pour seul but d’attirer un électorat ciblé sans pour autant fournir de contenu. En voulant mettre en place un moratoire sur l’immigration, il ne se demande pas comment cela est possible juridiquement. Vouloir mettre en place un moratoire sur l’immigration sans évoquer la question européenne est une gageure impossible.
Laurent Chalard
 

Par Le Parisien avec AFP 

Le 9 mai 2021 à 18h49

Michel Barnier, dont évoque l’ambition présidentielle, se positionne déjà sur l’un des sujets qui risquent de marquer la campagne de 2022. L’ancien négociateur pour le Brexit (LR) a suggéré dimanche « un moratoire » de trois à cinq ans sur l’immigration. « Il faut décider dans ce pays un moratoire en matière d’immigration », de « trois à cinq ans », pour « prendre le temps de vérifier, d’évaluer, le cas échéant de changer, les procédures et les pratiques », a déclaré l’ancien ministre au Grand Jury pour RTL, LCI et Le Figaro.

« Il y a des liens » entre l’immigration et « les réseaux terroristes qui utilisent les flux migratoires, qui les infiltrent », a-t-il fait valoir, même s’il ne « pense pas que tous les immigrés, et notamment ceux qui essaient de traverser la Méditerranée pour rejoindre un avenir meilleur, sont des terroristes en puissance ou des délinquants en puissance ».

Il a également précisé sur l’immigration « qu’il faudra à la fin changer la Constitution sur certains points, notamment pour avoir plus de marge par rapport à des textes ou des règlements européens » sans toutefois rentrer dans les détails.

Pour autant, « on va toujours accueillir des étudiants » et « nous devons respecter » le droit d’asile, a précisé l’ancien ministre (Agriculture et Affaires étrangères) de Jacques Chirac et Nicolas Sarkozy.

Ce moratoire est devenu un leitmotiv du côté de la droite française. Le président des Républicains Christian Jacob avait lui proposé à l’automne un « moratoire » de trois à six mois sur l’immigration, le temps pour Emmanuel Macron de consulter l’ensemble des « familles politiques » sur ce sujet… Michel Barnier a aussi jugé qu’il y avait « des risques d’explosions » sociales en France et que « ce qui est dit » dans une récente tribune de militaires « méritait de l’attention », « parce qu’il y a de réelles et graves fractures notamment sur la question de l’immigration ».

Il est amusant Michel Barnier Il sait qu’il faut parler pour ne rien dire afin d’être prit au sérieux
Entre le Covid et le passe sanitaire, l’immigration, l’islamisation à marche forcée, l’effondrement économique et financier, les Woke et la cancel culture, oui il y a « risques d’explosion sociale ».

Il va faire chaud en septembre mais l’hiver sera très rigoureux Les hivers sont très durs durant les périodes de guerre !

Francis-Claude Neri
Cygne Noir
www.facebook.com/groups/horizon2022/

 

 

23/07/2021

Possible le démontage de l’euro ?

Pourquoi démonter la monnaie unique ?

Tout d’abord, parce qu’elle ne fonctionne pas, et surtout qu’elle ne pourra jamais fonctionner, quelles que soient les réformes qui pourront être entreprises.
Tout ceci s’appuie sur les travaux de nombreux économistes, dont pas moins de 5 « prix Nobel d’économie », de tous les horizons idéologique, Maurice Allais, Milton Friedmann, Amartya Sen, Paul Krugmann et Joseph Stiglitz qui ont tous dénoncé les limites de l’Euro.

L’Euro n ‘aurait qu’une seule utilité selon Attali : le passage à marche forcée au fédéralisme !

Les remèdes fédéraux ne résoudraient rien puisqu’ils reviennent seulement à financer les déficits des uns par les excédents des autres sans permettre aux premiers de relancer leur économie, comme nous le vîmes en Grèce, en Italie, en Espagne et en France.

L’Euro est donc facteur de récession nous demanderons à Eric Zemmour de le démonter une fois au pouvoir.
https://www.dailymotion.com/video/xx3pwo

Francis-Claude Neri
http://www.cygnenoir.ovh/

www.facebook.com/groups/horizon2022/