Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

29/11/2021

Un média libre ?

Chère Madame, cher Monsieur,
On ne compte plus les fois où les chiens de garde du politiquement correct se déchaînent sur leur proie !
Lynchage sur les réseaux sociaux, dénonciations systématiques au CSA, poursuites judiciaires à répétition…
Il est devenu impossible de critiquer l'immigration massive sans risquer un procès.

Comme celui qui vient d'être orchestré contre Éric Zemmour, sous prétexte de dénonciation insuffisamment nuancée des méfaits commis par des immigrés mineurs isolés.
Quelques mois plus tôt, la jeune militante Thaïs d'Escufon était jugée, elle aussi, pour ses propos sur l'immigration : condamnée à deux mois de prison avec sursis, elle se retrouvera derrière les barreaux en cas de "récidive" !
Au bout d'une longue procédure, malgré tout, les victimes de cet acharnement judiciaire peuvent obtenir gain de cause : déjà dix relaxes pour Éric Zemmour, dont quatre définitives.

Mais pour tous ceux qui voudraient s'écarter du discours politiquement correct, le message est clair : c'est l'autocensure ou le risque d'un harcèlement permanent.

L'objectif ?
Contrôler l'information donnée aux Français, bien sûr.
Mais surtout, éradiquer tout esprit critique, toute réflexion des citoyens sur les sujets essentiels.
C'est grave, surtout à l'approche d'une élection présidentielle décisive !!

C'est pourquoi l'action de Boulevard Voltaire est si importante.
Aujourd'hui, seul un média libre et indépendant, tel que le nôtre, porté par la force de conviction de ses lecteurs, peut résister à la doxa médiatique qui contamine notre société.

Aussi, nous espérons de tout cœur que vous soutiendrez notre Appel urgent pour la liberté d'expression en France !
Car, au-delà de la liberté d'expression et d'opinion chaque jour un peu plus réduite, les "grands" médias privent les Français d'informations et d'analyses pertinentes sur les problèmes auxquels notre pays est confronté.

Soumises au diktat du politiquement correct, la plupart des rédactions vous livrent une information insipide, passée au rouleau compresseur de la censure...

... quand elles ne se livrent pas à un véritable matraquage idéologique !

Voyez leur indignation sélective :

Emmanuel Macron apparaît grimé sous les traits d'un dictateur nazi ? Les "grands" médias orchestrent un concert d'indignations.

Mais quand une "humoriste" de France Inter affuble Éric Zemmour d'une moustache hitlérienne, personne ou presque ne crie au scandale...

Regardez le consensus médiatique – qu'avec votre aide nous nous efforçons de briser – sur des sujets qui devraient faire l'objet d'un débat à la hauteur des enjeux :

Crise sanitaire

La quasi-totalité des médias ont entériné le premier confinement sans aucune discussion. Et depuis, ils ont soutenu chaque restriction de nos libertés en cherchant sans cesse à étouffer le débat, jusqu'à l'adoption du passe sanitaire :
Opposants caricaturés, manifestations minimisées, risque d'une surveillance permanente totalement éludé...

Théorie du genre

La plupart des médias ont beau répéter que la théorie du genre n'existe pas, ils la promeuvent allègrement... au point de la faire appliquer à des enfants.

On ne compte plus les chaînes qui cherchent à vous convaincre qu'il est tout à fait normal de changer de sexe à sept ou huit ans !

Féminisme, antiracisme, écologisme...

Invasion du langage prétendument inclusif ("celles-et-ceux"), usage délibéré du vocabulaire du clan Traoré ("personnes racisées"), du lobby LGBT ("personnes menstruées"), des extrémistes féministes ("féminicide") et écologistes ("catastrophes climatiques" au lieu de "catastrophes naturelles")...

Les médias bien-pensants imposent un matraquage idéologique à grand renfort de novlangue !
Voilà comment les gardiens du politiquement correct et les médias subventionnés empêchent tout débat de fond sur les sujets importants pour l'avenir du pays.

C'est pour ça qu'à Boulevard Voltaire, avec votre aide, nous devons, plus que jamais, décupler l'audience de notre média libre et indépendant.

Nous devons réussir à diffuser encore plus largement nos articles et nos analyses qui sont la seule alternative à la récitation docile que servent aux Français les "grands" médias.


C'est la seule façon de relancer un vrai débat démocratique pour la mise en œuvre de mesures efficaces contre les problèmes qui gangrènent notre pays.

Alors, oui ! Nous avons un défi titanesque à relever ! Mais avec vous à nos côtés, nous pouvons y arriver !
C'est pourquoi nous vous demandons de soutenir notre Appel urgent pour la liberté d'expression en France en faisant un don à Boulevard Voltaire.

Vous savez à quel point l'accès à une information pertinente et non censurée est essentiel.

Parce que ce n'est que bien informés, en étant capables de confronter ses idées à des points de vue différents que l'on peut forger une réflexion intelligente et objective, et répondre aux problèmes de notre société.
S'il vous plaît, aidez-nous à ouvrir les yeux des Français avant qu'il soit trop tard.

Car en défendant, ensemble, aujourd'hui, la liberté d'expression, c'est l'avenir de notre pays qui est en jeu.

Nous comptons sur vous !

Et nous vous remercions très sincèrement de l'aide la plus généreuse possible que vous pourrez nous apporter.

Bien cordialement,
L'équipe de Boulevard Voltaire

 

13/09/2020

Les maires écolos

La duplicité des écolos, ces gauchistes nihilistes déguisés en vert!

Les maires écolos s’en donnent à cœur joie à éradiquer notre civilisation des villes qu’ils ont conquises !

Après les grenoblois, voilà les lyonnais, bordelais, strasbourgeois...qui goûtent aux plaisirs sadiques des nouveaux ayatollahs déclinistes et dogmatiques!

Panneaux de signalisation en écriture inclusive, suppression des arbres de Noël, haro sur les manifestations sauf si elles sont pour les femmes, cours d’école et toilettes "dégenrées", refus de participer à une commémoration catholique, mais présence revendiquée à la pose de la première pierre d’une nouvelle mosquée...tout contre notre culture judéo-chrétienne, tout pour les minorités agissantes et pour l’islam!

Et "en même temps" comme dirait l’autre, explosion de l’insécurité, de plus en plus de quartiers, et même de centres de villes, devenus interdits ou dangereux pour le commun des mortels, trafic de drogues omniprésent...

Et avec la prétention ridicule que ces mesures vont "sauver la planète" !

Comme quoi l’urgence climatique est un prétexte instrumentalisé par les écolos, verts dehors mais rouges ou noirs dedans, pour déployer une politique gauchiste et décliniste, anti occidentale, diversitaire et agressive contre la majorité des citoyens!

Bon courage, citadins naïfs qui ont voté pour ces idéologues, maintenant vous pourrez payer votre inconséquence!

Maurice Benusilho
13 09 20

http://semanticien.blogspirit.com/

Francis-claude Neri

30/06/2020

Interactions et prospective

Dès que plus de deux éléments interagissent ensemble, les outils mathématiques qui nous permettent habituellement d’obtenir directement un résultat dans le futur ou dans le passé ne sont plus directement opérationnels.

Nous entrons dans le domaine de la complexité et nous devons décrire toutes les étapes intermédiaires de l’évolution d’un système. La simulation informatique (modélisation) devient alors un outil précieux.
Il existe quatre domaines qui peuvent s’influencer les uns, les autres :
1- Les caractéristiques des constituants, en particulier lorsque l’on introduit du chaos ou lorsque des niveaux intermédiaires se forment
2- Celles des règles d’interaction qui peuvent faire converger le système vers des formes complexes.

3- Les propriétés globales du système qui sont indépendants du type de constituants.
4- L’influence de l’environnement.

Jean-Michel Cornu
Prospec Tic (2008)

Ceci date un peu, mais sous réserve que l’équation élaborée comprenne l’intégralité des interactions c’est l’outil à utiliser par ceux qui ont en charge l’avenir du pays. Bien sur un écart peut se creuser lorsqu’on s’éloigne de l’instant de départ observé.
Pour corréler par exemple une étude prospective à partir des signaux faibles, nous pouvons utiliser l’inférence bayesienne qui est une méthode d’inférence permettant de déduire la probabilité qu’un événement se produise à partir de celles d’autres évènements déjà évalués. Elle s’appuie principalement sur le théorème de Baymes.


Les deux derniers EVENEMENTS : la crise du Covid 19 et les municipales démontrent à l’évidence que NOS dirigeants qu’ils soient au pouvoir, dans nos institutions, au sein des médias, n’ont pas la moindre idée sur ce que pourrait être une prévision raisonnable et anticiper les « crises ».
Tout au plus peut-on constater  qu’ils utilisent la logique d’Aristote qui dit qu’une proposition ne peut qu’être vraie ou fausse ce qui fait que les règles d’inférence ne font intervenir que ces deux valeurs.

Qu’attendons-nous pour constater leur incompétence, leur ignorance, leur avidité de classe, le mépris qu’ils éprouvent pour le peuple qui les nourrit et les chasser au plus vite du pouvoir ?

Francis-claude Neri

http://semanticien.blogspirit.com/

30 06 20