Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22/09/2021

Le journal du Cygne Noir N°106

Le journal du Cygne Noir

Des Signaux faibles qui peuvent devenir signifiants
N°106
Mercredi 22 septembre 2021
01-70% des Français
Zemmour « On dit que mon discours est radical, alors qu’il est absolument central et rassembleur. Toutes les convictions que je défends sont portées par plus de 70% des Français » (Vidéo)
02-Stop au négationnisme déconstructeur.
Les négationnistes sont de partout. Dans la presse, nous avons Libération, mais aussi le Figaro, France Inter, les Inrocks… tous affirment de manière mensongère que : « les mots arabes sont plus nombreux dans la langue française que les mots gaulois ».
Mais les négationnistes se trouvent aussi à l’université. Des « spécialistes », linguistes ou lexicologues, soutiennent ces fausses allégations. Le lexicologue Jean Pruvost publie par exemple le livre « Nos ancêtres les Arabes, ce que notre langue leur doit ».
Ce sont des déconstructeurs et ils ont un but : détruire notre identité, ceci pour nous faire accepter l’invasion migratoire et le métissage Finissons-en avec le négationnisme déconstructeur.
Nous sommes des Européens, le peuple indigène d’Europe, nous descendons tous des Indo-européens. Il n’y a pas eu de métissage avec les populations du Sud de la méditerranée dans notre histoire, nous avons gardé un patrimoine génétique inchangé pendant 5000 ans. Les langues européennes sont toutes originaires d’une langue mère indo-européenne (sauf le finois, le magyar et le basque). Réaffirmons clairement ces vérités historiques qui sont au fondement de notre identité. Malheureusement Lacroix se fourvoie, il hurle avec les déconstructeurs, en prétendant que les Gaulois « ne sont pas nos ancêtres génétiques » et en réactivant le mythe du métissage de la population française depuis 2000 ans. J’ose espérer qu’il écrit ceci pour s’éviter la diabolisation, et pouvoir ainsi mieux défendre sa démonstration de l’importance de l’héritage de la langue gauloise dans la langue française.
Jacob Maxime
19/09/2021
 
03-Le “wokisme” un despotisme démocratique
Une fièvre américaine qui atteint l'Europe»
«Nous sommes à un moment charnière car les individus adoptent la différenciation raciale pour exister au sein de la société». Ce constat sans appel, le critique et auteur américain, Thomas Chatterton Williams, le dresse depuis le château de Tocqueville.
Modérateur de la table ronde sur le thème des identités, Alain Finkielkraut a ouvert les discussions en mettant en garde contre la diffusion de l'idéologie woke : «une fièvre qui touche désormais la France et l'Europe, une pandémie». D'abord circonscrit aux campus universitaires, le mouvement woke a essaimé et a imposé ses thèses en quelques années seulement. Sur les réseaux sociaux, puis dans le monde de la culture et désormais dans la sphère politique, le culte contemporain de la justice sociale poursuit sa longue marche à travers les institutions.
Dénonçant la «dictature des identités», le philosophe a alerté sur l'essor d'un discours structuré autour des questions de race, de genre, de sexualité ou encore du décolonialisme et de l'intersectionnalité.
Par Aziliz Le Corre
le 18/09/2021
04 - Affaire des sous-marins – Une crise diplomatique majeure
Le feuilleton se poursuit sur le revirement australien sur l’achat de sous-marins français par l’Australie. Du côté français, le ministre des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, a rappelé vendredi ses ambassadeurs aux Etats-Unis et en Australie. « Une décision exceptionnelle (…) justifiée par la gravité exceptionnelle des annonces effectuées (…) par l’Australie et les Etats-Unis ».
Les ambassadeurs ont été reçus par Macron dimanche soir. Quant au porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal, il a annoncé un échange entre Macron et Biden, l’entretien ayant été sollicité par le président américain.
Macron réclame des explications sur ce qui « s’apparente à une rupture de confiance majeure » et aimerait savoir « comment ils entendent sortir de ce contrat » tout en demandant des
« compensations ».
 
05- Le suicide américain accélère l’Histoire
Les nations européennes se doivent de réfléchir à leur positionnement par rapport au monde américain qui défie chaque jour les certitudes sur lesquelles nous sommes habitués à vivre.
L’avenir des Etat Unis est compromis.
La victoire des Talibans marque d’un symbole terrible ce que beaucoup ont théorisé comme le processus engagé de la chute de « l’empire » US.
Si l’on met en lien et en cohérence certains évènements signifiants : la victoire des Talibans, l’affaire des sous marins, la culture Woke, l’impossibilité de revenir à un accord sur le nucléaire Iranien qui ne serait plus quelques semaines d’obtenir la bombe, le risque que le nouveau gouvernement israélien de Naftali Bennet, derrière l’efficace Dôme de fer frapperait le premier, déclenchant une guerre ouverte avec L’Iran etc.
Ces « évènements » peuvent déclencher une série de conséquences qui par rétroactions nous entraineraient dans un effondrement US parfaitement prévisible et dans une crise mondiale terrible qui nous précipiterait dans une guerre totale …
Nous devrions savoir parfaitement ce que nous devons faire : nous retirer de l’enfer américain.
Cygne Noir

30/07/2021

Démographie galopante

action française,bat yeor,élections manipulations,eric zemmouLorsque Francis-Claude Neri  évoque dans un de ses articles, le problème de la démographie en Occident; Il touche  là, en effet  le nœud du mal gravissime qui plane  désormais sur notre continent et-ce désormais, à très court terme.
Un pour quatre... est la proportion prouvée des natalités entre un Européen et un  Africano-Arabo-musulman.

Comme en plus la polygamie est à la mode chez eux, cette proportion est multipliable pour un mâle en fonction du nombre de ses femelles.
L'engloutissement de l'Occident est assurément un problème politique, mais il faut y ajouter un plus grave encore, qui est prosaïquement d'ordre mathématique à caractère inéluctable... une démographie galopante.
Par ailleurs et au nom de nos bonnes dispositions réparatrices, les aides financières allocations familiales et autres, deviennent plus favorables pour les immigrés que pour les Français eux-mêmes.  

Par ironie du sort, ces derniers sont même conviés à puiser dans leurs poches pour assumer cet effort financier qui leur est pour eux si chichement compté.

Certainement cette notion d'inéluctabilité pourrait être fortement contrariée et même disparaître si nous avions à nos têtes, des femmes et des hommes politiques dignes de ce nom, qui ne s'épuisent pas en sentiments de culpabilité.
Cultivant sans cesse les pratiques de repentances et plates excuses,  pour l'accomplissement d'un passé colonial qui ne s'explique que dans le contexte moral et politique d'une époque révolue, par des générations elles-mêmes disparues depuis longtemps.  

Autant vouloir s'obstiner à établir une comparaison, entre une draisienne et un supersonique. C'est complètement idiot, mais  le penser ou le dire fait de soi un grand humaniste  " en pantoufles, pipe à la bouche, grille de loto en main " !...
Quand bien- même ce sentiment serait-il la résultante d'une réflexion compatissante acceptable, s'en servir pour pleurnicher et se confondre en excuses  ad vitam aeternam, n'est certainement pas la méthode la plus intelligente pour faire obstacle à des individus qui savent extrêmement bien exploiter cette stupide et ridicule faiblesse.

D'une part, comme je le disais plus avant, le colonialisme date de plusieurs siècles ; d'autre part, en partant de ce principe débile, les générations présentes ou à venir, totalement innocentes du procédé colonial appliqué plusieurs siècles en amont, devraient indéfiniment s'excuser des fautes commises par leurs aïeux.
Mais c'est complètement stupide !...

 Alors,  cet intelligent principe de flagellation perpétuelle portée en place publique, devrait être pratiqué par  les Romains vis-à-vis des Français, les Espagnoles vis-à-vis des civilisations pré-colombiennes. les Français vis-à-vis  des Algériens, Marocains, Tunisiens et aussi des Égyptiens par les conquêtes  Napoléoniennes, les Anglo-Saxons vis-à-vis des indiens d'Amérique du nord et du Canada.
Les Allemands vis-à-vis de 70/ 14-18 / 39-45 et du massacre des Juifs. Les Arabes vis-à-vis des chrétiens, la capture des noirs, les razzias et la mise en esclavage des populations etc...
Á ce titre, tous les pays  peuvent se confondre en excuses avec le reste du monde entier pour les siècles des siècles...

Cette clameur rédemptrice devrait combler de satisfaction le " dieu des hommes ", qui doit pourtant commencer à en avoir ras le bol de se voir dupliquer et implorer sans relâche, au grée de nos  répugnantes turpitudes  inlassablement perpétrées, autant par ceux qui les commettent que par ceux qui les subissent (un coup toi, un coup moi). Comme ça ... y'a pas de jaloux !...

Les enfants des malmenés d'hier deviennent odieux à l'heure actuelle, en se servant  lâchement du stratagème victimaire.  Ils l'utilisent sans vergogne en direction des innocents d'aujourd'hui et ça ne les gênent en aucune façon ... Au contraire, ça a pour avantage substantiel de bien servir leurs intérêts et comme nous sommes devenus des ramollis pleurnichards... c'est du gâteau et tout bénef pour eux et malheur pour nous .

Soyez certains qu'il y a, à l'heure actuelle, encore bon nombre de nous compatriotes pour crier à tue-tête que c'est bien fait pour les vilains colonialistes que nous sommes !..
Mais quand diable l'humanité sera t'elle enfin adulte, pour espérer devenir raisonnable et responsable ?...

Claude Allard
11 05 16
Cygne Noir
www.facebook.com/groups/horizon2022/

 

14/07/2021

Etat providence la fin ?

Photo Cygne Noir.jpgEn ce jour de 14 juillet je trouve illusoire de croire notre armée encore en mesure de faire face aux défis à venir.
Le ridicule comportement du couple présidentiel en fin de parcours apparaît dans toute son indignité et souligne l’insignifiance de nos troupes sur tous les terrains d’opération…

Le gouvernement de la France est placé face à un double dilemme.

Le premier oppose la nécessité d’une impérieuse nécessité de la geon d’un argent public de plus en plus rare avec la frustration de plus en plus forte d’un corps social qui vit une croissance négative, un chômage persistant, une concurrence des bas salaires, l’accroissement des inégalités et « en même temps » la dérégulation des services publics, la crise du financement des systèmes de protection sociales débordés pas l’assaut migratoire.
Le second oppose la France des grandes métropoles qui aspire à une ouverture sur le monde extérieur, à une compétition économique et culturelle au sein d’un rêve Européen à une France dite périphérique, qui serait conservatrice et repliée sur elle même dans un réflexe de repli craintif et corporatiste qui ne serait pas que celui de l’Union Européenne… qui est pourtant a bout de souffle et de crédibilité.
Mais l’Union Européenne n’a aucun mandat pour faire face à ces défis, au contraire elle met toute son énergie à ce que les Etats membres soient paralysés dans leurs actions de préventions, de remédiation.

L’adaptation des services publics, les choix budgétaires, les réformes du marché du travail, du système éducatif, de la protection sociale relèvent du champ d’intervention des Etats et donc des gouvernements de ces Etats.

Seule l’Allemagne avec Gerhard fit le pari de mettre en œuvre un rythme de réforme que les pays du club med refusèrent et il obtient un redressement économique rapide dont les allemands profitent aujourd’hui et que la France de Macron envie !

Après De Gaulle, tous les gouvernements de la France s’appuient sur l’UE pour légitimer leur reformes internes.
Toutes seraient imposées par l’UE ! Ils accréditent ainsi l’idée que l’UE est une contrainte et non une opportunité.

Il existe donc une large marge de manœuvre et les Français doivent comprendre une chose : dans le monde ouvert, turbulent et dangereux qui se met en place au XXI siècle, l’idéal des valeurs occidentale et européennes est menacé.

Nous ne pouvons maintenir un haut degré de protection sociale, d’égalité des chances et de progrès technologique que si le principal levier de la société c’est à dire la puissance publique, s’adapte aux exigences du monde moderne en combinant au mieux l’individu et le collectif, l’intervention publique et le jeu du marché.

D’ou l’exigence de trois leviers : une meilleure gestion de l’Etat, la modernisation du droit social et la priorité à l’éducation, l’enseignement et la recherche.

C’est ce que nous attendons d’Eric Zemmour une fois aux commandes du navire France !

14 07 21

Francis-claude Neri

Cygne Noir

www.facebook.com/groups/horizon2022/