Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

09/06/2017

La revanche de Dieu

Le moteur de l’Economie Réelle Occidentale a subi des dégâts structurels considérables. Le carburant des liquidités monétaires va continuer d’inonder le marché, procurant aux foules encore quelques années d’illusions de « richesse »  permettant aux derniers Etats providences comme la France de financer la croissance de leur endettement. 

La « nouvelle économie »  fait que les sociétés n’ont plus besoin de faire des profits ; il leur suffit de s’endetter. La spéculation est devenue un mode de raisonnement. Les banques centrales ne contrôlent plus rien, et le pouvoir politique encore moins. 

Dans toute l’histoire de l’humanité, il n’existe pas un seul exemple ou une illusion collective ne soit pas allée jusqu’à l’effondrement final.
Le « système » global étant hors contrôle nous y allons donc gaiement. Les politiques de transferts sociaux mises en œuvre au cours des 50 dernières années n’y résisteront pas. L’Etat va devoir accroitre considérablement ses budgets policiers et militaires pour faire face à la montée générale des tensions sociales et de l’insécurité intérieure et extérieure. Insécurité accrue par les millions d’immigrés économiques, climatiques et venant des zones de guerre qu’il ne sera plus possible d’aider par les transferts sociaux déjà restreints pour les « nationaux ».
La crise de 29 porta Hitler au pouvoir …Celle de 2008, combinée à l’attaque Américaine sur l’Irak fit tomber les appareils d’Etat arabo-musulmans sous la coupe des intégristes islamistes. Les réseaux intégristes sont à présent fin prêts. Les fantasmagories concernant « le complot judéo-américain » ont prit possession de l’imaginaire collectif musulman…le mal est fait.
L’occident des croisés et des juifs est le bouc émissaire utilisé par le totalitarisme islamique pour regrouper les foules autour du « djihad » la guerre sainte …et la nouvelle grande déferlante islamiste. Les soldats occidentaux doivent combattre à présent au milieu des civils en Irak, en Syrie, en Libye. Ils participent à de durs combats de rue. Les dommages collatéraux sont considérables. Des documents filmés circulent dans le monde entier et montrent des femmes et des enfants déchiquetés par le tir des armées et des armes occidentales.

Les intégristes islamistes n’ont plus qu’à tirer les marrons du feu. La haine antioccidentale ainsi catalysée fera bifurquer l’histoire dans la direction opposée à celle prévue par les stratèges occidentaux. Ce n’est pas la démocratie qui risque de remporter la victoire, mais l’intégrisme islamiste. 

C’est dans le contexte de la « revanche de Dieu » que la « religion » reprend vie partout dans le monde depuis le début des années 70. Un slogan fait fureur de partout, y compris au sein des citées françaises : « L’islam est la solution ». La solution à tout : la quête d’identité, de puissance et d’espoir.
Il s’agit simplement de prendre à son compte la modernité apportée par l’Occident et de la retourner contre lui : les sciences, la technologie et son « humanisme ». Il leur faut, bien entendu, rejeter la culture occidentale en renouant avec l’islam comme guide de vie dans le monde moderne.
Nous pouvons comparer avec la réforme protestante : une réaction à la stagnation et à la corruption des institutions en place et à la trahison des élites. L’ayatollah Khomeiny comme Calvin défend une vision plus pure et plus exigeante de la religion, prêche le travail, la soumission à Dieu, l’ordre et la discipline, et s’adresse à des populations,  dynamiques (prolifiques) …

Le constat une fois fait, nous voyons bien que faire la guerre aux islamistes n’y suffira pas, mais que nous avons un impératif vital qui est celui de revenir à nos fondamentaux, à nos cultures, nos identités, nos héritages. Nous avons à rééduquer et resocialiser notre peuple, à redonner sens à nos vies et c’est dans ce combat que nous trouverons la force de sortir du piège que nous avons nous même fabriqué.

Francis NERI

09 06 17
http://semanticien.blogspirit.com/

                 

21/04/2017

Une réalité terrible

« Aujourd'hui face à l'impéritie des responsables, nous sommes confrontés à une réalité terrible, le FN avait sur ce point raison et nous devons continuer le déni pour ne pas admettre le réel dérangeant, alors que le meilleur moyen de faire tomber le FN est de prendre le problème à bras le corps en disant les choses et en réglant les problèmes, mais ce serait un aveu de culpabilité pour ceux qui ont permis cela. »

David Duquesne

... l'impéritie des responsables .... faire tomber le FN …et vous appelleriez à voter Fillon alors qu'il est un de ces responsables ...c'est bizarre ...comme c'est bizarre…

Voyez vous sur l’invasion islamiste, c’est une analyse que certains d'entre nous avons déjà faite en 1981 à la venue de la gauche au pouvoir et quelque uns encore bien avant, dés 1973 avec l'avènement de VGE.
Je sais c’est complexe…et pourtant pas compliqué …nous devrions à présent être capables de penser nos sociétés dans leur globalité, comme des systèmes complexes où les dimensions économiques, financières, culturelles, institutionnelles et techniques s’entremêlent.

L’approche globale de cette élection dans le contexte actuel devrait être un bon moyen d’aborder la complexité, de comprendre les liens entre les différents facteurs, d’observer les faits et réaliser que NOS réalités sont fractales, que notre système Français est structuré comme les systèmes à plus grande échelle, comme l’Union Européenne ; que la résolution du problème à notre échelle est le meilleur moyen de se préparer à l’aborder à une échelle plus vaste…mais non la droite veut rester « la plus bête du monde » incapable de s’unir et de se rassembler …nous l’avons bien vu à Béziers !

Mais les ego sont plus forts que l’alliance devant les dangers et le défi que nous adresse l’islam …alors oui j’appelle à voter Marine car dans tous les cas de figure, c’est la seule en capacité de réguler et de contrôler par la politique et par l’éthique.
Les « autres » Fillon compris, sont dans leur rationalité abstraite, calculante, économiste, managériale, technocratique. Ils sont incapables de saisir les problèmes dans leur humanité et dans leur planétarité.

Fillon et Macron voient l’aveuglement des fanatiques, pas le leur.
Aveuglement qui va amplifier la lame d’anti-islamisme comme en témoignait déjà dans les années 80 le livre d’Oriana Fallaci contre l’islam : La rage et l’Orgeuil, Plon … religion clairement identifiée comme fanatique et régressive.

Le résultat si Marine ne parvient pas au pouvoir nous conduira rapidement à la guerre civile et ethnique. Dans les cités « ils » s’y préparent, dans les caves des stocks d’armes sont entreposés et à la disposition des fichiers « S » et autres « dormants »

Tous les processus actuels conduisent à la catastrophe, alors sortons la tête du sable et cessons de la baisser devant nos bourreaux de l’islam et leurs complices objectifs que sont Macron et Fillon, valets de l ’Oligarchie mondialiste alliée au Qatar et L’Arabie Saoudite, NOS ennemis déclarés.

Dimanche brisons le processus, les probabilités, car l’improbable est encore possible votons pour Marine c’est notre dernière chance !

Francis-claude Neri
21 04 17

23/03/2017

Appliquer l’article 16

En 2005, j’avais échangé quelques mots avec mon père, ancien combattant d’Algérie, au sujet des émeutes. Je n’admettais pas que l’on n’envoie pas l’armée pour rétablir l’ordre, mais j’avoue qu’il su un peu me convaincre, à l’époque, en me rétorquant « qu’il y allait avoir des morts, et que c’est le cas quand on mobilise la troupe contre des civils, t’avais qu’à voir en Algérie… »

Oui très cher père, c’est vrai, la « troupe » postée rue d’Isly ne réprima pas les « mauvais » en effet. Mais quand les « fellouzes » fussent-ils des gamins endoctrinés par leurs parents ou grands-parents, détruisent la métropole alors il faut frapper, et frapper fort, et même si notre armée n’a pas toujours épousé la cause du peuple français, je reviens à mon idée initiale ; il fallait terroriser cette fange résiduelle du FLN.

Ils ont 12 ans de plus aujourd’hui, et certains sont même en responsabilité, mais rien, jamais rien ne les départira de cette haine recuite à l’infini, de n’avoir jamais eu des ancêtres capables de développer leur pays.

Nous avons été « les chances » de toutes nos colonies, les architectes de leur émancipation, et l’avenir a démontré ce qu’ils ont fait des infrastructures que nous leur avons léguées. La haine de la France se recuit dans l’ignorance et l’outrance dans de trop nombreux appartements de cités, et maintenant que « Alger la blanche » n’est plus à défendre, il est urgent de ne plus retenir nos coups.

Patrick Escudie

23 03 17