Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

29/05/2018

Renan nous avait prévenus

"L'islamisme ne peut exister que comme religion officielle; quand on le réduira à l'état de religion libre et individuelle, il périra. L'islamisme n'est pas seulement une religion d'État, comme l'a été le catholicisme en France, sous Louis XIV, comme il l'est encore en Espagne, c'est la religion excluant l'État...

Là est la guerre éternelle, la guerre qui ne cessera que quand le dernier fils d'Ismaël sera mort de misère ou aura été relégué par la terreur au fond du désert. L'Islam est la plus complète négation de l'Europe; l'Islam est le fanatisme, comme l'Espagne du temps de Philippe II et l'Italie du temps de Pie V l'ont à peine connu; L'Islam est le dédain de la science, la suppression de la société civile; c'est l'épouvantable simplicité de l'esprit sémitique, rétrécissant le cerveau humain, le fermant à toute idée délicate, à tout sentiment fin, à tout recherche rationnelle, pour le mettre en face d'une éternelle tautologie : Dieu est Dieu..."


Ernest Renan
1862, Collège de France

Fritz Helmut Dabber

29 05 18

Renan nous dit aussi: "La critique ne connait pas le respect. Elle juge les dieux et les hommes"
Cette irrévérence puissance portant sur toute chose un œil ferme et scrutateur est par son essence même coupable chez nos "bien pensants" de lèse majesté divine et humaine.

Francis-claude Neri

29 05 18

20/01/2018

Çà finira en hécatombe.

Pascal Dondon à Paul Abysses Compe , nous sommes tous responsables, mais qui aurait prédit de tels changements depuis les années 90…? 

L'informatique à tout révolutionné...l'ADN, les satellites qui vous voient même le trou du cul, l'Internet, les téléphones mobiles qui servent à plus de tâches qu'à téléphoner...et sous peu les hologrammes, les robots qui seront plus parfaits que nous...
Nous ne pouvons lutter contre cette course à la montre (terme antique, maintenant plus besoin de montre...) qui nous mène à notre anéantissement...car oui...à notre époque des hologrammes et de l'Internet omniprésent, il existe encore des populations qui cultivent la terre avec des bœufs, qui creusent des mines à la main, et qui brodent nos vêtements avec des aiguilles...pendant que des dirigeants bien gras jouent avec leur bouton de commande de la bombe nucléaire et s'envoient des défis de niveau école maternelle...
Alors, sachant que nous ne changerons pas ce cycle infernal qui s'accélère chaque jour et finira en hécatombe, profitons un maximum du peu que nous avons encore d'accessible...de ces petits rien qui n'ont pas été exploités, de ces échanges avec le peu d'humains qu'il reste sur cette terre, de notre liberté de penser (sans s'exprimer en public)...de la nature et des animaux qui n'ont rien demandé et qui subissent plus que nous...
Faisons en sorte de profiter au maximum de ce qu'ils n'ont pas eu le temps de nous prendre afin, le jour venu, de n'avoir rien à regretter...je pense que votre génération, et la mienne, en ont assez vu pour juger que le chemin qui se présente devant nous n'est pas enviable.

Et je pense que nous ne pourrons rien changer, dites moi si je me trompe...Alors ma philosophie est de faire abstraction du négatif et de profiter au maximum de ce qui est bon...ce qui est pris est pris...

Pascal Dondon
20 01 18

02/01/2018

Ils étaient français

Ils étaient français...Ils ont choisi de partir et ont été spoliés...avec la CGT comme comité d'accueil à Marseille...mais solidaires, courageux, entreprenants, ces survivants de juillet 1962 qu'on a voulu refouler de France nous ont donné une belle leçon à méditer
L'amnésie est parfois salutaire...
J’ai lu l’appel de Bernard Cazeneuve invitant les Maires de France à accueillir le mieux possible les Migrants qui souhaitent s’installer en France.
J’ai entendu l’Appel des Artistes demandant que les Pays Occidentaux et les Monarchies du Golfe assument leur Devoir d’Asile, en ouvrant leurs Frontières et leurs bras aux réfugiés qui fuient la Guerre et la Barbarie.
J’ai noté l’Appel de la CGT à défendre le Droit d’Asile et à respecter la Convention de Genève.
J’ai vu les milliers de Manifestants qui se mobilisent dans toute la France pour venir en aide aux Populations en détresse.
Humanité, Solidarité, Générosité, Fraternité, Assistance, Tradition d’Accueil et Droits de l’Homme sont dans la bouche de toutes nos Élites depuis la découverte du corps du petit Eylan, échoué sur une plage de Turquie. Partout, l’émotion est à son comble.
Mais si tout cela me parait bien légitime, je ne peux m’empêcher de ressentir une grande amertume en pensant à l’accueil que la France avait réservé aux Rapatriés d’Algérie en 1962 .
Pour eux, il ne fut pas question d’Humanité, de Solidarité ou de Fraternité. Je n’ai pas vu de mobilisation des Maires pour les accueillir.
Je n’ai pas entendu d’appel des artistes pour soulager leur détresse.
Je n’ai pas souvenir de défilés pour défendre nos traditions d’accueil et leur venir en aide.
Pourtant, non seulement ils étaient Français, mais eux aussi fuyaient la guerre et la barbarie, puisque les accords d’Évian n’ont jamais été >>> respectés par le FLN.
Pieds-Noirs et Harkis furent tout simplement abandonnés par les Pouvoirs Publics et les Français de Métropole.
Qui se souvient des Odieuses Paroles du Maire Socialiste de Marseille, Gaston Defferre ?
“ En tout cas je ne les recevrai pas ici….. Qu’ils aillent se faire pendre où ils voudront. En aucun cas je ne veux des Pieds-Noirs à Marseille."
Et, comble de l’ignominie, cette phrase abjecte :
" Français d’Algérie, allez vous réadapter ailleurs. Il faut les pendre, les fusiller, les rejeter à la mer…
Jamais je ne les recevrai dans ma Cité. "
Quant à Louis Joxe, le Ministre négociateur des Accords d’Évian, il ne fut pas en reste.
" Les Pieds-Noirs vont inoculer le Fascisme en France…. Il n’est pas souhaitable qu’ils s’installent en France. Il vaudrait mieux qu’ils aillent en Argentine, au Brésil ou en Australie. "
Pompidou voulait les envoyer en Amérique du Sud alors que De Gaulle préférait la Nouvelle-Calédonie ou la Guyane, Terres de pionniers.
Sans oublier la CGT, qui ne trouvait rien à redire quand ses Dockers jetaient dans le Port de Marseille les caisses des rapatriés, seuls biens qu’ils avaient pu sauver au cours de leur exode. Il est vrai qu’à l’époque, l’URSS soutenait le FLN, dans l’espoir de chasser les Français et d’implanter son Influence dans tout le Maghreb….
S elon un Sondage de 1962, pour 62% des Métropolitains, il n’était pas question de sacrifice pour aider les Français d’Algérie, rendus responsables de la Guerre et des nombreux morts parmi les Appelés du Contingent. T elle fut la Véritable Tradition d’Accueil que la France réserva à ses Propres Ressortissants, il y a plus de cinquante ans !
Une sinistre Page d’Histoire qui n’honore pas nos Élites de l’Époque et qui contraste amèrement avec les manifestations de générosité déployées aujourd’hui envers les Migrants étrangers.
Pour beaucoup de Métropolitains, les Pieds-Noirs et les Harkis n’étaient pas Français.
Pourtant ils n’avaient fait que servir les Intérêts de la République depuis 1830, transformant les Marécages en jardins, éradiquant les Épidémies de > Typhus, de Choléra et de Peste.
En 132 ans de présence, à force de Courage et de Volonté, ils avaient fait pousser partout des Villes magnifiques, des Ports, des Écoles, des Voies ferrées, des Hôpitaux, faisant des trois départements Français d’Algérie le Pays le plus moderne de tout le Continent Africain avec l’Afrique du Sud
Personne n’a jamais autant aimé l’Algérie que les Pieds-Noirs.
Hélas, la Dictature du politiquement correct a fait table rase de ce bilan exceptionnel, ne gardant que l’image caricaturale du colon avide, faisant > suer le burnous aux indigènes.
Il est vrai que le Terrorisme intellectuel n’est pas à un mensonge près, même s’il salit la France…
Les Français se veulent la Patrie des Droits de l’Homme et des Valeurs Humanistes, évoquant l’Accueil réservé de tous temps aux Populations persécutées : Russes chassés par la Révolution bolchévique de 1917, Espagnols fuyant Franco, Arméniens victimes du Génocide turc, Chiliens, Bosniaques ou boat people vietnamiens….
Mais ils ont oublié qu’en 1962, ils n’ont même pas été capables d’accueillir dignement leurs propres compatriotes, lesquels n’avaient pourtant d’autre choix que la Valise ou le Cercueil.
Heureusement, dans leur malheur, les Pieds-Noirs sont arrivés en plein boom économique des Trente Glorieuses.
Courageux et travailleurs, ils ne mirent pas longtemps à s’adapter et à contribuer fortement à notre Croissance.
Qu’ils en soient remerciés, car ces Battants qui avaient défriché les Terres hostiles d’Algérie pour en faire un verger ont été et sont toujours une réelle richesse pour la France.

JACQUES GUILLEMAIN
Ancien Officier de l’Armée de l' Air .

Jacques Villard
0643120935

Francis-claude Neri

01 01 18