Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

régulation et contrôle

  • Approche systémique

    L’approche systémique est une méthode de gestion qui permet de prendre en compte l’ensemble des éléments qui composent une organisation en tant que système.
    Un système étant un ensemble d’éléments en interactions dynamiques orienté vers un but.

    Elle permet de comprendre les interactions entre les différents éléments et de les intégrer dans une vision globale.

    Cette approche est utile pour la gestion de l’organisation car elle permet de mieux comprendre les enjeux et les défis auxquels elle est confrontée.
    Elle permet également de mieux anticiper les risques et les opportunités et de prendre des décisions plus éclairées.

    Enfin, elle permet d’améliorer la communication et la collaboration entre les différents départements et acteurs de l’organisation et bien entendu au-delà !

    Francis-claude Neri
    http://semanticien.blogspirit.com/

     

  • Si les musulmans disparaissaient de France

    Je regrette que le message de M Zemmour n’ait pas rencontré l’opinion française.
    Cependant, il faut aussi admettre que même si les musulmans disparaissaient, les problèmes seraient loin d’être résolus.
    Les Etats-Unis, en savent quelque chose où les musulmans représentent moins de 1% de la population et où ils sont confrontés à l’Etat socialiste, la fraude électorale et l’activisme antifa.
    En Amérique du Sud, où le musulman est encore plus rare, règne la violence, parfois la guerre civile, la grande pauvreté et les mafias internationales.
    On sait que 30% de la délinquance en France est le fait d’étrangers (donc bien souvent de musulmans) mais est-ce que, mécaniquement, la délinquance baisserait de 30% si on expulsait ces indésirables ? J’en doute.
    Le marché de la drogue représente tant de milliards qu’il serait vite repris en main par des locaux (il était autrefois géré par les Corses et les Italiens).
    De même, est-on sûr que supprimer les mosquées amènerait, par un effet de vases communiquant, les Français à remplir les églises ? Rien n’est moins sûr.
    Ce que je veux exprimer, c’est que contrôler notre immigration en éloignant les indésirables (car l’immigration zéro est un fantasme) est une nécessité mais pas une solution à tous nos problèmes. Il n’existe pas de pays ayant réglé ses problèmes économiques et sociaux simplement en expulsant ses étrangers .
    De même, le retour des valeurs et de la culture judéo-chrétienne ne dépend pas exclusivement de la suppression de religions concurrentes.
    Une fois les musulmans sous contrôle, tout resterait à faire.
    On voit que les pays européens qui ne souffrent pas de présence musulmane (Hongrie, Pologne), ne se montrent pas pour autant plus performants, plus démocratiques. Pire, leur population diminue (malgré l’apport de nombreux immigrés non musulmans) et les jeunes diplômés ne rêvent que de rejoindre l’Allemagne, l’Angleterre ou la France.
    La lutte contre l’immigration et l’idéologie islamique doit nécessairement s’accompagner d’un discours de vérité (la lutte sera âpre, sans doute violente, si les immigrés s’en vont, il faudra pourvoir les postes que les Français renâclent à occuper,…) et de projets qui peuvent convaincre les Français que ce combat, à terme, vaut le coup d’être mené.

    Marlowe
    25 avril 2022

  • Qui dirige le monde

    Le monde actuel est gouverné par de puissantes organisations qui servent toutes le même objectif : imposer un ordre basé sur un système libéral aux profits de quelques-uns. Elles s'appuient sur des structures dont le but est d'établir le pouvoir des classes dirigeantes sur les classes moyennes et populaires.

    Parmi ces structures, le fonctionnement de l'économie, dominée essentiellement par la finance, a un rôle prépondérant, renforcé par des facteurs psychologiques comme la peur et l'insécurité. Viennent ensuite l'idéologie - à travers les médias, l'information et le marketing - et enfin la fonction répressive sous différentes formes...

    Nous pourrions penser que diriger le monde est affaire de régulation et de contrôle, qu’il suffirait de poser des thermostats sur chacun des systèmes concernés qui interagissent les uns sur les autres et d’intervenir lorsque l’alarme se déclenche sur l’une des problématiques (sur Cygne Noir nous en avons identifié 7).

    A mon sens celle qui devient extrêmement dangereuse (avec la problématique « migratoire ») c’est la surpopulation.
    Vous parliez de l’Inde et de quelques indiens faisant partie de ces « puissants », que le balancier se tourne vers l’Asie, mais l’Inde, comme d’ailleurs bien des pays asiatiques et africains, est à l’agonie.
    Les personnes que vous citez ne sont plus des « indiens » ; ils sont TOUS de ces « organisations » citées ci-dessus.

    Nous avons perdu la partie (du contrôle global) et nous dirigeons à toute vitesse vers l’affrontement et l’effondrement global.
    Actuellement la seule réponse possible c’est le retrait sur le LOCAL, les solidarités familiales, l’entraide et les solutions de proximité quelles que soient les « problématiques » rencontrées.

    Se préparer à la « crise » qui vient va demander du courage, de la détermination de la volonté pour la recréation d’un lien social solide et durable sans se réfugier dans l’isolement communautariste. Il va falloir ENSEMBLE chercher des solutions de continuité.
    Ce pourrait être de NOTRE objectif Nicole …Qu’en pensez-vous ?

    Francis Claude NERI

    26 11 22