Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19/10/2016

LE MONDE DE L'IRRÉEL ET LE MONDE DU RÉEL

Notre civilisation actuelle a évolué avec la fin de la seconde guerre mondiale en se déformant petit à petit au contact d'un mode de vie qui n'est qu'une dérive de la civilisation classique, héritage de la Grèce antique, du monde romain et de la christianisation qui lui a succédé sans pour autant détruire ces racines que l'on retrouve dans le monde occidental dans son ensemble, y compris la Russie.
Nous avons donc une plateforme commune alors que l'islam n'a été au long des siècles que l'élément destructeur.

La déformation s'est opérée avec la main mise d'abord économique, militaire puis culturelle de l'Amérique qui a fini par imposer à travers son mode de vie, un forme de monde quasi irréel et matérialiste. Irréel puisqu'on a introduit des besoins qui n'existaient pas avec l'internet et la téléphonie mais pas seulement puisqu'on a aussi changé de formes économiques basées sur la spéculation en s'éloignant des fondamentaux économiques produisant des biens matériels. On est donc passé d'un monde réel, avec des valeurs traditionnelles à un monde artificiel qui avance en abandonnant des repères et ses fondamentaux ce qui produit une déformation intellectuelle qui finit par confondre le virtuel avec la réalité. Le monde des jeux vidéos traduit bien ce passage.

De ce fait on n'arrive plus à discerner le chemin où on nous conduit par manque de repères mais aussi par manque de sens critique et de spiritualité. Cela fait le jeu de ceux qui tirent les ficelles, contrôlent l'information donc finissent pas déformer la pensée pour modeler un être somme tout irréel, déconnecté des réalités.

Cela ne permet donc plus d'avoir la vision nécessaire nous permettant une forme de résistance menant à la révolte. On observe très bien le phénomène puisqu'on arrive à nous imposer des clichés
et à contenir cette révolte alors qu'on nous conduit au désastre.
La mascarade actuelle de primaires qui ne sont que le combat des chefs dissimule une évolution inquiétante d'une société que l'on dirige en l'a conditionnant de manière à lui cacher la vérité, à la dompter jusqu'à la soumission.On peut dès lors en faire un troupeau, lui imposer ses bergers et lui faire croire ce qui sera utile.

Finalement on s'aperçoit que Goebbels était une petite main quand on voit l'incroyable tissu de mensonges, de déformations que l'on fait avaler avec deux exemples :la situation à Alep et la guerre en Ukraine.

Alep où on tente de nous apitoyer sur le sort de civils qui seraient bombardés sans cesse par les méchants Russes que l'on traite de bouchers. D'abord il ne s'agit pas tout à fait de la ville d'Alep mais de quartiers que les islamistes prétendus modérés ont transformé en camps retranchés s'abritant derrière les civils comme ils le font partout, à Gaza par exemple où ils avaient installés des réseaux souterrains permettant d'effectuer des tirs depuis n'importe quel endroit et particulièrement des lieux que l'on évite de bombarder comme des hôpitaux. Les islamistes unis, issus d'Al Nosra, branche d'Al Qaeda et d'alliés divers voire de mercenaires sont retranchés dans ces quartiers d'où bien entendu ils bombardent les autres quartiers d'Alep, tuent des civils qui aux yeux de ce monde irréel n'ont pas d'importance.

Le front d'Ukraine est tout aussi semblable. Les accords de Minsk prévoyaient un cessez le feu qui n'a jamais été respecté par la partie ukrainienne contrôlée par l'Amérique pour en faire un point de fixation et dénoncer une fois de plus les Russes. Il faut rappeler que l'Ukraine est une mosaïque de peuples dont des Russes et que c'est la partie russophone qui est assiégée et bombardée quotidiennement par les troupes de Kiev. Ces jours derniers des mercenaires ont tenté une pénétration qui a échoué laissant des
morts sur le terrain mais aussi du côté russophone dont des civils.

Bien entendu comme à Alep,les morts ne sont importants que du côté soutenu par les Etats Unis qui font par procuration la guerre à la Russie puisqu'ils sacrifient les autres, pas leurs soldats. Qu'importe la déformation des faits quand l'ennemi officiel est Russe. C'est pour cela que la stratégie vise à d'abord créer la haine puis la psychose de guerre, à amasser d'immenses dépôts d'armes prépositionnés pour une guerre totale mais la guerre pourtant est déjà engagée. Les Russes cette fois s'y préparent car ils savent ce qu'il en coûte, ici dans cette Europe d'aveugles nous n'y croyons pas, nous ne voulons même pas y croire, nous restons dans ce confort artificiel qui nous éloigne des réalités, on se passionne pour ce combat des chefs de cette fausse droite avant qu'on se passionne pour le combat des chefs de la fausse gauche qui n'a pas commencé parce que cette gauche sait que le combat à sa droite va faire des ravages et qu'elle n'est pas pressée de se déchirer plus qu'elle n'est.

Lorsque nous tomberons du monde irréel à celui du monde réel, la chute sera brutale car peu y sont préparés, la panique des mois de mai et juin 1940 ne seront rien à côté et nous maudirons alors, mais trop tard, nos dirigeants en oubliant hélas que ce qui s'est produit ne l'a été que par notre passivité et notre manque de discernement.

LE JOUR D'apres

14 octobre 2016

14/10/2016

Le Nouvel Ordre Mondial et Marchand

Pour être clair avec des « amis » qui me barbent avec leur théorie du complot et leur antisémitisme.

Il n'y a RIEN à tirer de çà !! Les réalités sont ailleurs

Soyons lucides et ne perdons pas de temps avec le diable, la trilatérale, le cercle etc… et la théorie du complot …juif en particulier !

Il y a des gangsters et des banksters, des mondialistes, des globalistes, des multiculturalistes, des immigrationistes, des bien pensants et des collabos, aussi bien parmi les juifs, que parmi les chrétiens, les musulmans, les gens de droite et de gauche, les français, les allemands, les russes, les chinois, les qataris ou les saoudiens…qu’on se le dise !

Le N.O.M n’est qu’une "modélisation" en fait il n'y a que deux alternatives. Il n’y a aura pas de « troisième voie ».
Nous avons à faire le choix entre la fin de l'histoire, c’est à dire un seul système et un seul monde (Fukuyama) ou le choc des civilisations de Huntington et se demander lequel des deux a tracé la bonne prospective.

On peut résumer la situation en pensant : monde unipolaire (sous contrôle US) ou monde multipolaire avec la Russie, la Chine etc. qui se dressent  contre l'hégémonie US…le reste c'est du délire et il y aura du danger mortel des deux cotés, qu’on se le dise !

Francis-claude Neri

14 10 16

11/10/2016

Nouvel Ordre Marchand

Les USA par leur poids démographique, leurs forces économique et militaire jouent un rôle déterminant dans la vie politique internationale.

Cette primauté accordée à l’État US n’est pas exclusive, car les firmes transnationales, les organisations non-gouvernementales, les institutions financières, les médias ou même les individus interviennent sur le cours des relations internationales : le Nouvel Ordre Marchand.

Cet ordre nouveau  entend, par sa puissance sur la scène internationale, imposer sa volonté à l’état US et bien entendu, à travers lui, sa domination sur la scène internationale.
Il s’agit d’obtenir l’assentiment des autres acteurs soit par le recours à la force ou la menace d’y recourir, soit par l’influence ou la persuasion de ces derniers.

L’effet recherché est d’obtenir le consentement des acteurs même quand ceux-là n’ont rien à y gagner.
C’est le cas de la France qui se soumet au N.O.M par l’intermédiaire de l’U.E.

L’effondrement de la puissance rivale que fut l’URSS a redonné pour un temps l’illusion d’un monde unipolaire…çà n’a pas duré !

La crise de 2008 dites des « subprime », qui est en fait une crise systémique car elle touche par rétroactions TOUS les supports (financiers, économiques, culturels, écologique etc.),  a démontrée la faiblesse structurelle et organisationnelle de l’Etat US qui ne doit sa survie que par le maintien de sa puissance militaro-industrielle et la course aux armements.

Le monde redevient donc multipolaire, la « mondialisation heureuse » a lamentablement échouée a unifier les nations et les peuples autour du Dieu « consommation ».

Il est temps de se retrouver entre nations souveraines et de rétablir nos indépendances commerciales, industrielles, financières, stratégiques etc. et reprendre le court de la négociation et de l’échange entre Etats souverains conscients des intérêts de leurs peuples.        

C’est la raison pour laquelle en ce qui concerne la France, nous devons soutenir la venue au pouvoir de TRUMP aux USA et de Marine en France.

C’est notre seule chance de retrouver une marge de manœuvre suffisante pour réaliser NOTRE destinée d’Européen et pas celle du N.O.M.

Francis-claude Neri
11 10 16