Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

07/11/2015

Rétroactions

Ce qui s’est passé avec Aléxis Tsípras face à l’UE

«  La vraie pensée, c’était que les bombes nucléaires, la haut étaient bien trop redoutables pour qu’il se mette à discuter les certitudes du général Laroux. »

L’horloge temporelle
A.E. Van Vogt

Marine ne nous servira pas de cette salade grecque que Tsipras a servi aux Grecs avec de la monnaie de singe. Qu’on se le dise !

Le « Projet » tout le « Projet » et rien que le projet !

Personne n’est irremplaçable !
Francis NERI

07 11 15

 

27/10/2015

Marc Bloch

Cette résistance improbable que nous connaissons aujourd’hui  contre le nouveau totalitarisme des mondialistes, si sûrs  d’eux-mêmes et de la justesse de leur projet de dominance mondiale, révèle un universalisme démocratique qui doit beaucoup aux intellectuels d’origine juive comme Marc Bloch qui en refusant l’isolement des Juifs de France qui brise les liens nationaux, et les rejetant eux les Juifs hors de la société et entre eux, les amènent au seuil de la cité idéale que nous rêvons tous de construire.
Nombre d’entre eux, ouvrant les portes, en épousèrent les valeurs. Ce sont ceux là mêmes qui aujourd’hui veulent encore et toujours rester Français et se battre pour leur pays.
Nombre de mes amis Juifs, Israéliens et Sionistes en font partie.


BLOCH, Marc, L’étrange défaite, Paris, Gallimard, « Folio/histoire », 1990, préface de Stanley Hoffmann et avant-propos de Georges Altman.

Francis NERI
27 10 15

 

20/10/2015

Macias et la dette

Les Français s’occupent de savoir pourquoi et comment Enrico Macias veut se tirer en Israël, soit disant pour échapper au FN, alors que c’est pour faire comme d’autres contribuables et directions de grandes entreprises qui se délocalisent à tour de bras vers Londres, Bruxelles …et Tel Aviv : échapper à l’impôt et à François Hollande qui décidément n’aime pas les riches. Il est vrai aussi qu’il est impliqué dans une affaire de dette de pas moins de 30 millions d'euros.

Et pendant ce temps là notre dette publique qui a franchi le cap vertigineux des 2000 milliards continue à galoper : elle a augmenté de 100 milliards supplémentaires en un an pour représenter plus de 30 000 euros par Français.
Et comme les taux d’intérêt sont bas, tout le monde s’en moque et continue de tirer sur la corde. On peut quand on gouverne un pays au cœur bouillant de « multiculturalisme » préférer la paix sociale à la vérité afin d'assurer sa survie en restant au pouvoir.

Et la paix sociale, c’est du pain et des jeux pour le bon peuple de France, et ses envahisseurs par la même occasion,  quitte à endetter le pays...à mort !

Croyez moi, çà ne durera pas, les taux vont remonter  et le jour où ils remonteront Macias et ses amis seront bien planqués quelque part dans leurs paradis fiscaux…enfin leur argent,  et Marine Le Pen n’y sera pour rien …mais NOUS allons trinquer. 

Nous n’aurons peut être même plus de pain et encore moins de jeu

Qu’on se le dise et surtout qu’on cherche d’ore et déjà des réponses.

Et quoi que l’on peut penser du FN, faisons en sorte qu’il parvienne au pouvoir…nous n’avons rien d’autre comme alternative crédible.

Francis NERI
20 10 15