Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Crise systémique

  • Mondialisation la gauche l'a voulu

    La mondialisation et l’Europe ultra libérale, c’est la gauche qui l’a voulu. C’est la raison pour laquelle elle n’y veut rien changer.

    Pour changer d’Europe, faire échec à la mondialisation et l'invasion islamiste, commençons par nous débarrasser de la gauche, de la droite LR et de Macron ils sont complices et responsables du problème ils ne peuvent donc faire partie de la solution.

    Je vous invite à écouter et surtout à entendre l’excellente analyse d’Eric Zemmour qui démontre à quel point la gauche est depuis au moins 40 ans l’alliée objective de ce mondialisme prédateur dont elle a préparé le terrain idéologique.

    Ajoutez-y l’allié Islamiste et vous avez la « Triplice ». 

    Eric Zemmour emploie à dessein le mot « dérégulation » et c’est bien cela la cause des causes : l’absence de régulation et de contrôle.

    Il rappelle à juste titre que la mondialisation c’est 1 milliard de chinois et d’indiens plus quelques autres ailleurs, et même en Europe, payés trois bols de riz pour faire le même travail que les ouvriers Européens, dans des conditions d’abolition des frontières pour des produits qui rentrent sans droits de douanes.

    Il ne faut pas s’étonner que les patrons, déjà du temps de Bouygues, disaient aux ouvriers qui ne voulaient pas faire le travail pour tant : « je vais voir ailleurs ».

    Je me suis beaucoup amusé de voir la tête de Mélenchon quand Zemmour lui dit que la mondialisation c’est lui qui l’a construite idéologiquement : l’internationalisme, la fin des frontières, l’égoïsme des nations, le patriotisme et le nationalisme c’est la guerre etc..

    Et Zemmour conclut magnifiquement : «  grâce au libre échange, grâce au capitalisme, les pauvres des pays riches subventionnent les riches des pays pauvres et la gauche devrait être ravie, c’est elle qui l’a voulu » !

    Bonne lecture !    

    Clash entre Jean-Luc Melanchon et Eric Zemmour - YouTube

    Francis NERI

    29 06 13
    (Mis à jour le 19 01 22)

     

  • Wokisme déboulonneurs et hystériques

    Le politiquement correct à l’heure de la « cancel culture »
    Une offensive sans précédent de l’extrême gauche racialiste sur l’espace public des sociétés occidentales pour achever leur conversion à la logique diversitaire et liquider une fois pour toute ceux qui y résistent encore.
    Est-ce que la poussée de la gauche woke de Mr Macron, ouvertement hostile aux principes de la démocratie libérale et transformant tous ses désaccords en croisade contre le racisme, le sexisme et la transphobie, entraînera une une recomposition politique contre elle ? Nous pouvons faire confiance à Eric Zemmour pour cela !

    Le régime diversitaire se radicalise à grande vitesse. C’est une violence idéologique nouvelle qui s’exerce dans une société qui se décivilise à grande vitesse. Il ne suffit plus de « documenter », mais comme le dit Z  passer aux actes !

    https://www.youtube.com/watch?v=kgLtGOb-A4Q

    Cygne Noir

    Francis-Claude Neri

    http://semanticien.blogspirit.com/

  • La révolution islamiste

    A ce propos, il n'est pas inutile de rappeler ceux d'André Malraux, que certain ici connaissent très bien: André Malraux (le 3 juin 1956, paru dans l'hebdomadaire américain Time) :

    « C’est le grand phénomène de notre époque que la violence de la poussée islamique. Sous-estimée par la plupart de nos contemporains, cette montée de l’islam est analogiquement comparable aux débuts du communisme du temps de Lénine.

    Les conséquences de ce phénomène sont encore imprévisibles. À l’origine de la révolution marxiste, on croyait pouvoir endiguer le courant par des solutions partielles. Ni le christianisme, ni les organisations patronales ou ouvrières n’ont trouvé la réponse. De même aujourd’hui, le monde occidental ne semble guère préparé à affronter le problème de l’islam. En théorie, la solution paraît d’ailleurs extrêmement difficile.

    Peut-être serait-elle possible en pratique si, pour nous borner à l’aspect français de la question, celle-ci était pensée et appliquée par un véritable homme d’État. Les données actuelles du problème portent à croire que des formes variées de dictature musulmane vont s’établir successivement à travers le monde arabe.

    Quand je dis “musulmane” je pense moins aux structures religieuses qu’aux structures temporelles découlant de la doctrine de Mahomet. Peut-être des solutions partielles auraient-elles suffi à endiguer le courant de l’islam, si elles avaient été appliquées à temps.

    Actuellement, il est trop tard !

    Les “misérables” ont d’ailleurs peu à perdre. Ils préféreront conserver leur misère à l’intérieur d’une communauté musulmane. Leur sort sans doute restera inchangé. Nous avons d'eux une conception trop occidentale. Aux bienfaits que nous prétendons pouvoir leur apporter, ils préféreront l’avenir de leur race. (Note: Nous dirions aujourd'hui l'avenir de la Oumma)

    L’Afrique noire ne restera pas longtemps insensible à ce processus. Tout ce que nous pouvons faire, c’est prendre conscience de la gravité du phénomène et tenter d’en retarder l’évolution ».

    Yves Chauvel

    30 09 21