Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

10/11/2018

Comment taxer !

Exemple !

Cela fait plusieurs années que la viande est dans le collimateur des gouvernements. Un bien facilement taxable, dont la consommation est en constante augmentation, constitue en effet une cible de choix pour accroître les revenus des États.

Mais comme la mesure est impopulaire, il fallait d’autres arguments pour la justifier. C’est ici qu’interviennent les associations militantes. Provéganes, antispécistes, amies de la planète… À coup d’études culpabilisantes, elles parviennent à infléchir une grande partie de l’opinion publique. Leurs actions violentes (contre les boucheries, notamment) font les délices des médias. Mais elles pèsent aussi de plus en plus financièrement et politiquement, à l’image de FAIRR (Farm Animal Investment Risk and Return), groupe soutenu par de puissants investisseurs. En outre, un peu partout dans le monde, des militants de la cause animale se font élire pour peser sur le débat public. L’idée d’une taxe sur la viande fait son chemin en Suède, au Danemark et en Allemagne. Le principal argument invoqué est la protection de la planète — de ses sols et de ses forêts.

Comme toujours pour faire passer leur idée ILS nous taxent en disant que c’est pour notre bien…il est temps d’en finir avec ces magouilleurs.

Commençons par les « bloquer » le 17 novembre et ensuite NOUS aviserons sur : ce que NOUS allons faire, avec qui NOUS allons le faire, comment NOUS allons le faire et enfin avec quels MOYENS !

Francis-claude Neri  
http://semanticien.blogspirit.com/
10 11 18

03/11/2018

UE, OTAN, ONU en sortir

Ils nous disent tous à présent qu’il ne faut pas sortir de l’UE mais le réformer de l’intérieur …comment ? çà, ils ne nous disent pas …sinon que « Ces imprécisions » sont  dues à une « volonté de vulgarisation ».

C’est bien connu, n’est ce pas Messieurs et dame, MACRON, LE PEN, WAUQUIEZ, CAMUS,  etc  …on peut raconter n’importe quoi au peuple, il n’a pas besoin de connaître la vérité et se contente d’approximations.

C’est le propre de la propagande d’utiliser tous les moyens, même les plus malhonnêtes, pour influencer l’opinion : une caractéristique des États totalitaires.

Ce qui me fait finalement espérer, c’est de voir que la dette continue à monter et que les taux d’intérêt grimpent ce qui fait lever la colère des peuples …encore un peu de patience, la réalité va les rattraper et ils ne pourront plus nous retenir en achetant la paix sociale avec de l’argent emprunté au Qatar ou à L’Arabie Saoudite…Première mouture le 17 novembre et que cet impact sur l’économique  confirme le coup de maitre du Bataclan contre l’islamisation du pays et l’invasion migratoire.

Le non fonctionnement de ces systèmes et le fait qu'ils soient discordants les uns des autres les condamnent tous ...Dans ce cas la somme des parties ne donnant pas un plus à l'ensemble mais un moins, il n'y a pas à hésiter, ils sont à mettre aux poubelles …avec ceux qui font semblant de les faire fonctionner au bénéfice des peuples, alors que seul compte leur intérêt personnel, de classe ou de groupe dominant.

Francis-claude Neri

http://semanticien.blogspirit.com/

03 11 18

16/10/2018

Après le Bataclan

Au lieu de perdre notre temps, notre énergie, et surtout le sens et la finalité de nos luttes, en rivalités intestines sur les responsabilités d’un tel ou d’une telle, d’une idéologie ou d’une autre, d’une religion ou d’une autre, nous devrions concentrer nos forces sur la composantes des trois « problématiques » qui font cause commune contre nous :

- L’islam dans toutes ses composantes.
- La gauche multiculturaliste, immigrationniste et aux valeurs universalistes.

- L’oligarchie mondialiste financière et du CAC 40 de nos mégapoles et de l’UE.

Ayons conscience que ces trois là œuvrent consciemment, délibérément ou pas, en cohérence. Ils ont les mêmes objectifs : nous réduire à notre plus simple expression, en finir avec notre histoire, nos cultures, nos identités etc.
Et comme l’explique très bien
Renaud Camus…nous remplacer, substituer à nos peuples trop éduqués et trop socialisés, trop réfractaires aux dogmes consuméristes et au monde « Orwellique » qu’ils nous concoctent, un peuple soumis à la religion et appliquant servilement leurs directives.

Ce n’est pas en suivant les « injonctions » des partis politiques qui se passent à tour de rôle le pouvoir depuis près de 50 ans que nous pourrions sortir de cette prison et du triste destin qui nous est promis.

Il appartient à nous, le peuple de la France oubliée des puissants, de prendre en main NOTRE destin. De nous projeter dans un  a-venir qui soit de NOTRE volonté…l’occasion nous sera donné de dire non aux prédateurs qui veulent à nouveau nous imposer leur Europe des marchés.

Sachons les distinguer et ne pas redonner notre confiance à ceux qui nous trahissent depuis si longtemps ; disons leur « NON ».
Pour cela regroupons nous à partir de NOS réseaux, NOS groupes, NOS pages, NOS blogs, nos journaux en lignes.
Constituons NOS groupes locaux d’information, de communication, de résistance ET d’action et à partir d’eux, imposons NOS choix d’une Europe des nations ET des peuples.

Grace à nos réseaux, nous avons gagné au Bataclan …si nous gagnons la bataille Européenne …tous les espoirs nous serons permis aux municipales et à la Présidentielle …

Plus que jamais c’est à NOUS de jouer.

Alors sachons nous structurer, nous organiser avec méthode, nous donner des objectifs, des moyens, agir localement tout en pensant nationalement et au delà.

Nous aurons à dire avec QUI nous voulons avancer et comment.

Nous aurons à refuser de nous laisser enfermer dans leur partis politiques de droites comme de gauche ; incapables qu’ils sont de se rassembler dans l’intérêt du peuple, qu’ils manipulent et abusent TOUS sans le moindre remord.

« Plus est en nous » et çà commence maintenant !

Francis-claude Neri

http://semanticien.blogspirit.com/
16 10 18