Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

15/01/2018

Trump EST un bon

 

Les musulmans comme les noirs africains, certains asiatiques, seraient solidaires dans un conflit ouvert contre le monde occidental.
Ils ont relativement peu à perdre dans leurs mondes encore primitifs en pleine régression, surpeuplés, qu'ils ont en grande partie désertifié tandis que les occidentaux perdraient davantage dans leurs mondes confortables suffisamment peuplés mais pas trop et hautement organisés.

Le monde occidental malgré son état de dégénérescence "morale" (?) ne se trouve pas encore dans un état de faiblesse suffisante pour "composer" avec le monde oriental et africain...et d'autre part, faire la guerre est pour lui une nécessité économique et financière.

Trump, pour son pays, a intérêt à prendre les devant avant que son adversaire ne devienne trop fort et trop nombreux.
Il est donc possible (probable ) qu'il puisse provoquer délibérément une série de crises et de conflits régionaux lui permettant de conserver la supériorité économique, financière , militaire etc. et rendre SON pays inaccessible dans une « bulle temporelle » qui lui serait réservée.

Si seulement nous pouvions en faire autant !

Francis-claude Neri

15 01 18

 

12/01/2018

Irrespirable

L’ambiance actuelle devient irrespirable !

Francis-claude Neri Oui Daniel ...irrespirable effectivement ...mais j’y trouve un intérêt, c'est que nous voyons bien apparaitre chez certain(s) un degré d'empathie ou d'einfüllung (clin d’œil à Manfred) voisin de zéro.
De quoi donner cinq années d'études à tout psychologue versé dans les modes de communications empathiques et l’interférence des schémas psychiques complémentaires.

Plus sérieusement et moins doctement, NOTRE problématique EST d'établir une communication qui permette le rassemblement des patriotes au sein d'une communauté qui tienne debout et qui survive.
Est ce un projet délirant, irréalisable condamné dés le départ ?
L’alternative, c'est de passer sa vie dans la résignation et probablement la Dhimmitude, ou de tomber dans le chaos.

Il faudrait apprendre que ce sont les émotions, les attitudes, qui produisent les comportements ...dangereux ou pas. Et il faudrait aussi savoir que c'est leur manipulation qui oriente ces comportements et le pouvoir ne s'en prive pas...
Il faudrait appréhender que l'Histoire de l'Humanité EST une abstraction dont on peut aisément se servir pour justifier tout et n’importe quoi
Toujours, nous avons su utiliser les émotions pour justifier de grands crimes et toujours, ON a donné pour excuses que les crimes étaient justifiés par les exigences de la tribu, du clan, de l’État ou même de l'Humanité...c’est facile puisque l'Humanité c'est abstrait !

Il y a par exemple une question de "manipulation" des attitudes que je me pose : Devons nous accroitre le sentiment de sécurité ou d'insécurité du peuple de France face à : l'islam, les migrants, l'UE, l'oligarchie mondialiste ?

Pour qu'elle finalité, quels objectifs ?

De même, faut il mettre en exergue les sentiments, les émotions, les valeurs, les pratiques qui nous divisent ou celles qui nous rassemblent ?
Si j'en crois le politico-médiatique, il semble que ce soit avant tout pour NOUS diviser !

Nous avons à apprendre de l'observation du COMPORTEMENT et des pratiques de ces personnes car de cette observation nous déduirons leurs OBJECTFS.

Posons nous la question : quels sont les observables ? Que faut il observer et qui ?

Un des résultats premiers devrait être d'appréhender la nature de la prochaine crise, de réfléchir aux moyens sinon de l’éviter, mais au moins de s'y préparer afin de la rendre le moins destructrice possible, aussi bien pour les individus que pour les groupes.
Les signes précurseurs ne manquent pas. Elle peut se déclencher à tout moment ...une simple remontée des taux d’intérêt par exemple.

Alors perdre son temps à commenter les crises d'ego de quelques uns ?
Non merci !

Francis-claude Neri

12 01 18

11/01/2018

La nouvelle Rome

En ce moment, on parle, avec précautions, d'une menace mondiale provenant de « l’islamisme radical ».
Déjà ce terme me fait rire sous cape. Je me souviens des paroles railleuses d'Erdogan lui-même qui se moquait royalement de ce terme repris comme la chose la plus naturelle par la presse occidentale ayant pour objectif non déclaré de faire ingurgiter convenablement et sans heurter les consciences certaines actions commises au nom de l'islam.
Et le reste ? Pensons à ce tristement célèbre "allahu akbar" qui a l'avantage de livrer leur programme sans fard, sans fioritures - Seulement ceux qui y voient des paroles creuses - apparemment l'écrasante majorité dans nos parages - ne peuvent y voir que du feu.

Ne tombez pas dans le piège du moment qui pourrait suggérer que l'islam(isme) soit à bout de souffle.
On se sert d'une tactique qui implique des actions au moment propice, inattendu et surtout au moment où les gens naïfs se félicitent en criant, prématurément victoire, donc se croyant dorénavant à tout jamais à l'abri des dangers et pouvant donc se permettre de baisser la garde .

Je vous parie que cette vision de l'avenir revient à se mettre le doigt dans l'œil, et jusqu'au coude.
Les peuples au cours de l 'Histoire qui n'étaient pas/plus assez vigilants ont chèrement payé pour cette négligence.
Meilleur exemple - mon domaine préféré - l'empire byzantin. Celui se voyait encerclé par toutes sortes de tribus barbares, Alains, Slaves, Khazars (ce peuple JUIF d'origine turco-mongol) et last not least .....les musulmans qui ont fini par écraser cet empire chrétien sous certains aspects cependant décadent.
Les adeptes de l'islam n'arrêtaient pas de toujours plus grignoter une part après l'autre de cet empire le plus puissant du monde pour se voir finalement réduit à la ville de Constantinople et quelques enclaves par-ci, par-là.
Tout cela s'était passé au vu et au su de tout le monde. Tout ce dont Byzance était encore capable de manifester comme actions de résistance peut se résumer à quelques actions guerrières sans système - autrement dit Byzance était voué à l'anéantissement définitif pour ne plus jamais se relever de ses cendres suite à des négligences de sécurité pourtant sautant aux yeux.

Manfred Krause

Oui le monde Occidental est en danger et l’Amérique « La Nouvelle Rome ». Manfred a parfaitement raison en faisant référence à Byzance.
Nous devons prendre conscience de ce que « pensent » vraiment les islamistes et au delà le monde africain, indonésien, pakistanais etc. « Ceterum senseo, delenda Cartago ». Carthage DOIT être détruite !

Pour ceux qui aiment l’Histoire et la culture occidentale, il parait évident que l’on cherche à détruire la civilisation occidentale comme fut détruite Carthage par Rome et comme Rome fut détruite à son tour.
L’Amérique « la nouvelle Rome » phare de la « civilisation » Occidentale exposée aux attaques barbares comme le fut Rome et Constantinople, se laissera t’elle détruire ?

Francis-claude Neri

05 01 18