Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

15/06/2018

État de droit

NOUS avons BESOIN de vous pour qu'en octobre soit interdit le concert au Bataclan...à force de perdre des batailles NOUS allons perdre la guerre !!

Francis-claude Neri à Emmanuelle Ménard

Exact, c'est un autre combat fondamental. Hélas, il faut aujourd'hui être sur tous les fronts.

Patricia de la Force

Nous sommes en train de perdre notre liberté sans que cela inquiète...... Foot avant tout .......

Martine Bailly

Si nous continuons sur cette trajectoire, nous allons perdre bien plus que notre liberté...
Le contrat social qui nous lie à L’État lui donne licence de conjurer la menace de mort violente à l'intérieur de l’État de DROIT.

Il fut donc un temps ou la violence légitime de l’État lui autorisait la peine de mort.
Sous la pression "chrétienne" en particulier, l’État y a renoncé, comme si l'obéissance à Dieu devait l'emporter sur l’obéissance à l’État.
Les islamistes n'ont pas cette réserve....la question est donc pour nous la suivante : si l’État ne nous protège pas d'une mort violente (au Bataclan par exemple) et s’il ne punit pas ceux qui l'ont donnée ...devons nous encore respecter l’État de droit et ne devons nous pas faire en sorte de nous protéger nous mêmes ?

Là EST la question ... Madame Emmanuelle Ménard et Monsieur Robert Robert Ménard ...que j'ai eu le plaisir de rencontrer à Béziers et que je soutiens sans restriction avec mes amis PN.

Nous aimerions avoir votre avis à ce sujet.

Francis-claude Neri

15 06 2018

 

29/05/2018

Renan nous avait prévenus

"L'islamisme ne peut exister que comme religion officielle; quand on le réduira à l'état de religion libre et individuelle, il périra. L'islamisme n'est pas seulement une religion d'État, comme l'a été le catholicisme en France, sous Louis XIV, comme il l'est encore en Espagne, c'est la religion excluant l'État...

Là est la guerre éternelle, la guerre qui ne cessera que quand le dernier fils d'Ismaël sera mort de misère ou aura été relégué par la terreur au fond du désert. L'Islam est la plus complète négation de l'Europe; l'Islam est le fanatisme, comme l'Espagne du temps de Philippe II et l'Italie du temps de Pie V l'ont à peine connu; L'Islam est le dédain de la science, la suppression de la société civile; c'est l'épouvantable simplicité de l'esprit sémitique, rétrécissant le cerveau humain, le fermant à toute idée délicate, à tout sentiment fin, à tout recherche rationnelle, pour le mettre en face d'une éternelle tautologie : Dieu est Dieu..."


Ernest Renan
1862, Collège de France

Fritz Helmut Dabber

29 05 18

Renan nous dit aussi: "La critique ne connait pas le respect. Elle juge les dieux et les hommes"
Cette irrévérence puissance portant sur toute chose un œil ferme et scrutateur est par son essence même coupable chez nos "bien pensants" de lèse majesté divine et humaine.

Francis-claude Neri

29 05 18

17/02/2018

Rétablir le Concordat

Pendant des siècles, la culture occidentale est restée sous la domination de la doctrine biblique érigée en dogme, doctrine selon laquelle le monde, la terre, les plantes, les animaux, puis l’homme ont été créés une fois pour toutes à l’origine des temps(c’est le récit de la Genèse).

Et puis, à partir du XVI e siècle environ, une formidable mutation s’est opérée dans la culture occidentale.
L’esprit de la réforme émancipa les consciences de la tutelle de l’Eglise pour se prolonger par l’athéisme, au siècle des lumières.

L’idée de l’évolution y contribuera fortement et il n’était plus question d’affirmer que l’Homme ne pouvait pas évoluer, qu’il était destiné à rester ce qu’il était.

Mais ce n’est pas gagné…les musulmans reviennent à la charge et il se trouve des « créationnistes » chrétiens et autres qui les soutiennent dans leur idéologie moyenâgeuse en utilisant perfidement leur religion en espérant qu’elle renaitra de ses cendres.
Ils invoquent même la disparition de la loi sur la laïcité en affirmant qu’il suffira simplement de rétablir le Concordat comme en Alsace en excluant l’Islam.

Laisser se développer l’Islam en France, c’est renoncer à la démocratie parlementaire, la reconnaissance de la liberté d’opinion et la protection des libertés individuelles contre l’arbitraire du pouvoir.  

Apprentis sorciers va !     

Francis-claude Neri
17 02 18