Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

24/10/2016

"sortez les sortants"

Relevé dans « challenges »

 Hollande-Sarkozy-Duflot ou "sortez les sortants"!
Cécile Duflot a été balayée au premier tour des primaires des Verts. Nicolas Sarkozy, recule dans les sondages et semble perdre pied. François Hollande candidat à l'élection présidentielle ? Non !, disent même ceux qui lui veulent du bien...

Et de conclure :

« L'essentiel serait ainsi acquis puisque le vainqueur de cette primaire (dites de la droite et du centre ) est quasiment assuré d'être ensuite élu à l'Elysée... »

Ils vont un peu vite en besogne car pour ma part je considère que Juppé sera comme Duflot balayé par Marine Le Pen !

Encore la police

« Personne ne semble également s’étonner de la manœuvre visant à orienter la colère des policiers vers une cible désormais traditionnelle : les juges. Les juges, et pas le pouvoir politique. Pourtant, ce ne sont pas eux qui donnent les consignes de maintien de l’ordre – consignes qui, depuis la jurisprudence médiatique Malik Oussekine font du zéro-mort en cas de troubles urbains, le seul objectif réel de tout ministre de l’intérieur, quel que soit son bord. »

Philippe Prévôt

Il faut impérativement ne pas oublier, pas une seconde, que ces « pratiques » sont le fait d’individus au pouvoir, pas d’anonymes, ils ont des noms c’est donc à EUX qu’il faut s’adresser et demander des comptes
Faisons le en chassant du pouvoir ceux qui sont RESPONSABLES et empêchons ceux qui les ont précédés d’y revenir.
Ensuite, faisons en sorte qu’ils ne s’en tirent pas en retournant tranquillement dans l’anonymat d’une sinécure en or.
Et sans payer le prix fort !   Çà suffit qu’ils  mettent  la cause de leurs fautes, de leurs magouilles sur le « système », sur les « autres », sur le « je voulais faire, mais je n’ai pas pu ».

Il faut les sanctionner, et sévèrement, car à l’exemple d’un Juppé, si on ne les extermine pas politiquement et socialement, si on les jette par la porte, ils reviennent tout souriants par la fenêtre pour poursuivre leurs méfaits comme si de rien n’était.

Pensez-y dans 6 mois, au moment de glisser votre bulletin de vote dans les urnes …ne vous laissez plus avoir par ces prédateurs.

Francis-claude Neri

24 10 16        

14/10/2016

Les responsables

Nous avons à distinguer et désigner les responsables, depuis 40 ans, du déclin de la France, de la mise en danger des Français, du nivèlement culturel auquel ils sont soumis, de leur paupérisation et de bien d’autres choses encore.

Ces élites responsables, et donc coupables, il  faut les incriminer et les punir de leurs mensonges, de leurs malversations  avant d’incriminer le système qu’ils ont volontairement perverti ! 

Incriminer le système c’est , comme nos « zélites », nous défausser de toute responsabilité politique citoyenne : l’image se substitue à la pensée. Un effet de sidération « freeze » le cerveau qui ne se nourrit plus que d’image vues. L’on s’auto-excuse de ne pas plus agir.

Mais quand c’est de France qu’il s’agit, notre peuple devrait dire autrement ses pensées et ses attentes. Marcher ! Manifester ! Agir et surtout ne pas oublier de penser !

Nous voudrions voir nos « zélites » user de plume et de paroles auprès des responsables de la puissance publique ou médiatique ; prendre en charge la colère citoyenne et lui donner sens avant qu’elle ne mette le feu à la France.

A part Zemmour et quelques courageux qui se comptent sur les doigts de la main, les autres se contentent de camper sur leurs privilèges et attendre que çà se passe, que tout continue comme « avant ».  

Quand à nous, qui nous pensons « citoyens », avons à user surtout du bulletin de vote !

Ne nous y trompons pas, en 17 nous n’aurons pas seulement à choisir un ou une Présidente, mais à choisir le ou là « chef de guerre »  qui déterminera le destin de la France, et au delà,  pour le siècle qui commence à peine.

Nous n’avons plus droit à l’erreur, et compte tenu du contexte et des forces en présence je considère que Marine Le PEN est la seule en mesure d’accéder à ce « statut ». Elle en a l’énergie, la compétence à nous de lui en donner les moyens.

Francis-claude Neri

14 10 16   


12/09/2016

Que faire du système ?

La notion de « systémique », c’est à dire la méthode de régulation et de contrôle des systèmes à bût, permet de comprendre ou plus exactement d’appréhender, au moins dans les grandes lignes, comment peuvent se « construire » des individus adaptables également capables d’adapter leur environnement au mieux de leur besoin et de leur intérêt.

Des individus munis d’intelligence et d’initiative  « construites » dans ce sens et dans cette « finalité » ; capables en interférant entre eux de performances exceptionnelles

Dans cet objectif, les ordinateurs  et les « réseaux sociaux »  deviennent des instruments de « démocratie directe ».

Il est possible de former de véritables coalitions transfrontalières pour toute une variété de sujets et de se rassembler en « collectif de combat » dépassant les frontières sur des sujets brûlants comme l’immigration, la démographie, la mémoire collective, l’identité européenne, la financiarisation de l’économie.

Dans la conjonction actuelle des méfiances envers les institutions, il s’agit de faire émerger, sur ces sujets en particulier,  une plus grande conscience politique chez les citoyens Français et bien évidemment Européens afin qu’ils distinguent sans ambigüité et sans hésitation les leaders nationaux, européens et mondialistes capables de conduire une politique en tenant compte des citoyens, de leurs attentes, de leurs besoins et servant leurs intérêts.

La reconquête de NOTRE souveraineté nationale devrait être notre premier objectif car elle est devenue une notion plus que relative pour des Etats européens manquant de cohérence.
Ce qui ne nous permet pas de répondre aux défis qui nous sont adressés.

L’échéance électorale de la présidentielle  du 23 avril 2017 marquera un tournant dans l’histoire de la France et du monde.

Ne nous laissons pas détourner de nos objectifs et sachons choisir celui ou celle qui nous propose le projet de société et le programme les plus en conformité avec nos attentes.     

Francis Claude NERI
12 09 16