Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

02/11/2014

Complot mondial ?

Mondialisation, mais de quoi ?

Bof ! De toute façon, il faudra bien passer par la régulation et le contrôle global de la démographie, des finances, de la production agricole, de la pêche et de l'utilisation des matières premières ...le "reste" peut attendre :-)

J'aime beaucoup cette expression: "les lanceurs d'alertes"… C’est ce à quoi il nous faut probablement nous résigner à être. Alertes qui ne seront ni comprises ni entendues !
 
Pour le concept d’un Nouvel Ordre Mondial je n'appellerais pas çà un complot. J’opte plutôt pour des convergences d'intérêts entre "puissants" et que ces intérêts vont à une élite qui prend de plus en plus conscience de la nécessité de se refermer sur elle même.
Et çà ne fait que commencer avec la rencontre de la robotique, de l'Intelligence Artificielle, des nanotechnologies. ILS n'auront certainement plus besoin de 8 à 9 milliards d'êtres humains...çà va réduire !

Et …. Nous les « Occidentaux » laisserons faire tant que çà ne nous atteindra pas !

Francis NERI

02 11 14

02/08/2014

Une société systémique

Le contraire d’une société systémique c’est notre société individualiste où c’est le système qui est responsable, pas l’individu

Dans une société systémique quand vous faites quelque chose au système vous en êtes responsable

Je suis persuadé, que notre propre avenir passe par la réintroduction, dans nos sociétés modernes, des principes de vie systémiques qui ont fondés les sociétés racines.

Il faut faire ré exister par appariement sélectif des « sociétés » où la violence est identifiée, canalisée, où les jeunes sont élevés en harmonie avec la nature et d'où la pauvreté est absente. Des sociétés hautement démocratiques, solidaires, en quête permanente d'équilibre et de paix.

A partir de là une mémoire peut reprendre vie, un peuple retrouver espoir, une guérison s'accomplir. Et, pas à pas, un chemin se rouvrir qui interroge notre monde et révèle une philosophie et une science à même d'éclairer les impasses de notre temps. 

30/06/2014

Elections municipales à Strasbourg

« Des états initiaux légèrement différents peuvent évoluer vers des états considérablement différents et vice versa des états considérablement différents peuvent évoluer vers des états initiaux semblables » Bref, retour à la case départ !
 
La détermination de l’état d’un système et sa trajectoire future passe par l’étude des phases précédentes qui est déterminante, surtout si elles sont répétitives, ce qui facilite les calculs. Orienter la trajectoire d’un système dynamique exige de déterminer A L’AVANCE chacun des points représentants les états futurs du système en calculant à chaque instant l’évolution du système. Les systèmes déterministes (oui çà existe) sont représentés dans l'espace des phases par des trajectoires précises sur lesquels ces systèmes se situent et évoluent sans les quitter.
Les systèmes aléatoires évoluent au hasard dans tout l'espace. Les systèmes chaotiques, eux, ont un comportement infiniment complexe. Ils sont irrésistiblement attirés par une figure géométrique de structure également infiniment complexe sur laquelle ils errent au hasard, mais sans jamais la quitter, ni repasser deux fois par le même point !

A Strasbourg comme ailleurs il faut souhaiter que Marine LE PEN évite comme la peste les systèmes chaotiques et structure, organise, in-forme chaque système régional en l’orientant vers un but : la conquête du pouvoir en 17.
 
Francis NERI
30 06 14