Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16/07/2021

La pénétration islamique en France ses objectifs

Par Maya Khadra. Journaliste Libanaiseimmigration,islamisation,maya khadra
(Merci à Roselyne de la Ferte)
Certains élus de banlieue parisienne à majorité musulmane - dans toutes les banlieues parisiennes, il y a aujourd’hui une majorité musulmane - changent de discours et vont jusqu’à employer un discours islamique Ils investissent même les mosquées salafistes tout en disant ne pas être de cette représentation de l’islam.
La peur et le danger qu’ils inspirent proviennent des institutions qui opèrent dans l’ombre. Elles ne sont pas agrées et agissent dans des lieux fermés. Parfois elles louent une salle pour des réunions et propagent l’idéologie de l’Etat islamique en France.
Nous avons vu cela avec tous les combattants musulmans qui ont quitté la France pour incarner le Djihad en Syrie et en Irak. Le Qatar, par exemple a joué un rôle majeur dans le financement de nombreux groupes extrémistes et de plusieurs mouvements des Frères Musulmans en France et en Europe.
Ils utilisent toujours la même supercherie.
Ils emploient un discours très progressiste et moderne pour diffuser leur idéologie auprès des minorités. Ils leurs donnent le sentiment qu’elles sont victimes d’injustices dans les pays occidentaux, et que les Frères Musulmans leur offriront un monde meilleur et progressiste. Les méthodes des frères musulmans sont en effet très progressistes.
Toute l’opération est financée- en grande partie par nos impôts- mais l’Etat français fermait les yeux. Il le regrette semble t’il désormais - mais il ne fait toujours rien- car il a permis que la France soit balayée par une grande vague extrémiste de plus en plus agissante. Par exemple : le pourcentage de femmes qui portent le voile est de 40 % dans les banlieues parisiennes (chiffre de 2018).
Les islamistes ne reconnaissent ni les frontières, ni la souveraineté des pays. Il y a ce qu’ils appellent la « nation islamique » et à partir d’elle, veulent tout islamiser.
Une fois en place et en nombre suffisant, ils s’étendent dans le pays où ils vivent. Ils commencent par étendre leur quartier, leur ghetto. Ensuite ils atteignent la capitale, puis ils s‘étendent dans d’autres régions. Plus ils se développent plus ils gagnent du terrain- le temps travaille pour eux- De leur point de vue, c’est leur pays.
Il y a un doc film édifiant sur la banlieue parisienne. Ils ont demandé à l’un des « musulmans de là -bas » : L’Etat français vous assiste vu que vous ne travaillez pas, alors, pourquoi êtes vous contre lui ? Il a répondu « Ce qu’ils me paient c’est l’impôt de la djizya ».
Ils ont une logique réactionnaire qui ne respecte pas la souveraineté ou les frontières de l’Etat. Ils pensent qu’ils sont dans leur propre pays- partout où ils vivent- et que la charia devrait y faire la, loi. C’est là le vrai danger.
Maya Khadra
C'est terrible, mais signifiant, que ce soit une libanaise qui, avec lucidité et pragmatisme, nous expose le comportement des musulmans en France, qui s'estiment être chez eux, ce que nous avions constaté bien sûr !
Son développement dépeint exactement les évènements que nous vivons quotidiennement sur notre sol. Il serait temps que nos têtes bien pensantes aux manettes, arrêtent de nous abreuver de leur sensiblerie sur ce sujet, dont ils se servent uniquement à des fins personnelles qui sont dépourvues de noblesse et de patriotisme !!!

07/01/2021

Le langage

« Ce n'est pas un hasard. Démolir le langage fait partie des moyens de rendre plus ardue la pensée claire. »

Le mot "républicain" existe déjà dans le dictionnaire pour désigner celui qui lutte pour :

- la liberté, que refuse l'islam,

- l'égalité, que refuse l'islam

- la fraternité, que refuse l'islam

- les droits de l'homme, incompatibles avec le coran

- et accessoirement la simple morale, contredite par les prescriptions du coran

Le mot "islamophobe", créé par un certain Khomeyni https://fr.wikipedia.org/wiki/Rouhollah_Khomeini du temps qu’il était encore simple ayatollah, n'a pas la moindre raison d'être. "Républicain" suffit.

"Islamophobe" est un mot bâtard à base d'arabe et de grec"

Certes, mais "sociologie" a été le premier mot bâtard, fait pour sa part d'un préfixe latin et d'un suffixe grec, "automobile" ayant fait le contraire. Est-ce que ça choque ?

"On dit anglophobe, francophobe - qui sont le pendant négatif d'anglophile, francophile, etc. "

Parce que ce sont des mots utilisés afin de combler un besoin de communication, pas de propagande comme "islamophobie".

Nous avons un autre mot en "phobe" qui a été forgé de la même façon et qui n'est pas le contraire du mot en "phile" : "homophobe" n'est pas le contraire d'"homophile".

Frédéric D'Aubert
07 01 21

 

20/12/2020

La question de la triplice de l’horreur

 « L’islam est le glaive réorganisateur de la mondialisation libérale. Le gauchisme culturel (qui est à l’orthodoxie marxienne ce que sont les Témoins de Jéhovah au concile de Chalcédoine) est le prescripteur spirituel (inverseur des valeurs vertueuses) de cet attelage ; alliance contre-nature du sabre islamique et du goupillon sans dieu (cléricature gaucho-libéralo-anomiste). »

Jacques Philarchein

Qui saura, pour 2022, individu ou groupe, construire une coalition d’électeurs suffisamment forte, transcendant les lignes de parti traditionnelles, pour être capable de les amener avec eux afin d’ériger un nouveau « mouvement », en commençant par sa base ? 

Une chose certaine, les mondialistes, les gauchistes et les islamistes, bref, la « Triplice »  n’ont aucune idée de ce qu’il peut alors se passer.

 Alors faut-il abattre la « Triplice » ?

En période de calme et avec notre « système » d’organisation sociale actuel, nous pouvions nous contenter de dirigeants tels que ceux qui sont à la tête du pays.

Ce n’est plus le cas. Les parasites de la « Triplice » ont lentement pénétrés l’organisme et l’organisation du pays, de l’Europe et pour tout dire de l’Occident Gréco-romain, judéo-chrétien et révolutionnaire.

TOUT est à reprendre à la base : l’éducation, la socialisation, la culture, la production et l’affectation des richesses.

Ce n’est pas une mince affaire et la Triplice n’est pas un adversaire qui nous laissera agir sans réagir. Le Président TRUMP en fait actuellement les frais.

Mais David contre Goliath a, paraît-il, trouvé la faille. Alors en cherchant bien, en pensant global et en agissant local « tous ensemble » les résistants arriveront bien à mettre Macron et son équipe au rencart ? NON ?

Et ce ne sera qu’un commencement !   

20 12 20

Francis-claude Neri

http://semanticien.blogspirit.com/