Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28/12/2020

Le libéralisme etc.

Définir le globalisme, le localisme, le mondialisme, le libéralisme et le souverainisme en décrire la complexité et démêler les interactions  n’est certainement pas chose aisée. Certains s’y essayent, sans être pour autant entendus. On peut aussi essayer d’engager le débat par l’approche systémique et en combattant les idées reçues.

Par exemple le Libéralisme

La règle libérale intervient en tant qu’éthique de l’action : je m’interdis de te contraindre à agir comme je crois que tu devrais le faire, quelles que soient mes raisons de le croire. Je m’interdis aussi de t’empêcher par la force d’agir comme tu crois devoir le faire, que ce soit directement ou en demandant l’intervention d’un tiers (par exemple l’État), et j’estime que tu as les mêmes obligations envers moi. La règle libérale bannit la violence et la contrainte des moyens acceptables, quelles que soient les fins visées et les intermédiaires éventuellement utilisés.

Bref il semble que ce que nous vivons actuellement est tout sauf du « libéralisme » !

La règle libérale interviendrait en tant qu’éthique de l’action  !
Est-ce factuel et vérifiable ?
Le libéralisme n'est il pas victime du "sentiment" qu'il est comme le renard libre dans un poulailler qui ne l'est que fort peu ?

https://www.contrepoints.org/2020/01/23/362814-pourquoi-l...

Francis-claude Neri

http://semanticien.blogspirit.com/

28 12 20

 

 

12/11/2020

Superbe analyse

Synthèse brillantissime des problèmes fondamentaux – notamment en expliquant bien pourquoi l’islam n’est qu’une arme parmi d’autres dans la main des mondialistes qui sont le principal ennemi, et le plus dangereux !
Espérons que la colossale offensive judiciaire lancée par Trump ne sera pas vaine.
S’il enchaine sur un deuxième mandat, ce sera une victoire époustouflante, bien plus dévastatrice pour le camp démocrate que s’il avait gagné dès le 4 novembre.
Après l’euphorie de la victoire volée, on sent chez Biden une certaine inquiétude.
« C’est embarrassant” dit il » .
Il est clair qu’il ne s’attendait pas à une telle offensive de la part de Trump, que les mondialistes ont enterré un peu vite.
Reste à savoir par contre si les mondialistes sont aux abois et si sont morts le multilatéralisme et la mondialisation. Je pense au contraire qu’ils ont encore le vent en poupe !
A cet égard, la restitution de Trump va servir de révélateur : nous verrons bien si les institutions US vont faire leur boulot en rétablissant Trump comme le vrai vainqueur des élections.
Mais là encore, la surprise pourrait être très désagréable pour nous…

Notre salut d’européen passe avant tout par le combat contre le gauchisme idéologique et contre le déconstructionnisme mondialisé.

Pour pouvoir mener le combat terminal, il nous faut nous emparer du pouvoir, nous emparer de l’État puis, d’abord, éliminer les gauchistes, ensuite assainir les institutions et les purger à blanc.

La question de la finalité, celle du pourquoi « faire » comprise et admise, comment nous emparer du pouvoir ?


https://ripostelaique.com/macron-va-avoir-bonne-mine-quan...
12 11 20

Synthèse par Gosein

Francis-claude Neri

http://semanticien.blogspirit.com/

 

 

28/01/2018

Synthèse

Petite synthèse des idées glanées ici et là !

1- Les « Républicains » sont impayables … Il ne faut pas plus accorder de crédit à Wauquiez qu’à Juppé ou Fillon.
Ils persévèrent et signent quant à leur position envers l’islam, comme MLP d’ailleurs.
Ce qui intéresse Wauquiez c’est de piquer les électeurs du FN rien de plus. Pour le reste rien ne change.
Si les électeurs LR étaient plus lucides, ça ferait longtemps que ce parti n’encombrerait plus la scène politique.


2- Pour ce qui concerne ce qui reste du Front National, s’il y avait quelqu’un de sérieux et fiable ça se verrait très vite ; malheureusement il n y a personne et donc la comédie va durer à nos dépens.
Dix huit mois avant les Européennes, et avant un "congrès de la refondation" ils ne pensent qu’à une chose : sauver leurs mandats pour pouvoir tranquillement continuer leurs petits arrangements entre « amis ».
 

3- Tous les partis politiques se caractérisent par leurs mauvais castings quand il s’agit de lutter réellement contre ce fléau qu’est l’islamisme !
Quant à leur positionnement envers l’UE, la mondialisation dite « libérale » ils se sont TOUS, sans exception, inclinés devant l’autorité des « marchés financiers », des multinationales de la "grande distribution", l'agro industrie et la publicité.
Il serait suicidaire de penser une seule seconde que cette bande de charognards et de prédateurs puisse encore être utile à la France et à son peuple;

4- C’est du peuple de France que viendra le salut de la France, de rien d’autre et de personne d’autre, ni des collabos, ni des politiques, ni des médias, ni des français de papier, et encore moins de l’UE et de ses prédateurs économico-financiers.

5- Pour les Français, le danger n° 1 qui menace la France et le monde entier c’est l’islamisme et pas seulement quelques « terroristes ».
C’est à une véritable guerre qu’il faut se livrer envers l’islamisme car le monde régressera et ne vivra jamais en paix tant que ce système, qui n’a rien d’une religion, ne sera pas nettoyé de fond en comble et réduit à sa plus simple expression.

6- Le monde actuel est incapable de s’autoréguler et de s’autocontrôler : incapable de réguler et de contrôler son système financier, économique, industriel, redistributif, éthique, écologique, des naissances etc.
Il va donc falloir, soit s’anéantir réciproquement, soit trouver un moyen de se faire réguler et contrôler …mais par qui et comment ? 

Pour la synthèse !
Francis-claude Neri
28 01 18