Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

09/07/2021

Israël et la Palestine

La guerre déclarée à l’occident par les islamistes de la Oumma, dépasse de beaucoup le conflit Israélo-palestinien. Il est vain de croire que l’incendie terroriste planétaire disparaitrait du jour au lendemain avec la paix entre Israël et ceux qui se disent encore Palestiniens même s’ils sont nés en Israël.
L’islamisme et son terrorisme repose sur la misère et l’ignorance de peuples entiers à la démographie exponentielle. Misère et ignorance qu’exploite la diffusion de l’idéologie Wahhabite.
Jadis ultra minoritaire dans le monde musulman, elle bénéficie de l’argent du pétrole Saoudien pour son expansion planétaire. La ligue Islamiste mondiale distribue des fonds à des mosquées et à des Madrasas du monde entier, Europe largement comprise, à l’exemple de la mosquée de Strasbourg, même si cette dernière est également soutenue par le calife Erdogan.

C’est ainsi que des pays misérables se trouvent avec des dizaines de moquées financés par l’Arabie Saoudite le Qatar et autres mais rien pour le développement local !
Il y a là une volonté certaine de maintenir ces peuples sous la dépendance sans faiblesse de la religion.

Après l’Irak, D. Trump avait réussit l’exploit de faire se rencontrer l’Arabie Saoudite et Israël, ces deux pays pouvant ensemble craindre l’Iran des Mollah.
Avec l’arrivée de Jo Binder, les cartes sont rebattues et le conflit est reparti de plus belle à la bande de Gaza.


Pendant ce temps, la France face à l’agression islamiste, l’invasion migratoire et l’islamisation du pays, a ses bonnes âmes persuadées que l’Occident a commis une faute ou un crime original et qu’il doit faire profil bas, exprimer ses regrets et faire repentance.
Il nous importe de rompre d’urgence avec les songes creux du neutralisme et de l’angélisme et de faire face aux réalités.
Les islamistes nous ont déclaré la guerre et pas seulement à Israël. La France est visée par ceux qui aimeraient en finir avec le modèle de société occidentale.
Nous savons qu’Eric Zemmour fait de ce combat contre l’islamisme un objectif premier et que nous pouvons compter sur nos amis Israéliens pour continuer à être le fer de lance de l’Occident au moyen orient et qui a sa propre stratégie pour surmonter les épreuves des décennies à venir.
Stratégie dont la France ferait bien de s’inspirer et de se donner un Président en 2022 qui soit capable de la faire sienne.

Pour les soldats du Cygne Noir Eric Zemmour est cet homme !  
09 07 21

Francis-claude Neri

Cygne Noir

www.facebook.com/groups/horizon2022/

 

07/01/2021

Le langage

« Ce n'est pas un hasard. Démolir le langage fait partie des moyens de rendre plus ardue la pensée claire. »

Le mot "républicain" existe déjà dans le dictionnaire pour désigner celui qui lutte pour :

- la liberté, que refuse l'islam,

- l'égalité, que refuse l'islam

- la fraternité, que refuse l'islam

- les droits de l'homme, incompatibles avec le coran

- et accessoirement la simple morale, contredite par les prescriptions du coran

Le mot "islamophobe", créé par un certain Khomeyni https://fr.wikipedia.org/wiki/Rouhollah_Khomeini du temps qu’il était encore simple ayatollah, n'a pas la moindre raison d'être. "Républicain" suffit.

"Islamophobe" est un mot bâtard à base d'arabe et de grec"

Certes, mais "sociologie" a été le premier mot bâtard, fait pour sa part d'un préfixe latin et d'un suffixe grec, "automobile" ayant fait le contraire. Est-ce que ça choque ?

"On dit anglophobe, francophobe - qui sont le pendant négatif d'anglophile, francophile, etc. "

Parce que ce sont des mots utilisés afin de combler un besoin de communication, pas de propagande comme "islamophobie".

Nous avons un autre mot en "phobe" qui a été forgé de la même façon et qui n'est pas le contraire du mot en "phile" : "homophobe" n'est pas le contraire d'"homophile".

Frédéric D'Aubert
07 01 21

 

12/12/2019

Voter et agir local

Bertrand du Boullay Peut-être serait-il bien de soutenir ces listes là ?

https://lalettrepatriote.com/aux-prochaines-municipales.../

Intéressant, mais il nous appartient de vérifier si leur PROJET correspond bien à NOTRE cahier des charges, à nos intérêts de LOCAUX.
Or, de leur projet NOUS ne savons RIEN.
Nous ne sommes pas à la présidentielle ...et si nous pouvons penser à l'avenir national ...il nous faut organiser et préserver NOTRE local.
Le localisme c’est agir où il faut, quand il faut et comment il faut dans l’intérêt des LOCAUX avec les moyens locaux à disposition.
Des moyens judicieusement affectés aux intérêts et aux BESOINS économiques, sociaux, culturels, sécuritaire des "locaux", de leurs pratiques, de leurs codes sociaux, de leur histoire, de leur identité etc.

Pour les locaux le "monde" est trop "loin" d'eux. C'est en prenant conscience et en récupérant des marges de manœuvre "localement" que nous imposerons nos attentes et la satisfaction de nos besoins premiers au national, à l'UE et au delà.
Je n’appellerais à voter que pour des candidats qui vous disent ce qu'ils vont faire sur le plan LOCAL, comment ils vont le faire, avec qui et surtout avec quels moyens ...ne votons surtout pas pour des candidats qui ne s'intéressent qu'à la présidentielle à venir et à leur carrière.
Défendons la France que nos élites parvenues n’entendent plus.

Aidons là à « élever la voix » et à choisir les siennes !

Francis-claude Neri
12 12 19