Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20/08/2020

Le changement

Les réformes économiques permettant de redresser la France donnent lieu à un malentendu.

Des hommes de bonne volonté pensent que nos élites politiques sont égarées, qu'elles ne savent pas ce qu'il faut faire, et proposent des mesures permettant de se remettre sur une bonne trajectoire. Ils pensent de bonne foi que la question est de leur ouvrir les yeux.

Or je pense que le problème n'est pas du tout là. Si je critique souvent de façon lapidaire nos élites, je ne les sous-estime pas.

La haute fonction publique française est constituée de personnes fort intelligentes, qui savent parfaitement ce qu'il faut faire et l'ont compris depuis longtemps.

En résumé, trois axes d'action sont nécessaires : 1. Une réduction des dépenses publiques et du millefeuille réglementaire. 2. Une reprise de souveraineté sur les secteurs stratégiques, particulièrement lorsqu'ils utilisent des hautes technologies. 3. Une reprise de souveraineté monétaire.

Mais nous sommes dans une situation bien connue des écoles de management : tout le monde sait pertinemment ce qu'il faut faire, pourtant personne ne le fait.

Pourquoi ? Parce que celui qui engagerait l'action aurait trop à y perdre personnellement en termes de risques pris et de privilèges personnels.

Les mesures à mener ne demandent pas une si grande intelligence mais beaucoup de courage. Celui de se confronter à la caste de ses pairs hauts fonctionnaires et d'entamer une nouvelle lutte contre les privilèges. Trop de forteresses, de baronnies, de noyaux durs seraient à briser. Il faut également le courage de heurter de front l'union européenne.

Nos élites ne manquent pas de capacité de réflexion, mais leur cynisme surpasse très nettement leur intelligence.

Le problème n'est donc pas de savoir quoi faire, mais de savoir comment changer profondément les hommes et leur mode de fonctionnement pour mettre en œuvre des actions que tout le monde reconnaît comme nécessaires depuis longtemps, mais à titre privé.

Marc Rameaux

A mon avis vouloir changer les hommes prendrait trop de temps ...2 ou trois mille ans n'y suffirai pas !

La réponse est d'ordre cybernétique si j'ose ! Ce ne sont pas les hommes qu'il faut changer Il faut introduire plus de régulation, plus de contrôles, plus de remédiations au sein des "systèmes". Il faut arrêter de pérenniser les tâches, les fonctions afin d'assurer l’efficacité de l'action.

Réaliser un programme d'action n'exige pas la spécification détaillée des agents d'exécution

Une fonction peut être assurée par n'importe quel agent et l'action s'organiser à partir de valeurs simplement objectives et ce pour au moins 90 % des tâches

N'est ce pas ainsi que fonctionne un organisme humain et ...une usine robotisée ?

Francis-claude Neri
http://semanticien.blogspirit.com/

20 08 20

27/05/2019

Vote utile ?

Le vote utile s'est transformé en vote stérile...

Les Français ne veulent plus d'augmentation d'impôts et de taxes, la solution de Macron est de nous imposer une prétendue "transition écologique" par laquelle il va nous racketter davantage, et nous ne pourrons contester son bilan puisque les projets écologiques s'étalent sur 10 ou 20 ans minimum.

Et qui arrive 3ème ?
Europe Écologie Les Verts qui signera des deux mains les propositions de LREM au Parlement européen.

LREM + EELV = 34%

Les perdants sont les Français identitaires car aucun Eurodéputé ne représente leurs revendications.
Ne seront jamais abordées les thématiques existentielles de la France :

- remplacement de la population
- islamisation
- inversion des flux migratoires

Félicitations au système !!!

Jean-Michel Jacquemin Raffestin

27 05 19

25/04/2019

Rassemblement National

Après de longs mois de flou, la position du RN est désormais claire : il faut modifier le fonctionnement de la zone euro, mais pas de revenir à la monnaie nationale. Marine Le Pen avait d'ailleurs dit comprendre la peur des Français sur le sujet. Même chose pour le Frexit, passé aux oubliettes.

Maintenant, la ligne du parti serait de prôner une révision des traités européens (et notamment la suppression de la Commission européenne). Une position qui aurait, on l’imagine, dans l’idée de rassurer les électeurs frileux à l’idée de voter en faveur du Rassemblement National mais qui risque d’être difficile à faire accepter par d’autres pays de l’Union.

Autre mesure, le verdissement du programme « inspiré par l'économiste et essayiste Hervé Juvin, lui-même candidat RN aux européennes ».
Avec la volonté de développer le « localisme » et le « juste échange ». Sans doute veulent ils reprendre le vieux mantra de François Mitterrand (jamais mis en œuvre) : penser global mais agir local…il serait temps d’y penser !

Par contre, il n’est heureusement pas  question de revenir sur l’idée de « l’arrêt de l’immigration », idée qu’elle confirmera à l’émission « Le Grand Jury » ou sur la nécessité de protéger les frontières…même si rien n’est dit sur la façon de procéder avec des frontières qui resteront de toute façon ouvertes à l’immigration massive.

Accepter l’UE c’est ne pas offrir d’autre perspective que de continuer comme maintenant, car la zone euro n ‘est pas modifiable.  Marine Le Pen n’est pas sérieuse dans ses demandes de changement internes de l’UE: elles sont impossibles à mettre en œuvre dans le contexte UE.

Donc elle s’agitera un moment, puis se soumettra ou se démettra. A mon avis elle se soumettra et voter pour elle, pour LR, pour Macron ou pour le PS et même FI en matière d’Europe c’est du pareil au même. Sachant qu’il n’y a plus de politique nationale sur les sujets les plus cruciaux c’est pratiquement des politiques identiques au niveau national sauf sur quelques sujets sociétaux et encore de moins en moins via la Cour Européenne…quand à peser au niveau international il ne faut plus y penser.
Les autres prétendants comme Mr Asselinéau n’ont aucune chance dans le contexte politique actuel.

Monsieur Belamy va faire un carton et 80 % des Français s’abstiendront de participer à cette mascarade…ensuite les comptes se règleront dans la rue !

Francis-claude Neri
NERI Francis @Iese67NERI
http://semanticien.blogspirit.com/

25 04 19