Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Point de vue

  • Regarder autrement

    A l'heure où se profilent et se précisent des jacqueries sociales, il semble nécessaire de les dépasser en les organisant par enracinement local ...

    Faciliter le regroupement et appariement sélectif hors zones de non droit (enclaves) à préserver (milices citoyennes)

    Organiser des faits en apparence sans liens entre eux en une unité qui leur soit inhérente.
    Qu'est ce qui relie tel fait, tel autre, quels sont les points de concordance, les interfaces, ce qui colle et ce qui, ne colle pas.

    Contrôler notre communication, ne pas tomber dans le piège de l'identification et de l'amalgame.
    Nos représentations, nos clivages se rattachent trop souvent à des périodes, des contextes, évènements qui n'ont plus rien à voir avec celles et ceux que nous vivons.

    Les mêmes attitudes, les mêmes comportements envers des évènements et des contextes différents donnent de bien piètres résultats

    S'élever pour mieux voir, relier pour mieux comprendre, situer pour mieux AGIR !


    Francis Claude Neri
     

  • L'amour ?

     Je ne sais plus ce que c'est ...ne pas en porter l'étiquette est la meilleure garantie de liberté et la manière la plus souple, légère et joyeuse de traverser ce monde.

    Il suffit de ne pas être victime de l'imposture de l'ego, de nourrir une puissante détermination à atteindre les objectifs que nous nous sommes fixés et de jouir de chaque instant de la richesse de nos relations avec le monde et les êtres.

    FCN

  • Mohamed MERAH c’est moi

    Mohamed MERAH c’est moi
    Houria Bouteldja
    Porte parole du parti des indigènes de la République
    Bagnolet, 31 mars 2012
    François Paganel Ce genre d'anomalie arrive trop souvent pour n'être que l'effet de quelques erreurs ou du hasard. Il y a nécessairement une cause systémique extrêmement profonde et je m'étonne que Francis-claude Neri n'ait pas déjà planché là-dessus.
    Francis-claude Neri Je planche la dessus depuis les années 70 Outre Van Vogt qui me fit connaitre Korzybsky qui me fit passer à Laborit, Bateson, l’Ecole de Palo alto etc...J'ai travaillé l'Analyse systémique que j'ai complétée par certaines approches (bayésienne entre autre - c'est toi qui m'a initié à cette dernière) Et comme tout Systémicien qui se respecte j'ai fait un détour par la relativité restreinte et la complexité.
    Bien entendu établir les relations et les interactions entre ces domaines est l'objectif.
    Je crois y être parvenu à la fin des années 90 ...et c'est là que les difficultés ont commencées...je l'ai constaté encore récemment avec Brigitte Marie Sarradet qui me demandait de lui expliquer la systémique en termes simples.
    Je n'y suis pas arrivé, lui ai conseillé alors de voir sur Google et sur mon blog ...
    Mais j'ai préparé ceci pour elle et d'autres bien entendu
    Approche systémique expliquée à Brigitte à partir de : A quoi çà sert !
    L'analyse systémique nous permet de déceler les possibles "chemins de l'avenir" dans l’accumulation d'indices signifiants, des signaux "faibles" qui sont les interactions et les rétroactions produites au sein des systèmes à buts que sont les êtres humains en relation avec leur environnement avec lequel ils interagissent (pour ce qui t’intéresse, les musulmans). Ce qu'ils font entre eux d'une part, et d'autre part ce que font les occidentaux, ce que nous faisons nous et eux dans NOTRE contexte) …une fois "délimitée" la recherche.
    Mais ce n'est pas suffisant pour décrire ce qui se passe au sein d'un "système" il manque TOUJOURS des éléments, car on ne peut pas appréhender (saisir) la totalité des interactions au sein d'un système ...
    Il faut faire des choix ...et c'est la qu'intervient l'insight - c'est à dire la découverte subite de la "réalité" - par un processus qui se passe au niveau de l’inconscient suivant d’imperceptibles méandres, jusqu'à l'irréfutable conclusion.
    Ce processus, les plus puissants ordinateurs ne peuvent (pas encore) l'égaler.
    Cette façon (double approche) personnelle d'appréhender la "réalité) si elle vous transforme en Pythie (oracle du temple d’Apollon à Delphe) vous isole énormément de ceux qui ne pensent pas à rassembler des faits, se pencher sur des évènements, les faire interagir entre eux, les replacer dans leurs contextes, leurs bulles temporelles et surtout ...LES SUIVRE.
    De plus vous êtes rarement écouté et encore moins entendu et vos prédictions ne seront pas prises au sérieux.
    Le dernier exemple fut avec Marine Le PEN.
    Je l'ai rencontrée deux fois, une fois à Colmar avant son élection à la présidence du F.N. et une autre fois à Strasbourg ou elle venait nous "proposer" un candidat pour les municipales.
    Je lui ai décrit exactement ce qu'elle devrait pratiquer en terme de stratégie et de communication (c’était mon job à moi et mes clients ne s'en sont jamais plains)
    J'attirai son attention sur le FAIT que ce qui portait le FN, c'était le parler vrai sur l'islam, sur l'UE et sur la mondialisation...enfin je lui disais que si elle ne concentrait pas ses efforts sur le terrain et la structuration d'un réseau décentralisé avec des responsables locaux solides et organisés, si elle se contentait de jouer la partie au niveau de l'UE, elle échouerait.
    Les deux premières fois, elle fit semblant de m'écouter en fumant sa cigarette électronique et en regardant à droite et à gauche.
    La dernière fois je tentais de la rencontrer à Brachay avant le lancement de sa campagne présidentielle. Elle refusa de me rencontrer et d’accepter la clé USB que nous avions fait à son intention et même d'accepter un livre écrit par Lucien Oulahbib qui disait en gros la même chose.
    En 2007 Sarkozy avait accepté mon livre et m'avait répondu (Le titre : " Les chemins de l'avenir" ) il avait même reçu un "systémicien " de gauche (oui çà existe aussi) Edgar Morin ....il dit l'avoir écouté ...Morin dit que non !!
    En conclusion, chère Brigitte, les Cassandre comme nous : François Paganel, Pascal Hilout, Lucien Oulahbib etc...ne sont pas écoutés ni par nos élites (car çà ne les arrange pas) ni par le peuple qui ne nous croit pas.
    C'est un peu pour cela que les "systémiciens" montent à la fin sur leur arbre et se contentent d'observer le monde !