Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

07/10/2016

Science fiction

Tout juste bonne à rassasier l’imagination des naïfs et des jobards pensent certains.

Pour moi, elle est « la voie royale conciliant l’imaginaire et la raison, vers une appréhension critique d’un futur impossible à prévoir en toute rigueur. »


C’est en lisant un livre de science fiction (le monde des Non-Aristotéliciens) que je découvrir la sémantique générale, l’approche systémique et l’école de Palo Alto. Et ce ne fut qu’un commencement.  

Lisez de la science fiction, vous découvrirez que les fondements les plus surs de notre existence sont en définitive aléatoires et fragiles et…également comment le « principe de Carnot » nous laisse beaucoup, mais alors beaucoup de temps pour nous en sortir en tant qu’individu, groupe et espèce.

Francis-claude Neri

07 10 16   

22/08/2014

Scénario A-venir !?

Sauf accident dû au manque de régulation et de contrôle global, nous aurons sans doute la continuation de ce que l'on voit déjà : inégalités en hausse, une hyper classe globale complice, des services publics en déchéance, mais un Etat oligarchique, totalitaire sans le reconnaître, à l’autorité renforcée réprimant violemment les débordements sociaux, claniques ou religieux.

Nous aurons une minorité globalisée, éduquée et riche qui surfe sur la vague et qui joue sur les appariements sélectifs.

Nous aurons des pauvres résignés, livrés aux guerres civiles, aux virus et à la faim. Leur quotidien s'améliore un peu à la marge pour peu qu’ils renoncent à procréer.

Nous aurons une classe moyenne réduite à minima, massivement déclassée qui ne fait que penser, sans y parvenir, à accéder au niveau supérieur, mais surtout pas à reprendre la « Bastille ».

Bref le "meilleur des mondes"

Francis NERI
22 08 14

06/08/2014

Modélisation et prospective

Ceux qui savent comment observer, noter, relier des événements qui deviennent signaux, puis scénarios sauront se souvenir que le basculement contre les Etats-Unis, qui aujourd’hui dégénère en conflit avec la Russie et peut être bientôt avec la Chine, ne date pas d’hier, mais il peut être « daté » d’un événement que peu d’observateurs ont relevé et encore moins mis en « prospective ».

Au mois d’octobre 2009, la Russie, la Chine et les pays d’Asie centrale regroupés au sein de l’Organisation de Coopération de Shanghai (OCS) décidèrent de se passer du dollar pour leurs échanges commerciaux, notamment de pétrole pour faire perdre au dollar son rôle dominant.

En 2009, les échanges entre ces pays ne représentaient que 0,3 % du commerce mondial et la hausse du Yuan n’était pas recherché par la Chine. Les Etats-Unis bousculés par la crise des "subprimes" n’ont pas réagi à ce moment là.
Pourtant il s’agissait bien de construire un système financier et économique alternatif et concurrent aux Etats-Unis et nous le voyons bien aujourd’hui ; les échanges commerciaux entre la Russie, la Chine et surtout l’Europe se sont intensifiés.
Les Etats-Unis alertés se décident alors à réagir. Ceci explique l’Ukraine et l’attitude de Poutine qui ne bougera pas tant que la Chine ne se rangera pas officiellement dans son camp et il n’utilisera que l’arme financière et économique.
Du coté Européen l’Allemagne toujours aussi pragmatique ne renoncera pas à ses marchés extérieurs à l’Europe et à court terme respectera une stricte neutralité, la France et le reste de l’UE suivra. Il n’y aura donc pas de « guerre » autre qu’économique et un nouvel équilibre va s’instaurer.

L’Amérique deviendra une puissance relative, perdra son hégémonie et le monde redeviendra multipolaire. Le fanatisme Islamiste ne sera plus utile. Il sera éradiqué et nous avancerons vers une nouvelle période, plus vertueuse, plus régulée, plus économe, plus égalitaire, mieux contrôlée.

Une certaine forme de Marxisme peut ré-exister s’il sait compléter l’observation de la situation politique, économique et sociale avec la situation de la Terre, de la survivance de l’Humain sur terre.
Un noble projet pour des esprits ouverts à l’approche systémique !