Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16/10/2018

Après le Bataclan

Au lieu de perdre notre temps, notre énergie, et surtout le sens et la finalité de nos luttes, en rivalités intestines sur les responsabilités d’un tel ou d’une telle, d’une idéologie ou d’une autre, d’une religion ou d’une autre, nous devrions concentrer nos forces sur la composantes des trois « problématiques » qui font cause commune contre nous :

- L’islam dans toutes ses composantes.
- La gauche multiculturaliste, immigrationniste et aux valeurs universalistes.

- L’oligarchie mondialiste financière et du CAC 40 de nos mégapoles et de l’UE.

Ayons conscience que ces trois là œuvrent consciemment, délibérément ou pas, en cohérence. Ils ont les mêmes objectifs : nous réduire à notre plus simple expression, en finir avec notre histoire, nos cultures, nos identités etc.
Et comme l’explique très bien
Renaud Camus…nous remplacer, substituer à nos peuples trop éduqués et trop socialisés, trop réfractaires aux dogmes consuméristes et au monde « Orwellique » qu’ils nous concoctent, un peuple soumis à la religion et appliquant servilement leurs directives.

Ce n’est pas en suivant les « injonctions » des partis politiques qui se passent à tour de rôle le pouvoir depuis près de 50 ans que nous pourrions sortir de cette prison et du triste destin qui nous est promis.

Il appartient à nous, le peuple de la France oubliée des puissants, de prendre en main NOTRE destin. De nous projeter dans un  a-venir qui soit de NOTRE volonté…l’occasion nous sera donné de dire non aux prédateurs qui veulent à nouveau nous imposer leur Europe des marchés.

Sachons les distinguer et ne pas redonner notre confiance à ceux qui nous trahissent depuis si longtemps ; disons leur « NON ».
Pour cela regroupons nous à partir de NOS réseaux, NOS groupes, NOS pages, NOS blogs, nos journaux en lignes.
Constituons NOS groupes locaux d’information, de communication, de résistance ET d’action et à partir d’eux, imposons NOS choix d’une Europe des nations ET des peuples.

Grace à nos réseaux, nous avons gagné au Bataclan …si nous gagnons la bataille Européenne …tous les espoirs nous serons permis aux municipales et à la Présidentielle …

Plus que jamais c’est à NOUS de jouer.

Alors sachons nous structurer, nous organiser avec méthode, nous donner des objectifs, des moyens, agir localement tout en pensant nationalement et au delà.

Nous aurons à dire avec QUI nous voulons avancer et comment.

Nous aurons à refuser de nous laisser enfermer dans leur partis politiques de droites comme de gauche ; incapables qu’ils sont de se rassembler dans l’intérêt du peuple, qu’ils manipulent et abusent TOUS sans le moindre remord.

« Plus est en nous » et çà commence maintenant !

Francis-claude Neri

http://semanticien.blogspirit.com/
16 10 18

30/07/2018

Trop tard pour l'Europe ?

Comme me disait un ami parlementaire européen, c'est presque trop tard pour l'Europe.

Les politiciens, tous partis confondus, préfèrent regarder ailleurs, ne pensent qu'à courte échéance et à leurs prochaines élections. Ils sont lâches, sans aucune vision du futur.
Il est dégoûté par ce qu'il voit et entend. Mais surtout par leur bêtise de commettre à chaque fois les mêmes erreurs et en même temps, il est navré de voir que la plupart en sont conscient mais ne réagissent pas de peur de perdre leur place et leurs électeurs.

Si cela peut vous servir de maigre consolation, il y a un groupe de parlementaires au sein du parlement européen, dont les membres proviennent de tous les pays de l'UE et qui n'appartiennent pas à des partis dits "populistes ", qui font de la résistance.
Ils forment et instruisent la jeune génération avec l'espoir que ceux-ci réagiront d'une manière lucide, concrète, intelligente et pragmatique pour sauver l'Europe que nous aimons avec ses racines chrétiennes et sa richesse culturelle.
Il a compris que pour agir , il ne devait plus appartenir à un parti politique de son pays et devenir fonctionnaire parlementaire européen afin de sortir de ces politiques médiocres et de pouvoir agir et influencer sur l'ensemble des pays européens, champs plus vaste.et nécessaire.

Tâche titanesque... La question qu'il se pose lui et ses collègues c'est s'il n'est pas trop tard....

Alexandra Apraxine

8 juillet 18, 12:51

http://semanticien.blogspirit.com/

24/07/2018

Non axiome

Ah si votre analyse pouvait être bonne Alain Persat "Vu la situation Macron a peu de chance de s’en sortir ou alors il ne gardera qu’un pouvoir très affaibli, symbolique même" ...
Claude Rostagnat

Il y a quelque chose qui peut nous sauver il me semble.
Je pense qu'au stade où il en est, même ceux qui l'ont mis au pouvoir ne souhaiterons lever le petit doigt pour le sauver...
Annie Mercadal

Fritz Helmut Dabber Personne n'a besoin de lever le petit doigt pour le sauver. Il suffit au contraire que PERSONNE NE FASSE RIEN pour cela.

Çà me parait être le cas et si nous jouons habilement les évènements nous pouvons donner le coup de grâce au Bataclan pourvu que nous descendions dans la rue et y restions.
Francis-claude Neri

Pierre Val A mon avis ce que cache l'affaire Benalla, la volonté de macron et de certains politiciens d'islamiser l'Etat

Francis-claude Neri Faire le lien avec le Bataclan , Medine, les Frères musulmans, le Qatar, l'Arabie Saoudite, le Koweït, la Turquie et ...le fric, le pétrole ...c'est bon "zavez compris" ?
Ne jamais oublier que la guerre qui nous est menée EST aussi culturelle …détruire NOS valeurs et mettre les leurs à la place.

Fritz Helmut Dabberr Il me parait clair en effet que tout va se jouer au Bataclan, et qu'il y aura un avant et un après. Tout comme pour les champs catalauniques.

Bataille des champs Catalauniques (451) — Wikipédia

https://fr.wikipedia.org/wiki/Bataille_des_champs_Catalauniques_(451)

Déclin de l'Empire romain d'Occident.