Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

09/08/2017

L’évitement

Plusieurs décennies de recomposition économiques et sociales, de contraintes sociales et financières, de pratiques d’ évitement social et culturel entre les catégories populaires, moyennes et les couches supérieurs ont eu raison de la folle idée du « vivre ensemble ».
Le développement séparé est de mise mais seulement pour les couches sociales supérieures. En fait se dessine à présent les contours de trois ensembles sociaux culturels et résidentiels affectés chacun à des zones territoriales.

- Couches supérieures
- Couches moyennes et populaires
- Couches issue de l’immigration

L’entre soi culturel; cultuel, éthique, intellectuel, l’appariement sélectif, permettent encore de faire baisser les tensions en réduisant les territoires de contact.
Mais çà, ne va pas durer ! Viendra très bientôt un moment ou ceux des catégories moyennes et populaires qui voudront fuir les quartiers sensibles en expansion pour rejoindre des territoires « attractifs » plus compatibles culturellement et plus sécurisés ne le pourront plus.
D’une part en raison d’une logique financière de plus en plus élevée au sein de ces « isolats », du manque d’accommodement à la « culture mondialiste » et à ses emplois le plus souvent tertiaires, et d’autre part, d’une hostilité de plus en plus affichée par les classes aisées, ne voulant pas d’une cohabitation, en particulier avec le « populaire » serait il « souchien » et apparemment culturellement compatible.

Les classes populaires et moyennes, le « peuple », de plus en plus en rupture d’emplois et abandonnées par les classes supérieures dirigeantes, politiques, médiatiques, économico-financières n’auront pas d’autres choix …que de se prendre en main !
Elles vont, si elles ne réagissent pas, se retrouver immanquablement acculées soit à la cohabitation avec la culture islamiste, c’est à dire à la soumission culturelle et cultuelle, soit à la reconstruction identitaire, culturelle, cultuelle et à l’insurrection civique et civile en se retournant principalement contre ses élites.

La « reconstruction » viendra donc par le bas. Alors je salue « bien bas » nombre de nos amis qui justement faisant partie de cette classe moyenne aisée, profitant d’un appariement sélectif confortablement sécurisé, ont compris qu’ils devaient, pour leur salut futur, combattre avec ceux des classes populaires et moyennes au « contact » avec une culture hostile et envahissante et qui sont, comme l’est Israël, un rempart du monde occidental et une avant garde.
Ils ont le devoir et l’intelligence de les aider à résister sur place à « l’envahisseur » à la fois globaliste, multi-culturaliste et islamiste

L’objectif des « infogroupes » est de s’y préparer !

Francis-claude Neri

09 08 17

09/06/2017

La revanche de Dieu

Le moteur de l’Economie Réelle Occidentale a subi des dégâts structurels considérables. Le carburant des liquidités monétaires va continuer d’inonder le marché, procurant aux foules encore quelques années d’illusions de « richesse »  permettant aux derniers Etats providences comme la France de financer la croissance de leur endettement. 

La « nouvelle économie »  fait que les sociétés n’ont plus besoin de faire des profits ; il leur suffit de s’endetter. La spéculation est devenue un mode de raisonnement. Les banques centrales ne contrôlent plus rien, et le pouvoir politique encore moins. 

Dans toute l’histoire de l’humanité, il n’existe pas un seul exemple ou une illusion collective ne soit pas allée jusqu’à l’effondrement final.
Le « système » global étant hors contrôle nous y allons donc gaiement. Les politiques de transferts sociaux mises en œuvre au cours des 50 dernières années n’y résisteront pas. L’Etat va devoir accroitre considérablement ses budgets policiers et militaires pour faire face à la montée générale des tensions sociales et de l’insécurité intérieure et extérieure. Insécurité accrue par les millions d’immigrés économiques, climatiques et venant des zones de guerre qu’il ne sera plus possible d’aider par les transferts sociaux déjà restreints pour les « nationaux ».
La crise de 29 porta Hitler au pouvoir …Celle de 2008, combinée à l’attaque Américaine sur l’Irak fit tomber les appareils d’Etat arabo-musulmans sous la coupe des intégristes islamistes. Les réseaux intégristes sont à présent fin prêts. Les fantasmagories concernant « le complot judéo-américain » ont prit possession de l’imaginaire collectif musulman…le mal est fait.
L’occident des croisés et des juifs est le bouc émissaire utilisé par le totalitarisme islamique pour regrouper les foules autour du « djihad » la guerre sainte …et la nouvelle grande déferlante islamiste. Les soldats occidentaux doivent combattre à présent au milieu des civils en Irak, en Syrie, en Libye. Ils participent à de durs combats de rue. Les dommages collatéraux sont considérables. Des documents filmés circulent dans le monde entier et montrent des femmes et des enfants déchiquetés par le tir des armées et des armes occidentales.

Les intégristes islamistes n’ont plus qu’à tirer les marrons du feu. La haine antioccidentale ainsi catalysée fera bifurquer l’histoire dans la direction opposée à celle prévue par les stratèges occidentaux. Ce n’est pas la démocratie qui risque de remporter la victoire, mais l’intégrisme islamiste. 

C’est dans le contexte de la « revanche de Dieu » que la « religion » reprend vie partout dans le monde depuis le début des années 70. Un slogan fait fureur de partout, y compris au sein des citées françaises : « L’islam est la solution ». La solution à tout : la quête d’identité, de puissance et d’espoir.
Il s’agit simplement de prendre à son compte la modernité apportée par l’Occident et de la retourner contre lui : les sciences, la technologie et son « humanisme ». Il leur faut, bien entendu, rejeter la culture occidentale en renouant avec l’islam comme guide de vie dans le monde moderne.
Nous pouvons comparer avec la réforme protestante : une réaction à la stagnation et à la corruption des institutions en place et à la trahison des élites. L’ayatollah Khomeiny comme Calvin défend une vision plus pure et plus exigeante de la religion, prêche le travail, la soumission à Dieu, l’ordre et la discipline, et s’adresse à des populations,  dynamiques (prolifiques) …

Le constat une fois fait, nous voyons bien que faire la guerre aux islamistes n’y suffira pas, mais que nous avons un impératif vital qui est celui de revenir à nos fondamentaux, à nos cultures, nos identités, nos héritages. Nous avons à rééduquer et resocialiser notre peuple, à redonner sens à nos vies et c’est dans ce combat que nous trouverons la force de sortir du piège que nous avons nous même fabriqué.

Francis NERI

09 06 17
http://semanticien.blogspirit.com/

                 

15/04/2017

La reconquête

« Pour vaincre la droite il faudra se débarrasser de la gauche ».
Mission accomplie : premier ministre cramé (Valls) ; vainqueur de la primaire socialiste réduit à sa plus simple expression (Hamon) ; tribun poussé en avant (Mélenchon).
Reste, un homme jeune, apparemment plein d’avenir qui, certains l’espèrent, va contribuer à la perpétuation de la social démocratie hollandiste, dans une lame de fond portée par les médias, les sondages et les généreux bienfaiteurs.

En face, nous avons Fillon qui n’est que la continuité des 40 précédentes années et de l’autre  Marine qui représente le « grand tournant national » libertaire et identitaire attendu par  tous les Français. 

Rendez-vous dans 8 jours !    

Francis-claude Neri

15 04 17