Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

17/03/2018

Régulateurs

André-Jacques Holbecq  Il y a fort à parier que si un gouvernement mondial était mis en place, il ne le serait pas pour le bien des 99%, de terriens mais pour celui des 1%.

Francis-claude Neri Il y a des chances effectivement ...mais le BESOIN de régulation et de contrôle est si fort que NOUS l'accepterions en nous disant que ce n'est que passager...Un peu comme quand des militaires prennent le pouvoir en disant que c'est pour rétablir l'ordre et qu'ensuite ils rétabliront la démocratie.
Je crois plutôt que la science - en conscience- peut faire mieux.

Dominique Gagnot Francis-claude Neri A moins que ce Système, basé sur la Propriété privée des Ressources les plus essentielles que sont les Ressources premières, ne soit une gigantesque arnaque, qui arrive (enfin) à son terme.

Francis-claude Neri Je crois qu'il est maintenant amplement démontré que nous sommes en fin de cycle et que l'effondrement est proche ...le chaos n'est finalement que du désordre qui met un terme à une accumulation de rétroactions positives dont la pression a fait sauter le couvercle de la marmite en raison de thermostats et de régulateurs défectueux

Francis-claude Neri Nous tournons en rond de toute façon autour d'une idée simple et ce depuis 1973 avec le club de Rome : Comment et pourquoi réguler et contrôler : l'économie, la finance, la démographie pour commencer et je laisse volontiers provisoirement de coté ....une juste AFFECTATION des richesses produites et de la production d'énergie.

Francis-claude Neri

17 03 18

15/02/2018

Une société systémique

La démocratie, la liberté d'entreprendre, le marché et le libre échange ont besoin d’un État fort et souverain pour les protéger, les réguler, les contrôler et en permanence remédier aux écarts.

Nous occidentaux sommes devenus totalement pessimistes à l'égard de la possibilité d'un progrès d’ensemble dans les institutions démocratiques.

Nous pensions avoir renvoyé dos à dos la droite militaire, autoritaire, jacobine et la gauche socialo-communiste et totalitaire.

Nous pensions hier encore que la démocratie libérale était la seule aspiration politique cohérente qui puisse relier différentes religions et cultures.
Marx nous a vendu la société national- socialiste et socialio-communiste qui se sont effondrées avec Allemagne Hitlérienne et la Russie Stalinienne.

La société de démocratie libérale s'effondre avec les premiers chocs pétroliers et la crise des subprimes.

Si nous parvenons à éviter la déconstruction en cours, morale, éthique, culturelle, identitaire, à nous préserver d'un "libéralisme" prédateur et d'un islamisme destructeur, nous pouvons espérer une société systémique (ou le comment relier et agir dans un monde d'interdépendances).

Francis-claude Neri

15 02 18

12/01/2018

Irrespirable

L’ambiance actuelle devient irrespirable !

Francis-claude Neri Oui Daniel ...irrespirable effectivement ...mais j’y trouve un intérêt, c'est que nous voyons bien apparaitre chez certain(s) un degré d'empathie ou d'einfüllung (clin d’œil à Manfred) voisin de zéro.
De quoi donner cinq années d'études à tout psychologue versé dans les modes de communications empathiques et l’interférence des schémas psychiques complémentaires.

Plus sérieusement et moins doctement, NOTRE problématique EST d'établir une communication qui permette le rassemblement des patriotes au sein d'une communauté qui tienne debout et qui survive.
Est ce un projet délirant, irréalisable condamné dés le départ ?
L’alternative, c'est de passer sa vie dans la résignation et probablement la Dhimmitude, ou de tomber dans le chaos.

Il faudrait apprendre que ce sont les émotions, les attitudes, qui produisent les comportements ...dangereux ou pas. Et il faudrait aussi savoir que c'est leur manipulation qui oriente ces comportements et le pouvoir ne s'en prive pas...
Il faudrait appréhender que l'Histoire de l'Humanité EST une abstraction dont on peut aisément se servir pour justifier tout et n’importe quoi
Toujours, nous avons su utiliser les émotions pour justifier de grands crimes et toujours, ON a donné pour excuses que les crimes étaient justifiés par les exigences de la tribu, du clan, de l’État ou même de l'Humanité...c’est facile puisque l'Humanité c'est abstrait !

Il y a par exemple une question de "manipulation" des attitudes que je me pose : Devons nous accroitre le sentiment de sécurité ou d'insécurité du peuple de France face à : l'islam, les migrants, l'UE, l'oligarchie mondialiste ?

Pour qu'elle finalité, quels objectifs ?

De même, faut il mettre en exergue les sentiments, les émotions, les valeurs, les pratiques qui nous divisent ou celles qui nous rassemblent ?
Si j'en crois le politico-médiatique, il semble que ce soit avant tout pour NOUS diviser !

Nous avons à apprendre de l'observation du COMPORTEMENT et des pratiques de ces personnes car de cette observation nous déduirons leurs OBJECTFS.

Posons nous la question : quels sont les observables ? Que faut il observer et qui ?

Un des résultats premiers devrait être d'appréhender la nature de la prochaine crise, de réfléchir aux moyens sinon de l’éviter, mais au moins de s'y préparer afin de la rendre le moins destructrice possible, aussi bien pour les individus que pour les groupes.
Les signes précurseurs ne manquent pas. Elle peut se déclencher à tout moment ...une simple remontée des taux d’intérêt par exemple.

Alors perdre son temps à commenter les crises d'ego de quelques uns ?
Non merci !

Francis-claude Neri

12 01 18