Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

24/12/2016

La mondialisation en échec ?

Quelles qu’aient pu être les intentions initiales mises en avant par les dirigeants américains depuis le 11 septembre, la guerre dites « contre le terrorisme » est destinée à protéger l’accès au pétrole, notamment dans le Golfe et dans le bassin de la mer Caspienne.

Depuis que le roi Fahd, d’Arabie saoudite, a décidé après l’invasion du Koweit par l’Irak  en 1990 d’autoriser les Américains à utiliser son pays comme base pour attaquer l’Irak, nous avons eu une réplique immédiate des extrémistes saoudiens dirigés par Ben Laden qui voulurent renverser la monarchie et à chasser les Américains du pays.
La « suite » n’est tout au plus que des répliques, comme la volonté américaine de détruire le réseau Al-Qaida en Afghanistan, motivée également par la nécessité de protéger la famille royale saoudienne afin de garantir l’accès américain au pétrole de ce pays.

La Libye, la Syrie, le Mali, y compris les « printemps arabes » ne sont que des conséquences de cette « cause des causes ».
Mais c’est surtout l’invasion de l’Irak qui étendit le désordre et la violence à travers tout le Proche Orient et au delà …et pourtant ce ne fut pas les mises en garde qui ont manquées ce qui n’affecta pas le moins du monde les dirigeants Américains. 


Il est temps que ceux ci cessent de jouer aux apprentis sorciers. Le Président TRUMP semble l’avoir compris …espérons le, car la rétroaction contre les USA et leurs alliés risque d’être encore plus violente que ce à quoi nous assistons aujourd’hui.

Francis-claude Neri

24 12 16           

09/11/2016

La victoire de Trump

C’est aussi notre victoire, celle du peuple, des « populistes » comme « ILS » disent avec mépris, celle des « gueux », des sans dents.
C’est la défaite de l’oligarchie mondialiste.

La démonstration est faite, par la victoire de Trump,  que le processus "systémique" est en route et que plus rien ne l’arrêtera.

L'oligarchie mondialiste à eu une chance, en 2008, après la crise des subprimes, de rendre effective une vraie régulation, en particulier des marchés financiers.

Ils n'en ont rien fait. Par rapacité, par un profond mépris et une incroyable arrogance, les "élites autoproclamées" ont voulu monter aux "gueux"  que c'est eux qui tenaient le manche et que le monde continuerait de tourner pour eux et contre les peuples.

Les rétroactions positives étaient pourtant évidentes et il n'était pas nécessaire d'être un grand analyste pour se rendre compte que sans régulateur qui fasse baisser la pression çà allait exploser.

Trump a commencé, il a posé un thermostat sur le système global, Marine va suivre, c'est inéluctable.

Francis Claude Neri
09 11 16

29/10/2016

Fureur Populaire

On observe la mise en place de la Fureur Populaire par ceux-là même qui usent des plus grands moyens de la conjurer ! Vous disposez d'une explication ?

Jacques Borek

Pour ma part, je considère que si la Fureur Populaire éclatait le pouvoir actuel déclarerait l'Etat d'urgence, produirait une loi d'exception comme par exemple la loi du 22 prairial an II (10 juin 1794) , prélude à la "terreur", prendrait des mesures "provisoires" et suspendrait les élections de mars 17 ...
Ce n'est pas pour rien que Marine Le Pen, elle, parle de "France apaisée" elle ne veut pas tomber dans le piège.
Donc NOUS avons tout intérêt à tempérer l'ardeur de certains qui veulent rapidement renverser CE gouvernement.
Prenons le pouvoir et ensuite c'est NOUS qui serons du bon coté de la matraque :-)
Si nous n'y parvenons pas il se pourrait alors que NOUS revisitions notre position.

Francis-claude Neri

Nous avons du mal

Francis, j'agrée pleinement, mais me demande pourquoi cette partie au Pouvoir fait tout pour augmenter l'agacement et l'inquiétude proportionnelle aux Tranquillisants qu'elle distribue à l'opposition, majoritaire à présent, par les Médias aux ordres.
Tout semble monter aux extrêmes par le fait de la gestion générale de ce mouvement de Gauche hétérogène contradictoire divisé et globalement délirant !?
Je sais le monde parfaitement cinglé...mais j'ai du mal quand même...! ?

Jacques Borek

Oui nous avons du mal à comprendre nos élites Euromondialistes en particulier politiques et économico-financières,. car nous ne fonctionnons pas au même niveau de communication.

Et le positionnement actuel de la gauche n'est qu'un élément de la problématique.

Nos attitudes déterminent des comportements qui au niveau de NOTRE quotidien n’intègre pas de données de géopolitiques.
Nous nous bornons à nous demander comment trouver du travail, le garder, nous loger correctement, nous mettre en sécurité avec notre famille, avoir de bonnes relations avec notre voisinage ...et ce n'est pas une mince affaire.

Ces individus "hors sol" comme on dit, pensent avoir une vision globale et se croient en charge du destin planétaire ...ils ne savent pas (ou ne veulent pas) faire l'aller retour entre le local et le global et ne savent plus situer le niveau auquel il faut régler les problèmes.

Individus hors sol(s) ils ne comprennent pas la notion de subsidiarité; ils pensent par exemple que ce qui est bon pour l'agriculteur, disons Américain, est bon pour l’agriculteur français. Ils nous disent : l'agriculteur qui croit que l'Europe est mauvaise pour lui la trouverait encore plus mauvaise si la France en sortait.

Essayant de le manipuler, de le culpabiliser pour qu'il se tienne tranquille, crève en silence dans son coin et laisse la place à Monsanto et aux multinationales agricoles.

Ils confondent (ou plutôt font semblant de confondre) droits de l'Homme et droits du citoyen ; que le citoyen Algérien qui fabrique les autos Renault à moindre coût est plus intéressant de ce fait que le citoyen français qui n'a plus de travail ...

Ces individus "hors sol national" s'en moquent comme de leur première chemise pourvu que quelqu'un achète leurs voitures.

Tout çà mériterait un plus long développement mais l'essentiel y est. Il justifie à mon sens notre besoin d'une véritable révolution des attitudes et des comportements des "nationaux et souverainistes" envers ces "individus" de la "mondialisation heureuse".

A ceux d'entre nous qui le peuvent et le savent d'orienter leurs attitudes et leurs comportements dans ce sens.

C'est, je l'espère, ce que Marine Le Pen et quelques autres ont commencé à faire.

Francis-claude Neri

29 10 16