Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

07/10/2016

Science fiction

Tout juste bonne à rassasier l’imagination des naïfs et des jobards pensent certains.

Pour moi, elle est « la voie royale conciliant l’imaginaire et la raison, vers une appréhension critique d’un futur impossible à prévoir en toute rigueur. »


C’est en lisant un livre de science fiction (le monde des Non-Aristotéliciens) que je découvrir la sémantique générale, l’approche systémique et l’école de Palo Alto. Et ce ne fut qu’un commencement.  

Lisez de la science fiction, vous découvrirez que les fondements les plus surs de notre existence sont en définitive aléatoires et fragiles et…également comment le « principe de Carnot » nous laisse beaucoup, mais alors beaucoup de temps pour nous en sortir en tant qu’individu, groupe et espèce.

Francis-claude Neri

07 10 16   

Commentaires

…La guerre des islamistes fut une lutte sauvage et barbare, à l’issue de laquelle les islamistes vainquirent les restes en partie stériles des occidentaux, car les islamistes étaient forts et n’avaient pas peur de la mort, ils acceptaient de mourir à 100 contre un et leur peuple était inépuisable …

Écrit par : goshein | 11/10/2016

La stupidité suicidaire de ces gens-là. Ce qui compte ce n'est pas de mourir pour une cause; mais de vivre pour elle.
Didier Saint-Pé

Écrit par : goshein | 11/10/2016

Les commentaires sont fermés.