Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22/11/2012

Martine Aubry mise en examen

Je ne veux pas être de ceux qui tirent sur une ambulance, mais je me demande tout de même pour quelles raisons cette « personne » pouvait prétendre devenir Président de la république. Le plus grave c’est que d’autres personnes la soutiennent encore, voire seraient prêtes à ce qu’elle fasse un nouveau mandat dans cette bonne ville du Lille où elle a, semble t-il, fait tellement de dégâts !

Je note enfin qu’elle n’est pas la seule responsable durant ces années 80 où la gauche, comme aujourd’hui, était au pouvoir…alors « tous pourris ? »

Francis NERI

L’ex-première secrétaire du Parti socialiste français au pouvoir, Martine Aubry, mise en examen dans l’affaire de l’empoisonnement par l’amiante

Martine Aubry, l’ancienne première secrétaire du Parti socialiste au gouvernement en France (PS) a été mise en examen pour homicides involontaires le 6 novembre dans le scandale de l’utilisation de l’amiante dans l’industrie française. Elle est accusée d’avoir permis la poursuite de son utilisation alors même que des études scientifiques et la législation de l’Union européenne avaient exposé le rôle joué par l’amiante dans le développement du cancer du poumon.

La juge ayant mis Aubry en examen a déclaré que la politicienne du PS n’avait pas pris les mesures adéquates pour empêcher que les ouvriers ne soient exposés aux fibres d’amiante et ne soient, en conséquence, contaminés.

Des scientifiques de l’institut d’Etat INSERM (Institut national de la santé et de la recherche médicale) estiment que 100.000 ouvriers mourront de la contamination par l’amiante d’ici à 2025.

Aubry est accusée, en tant que directrice des relations du travail au ministère du Travail sous la présidence de François Mitterrand, d’avoir bloqué l’application des directives européennes de 1983 destinées à réduire l’emploi de l’amiante. 

L’industrie, le gouvernement et les syndicats se sont réunis dans un Comité permanent amiante (CPA), un lobby constitué en 1982, dissout en 1996 et dont le but était d’obstruer les efforts pour interdire la fibre cancérogène.

Aubry nie avoir participé au CPA ou avoir rien su de son existence dans les années 1980. Mais la presse rapporte qu’un haut fonctionnaire du département des relations du travail, Jean Luc Pasquier, assistait bien aux réunions du CPA, et qu’Aubry en avait parfaitement connaissance. Il dit qu’il y allait sur ses ordres qu’Aubry était informée de tous les dossiers sensibles et que l’amiante en faisait partie. Si elle avait voulu que le Ministère quitte le CPA, elle comme ses successeurs, n’avait qu’à en décider ainsi, dit il (Voir en anglais: “French workers demand justice over asbestos poisoning“).

Le scandale de l’amiante met en évidence non seulement les actes d’Aubry, mais encore le rôle nauséabond joué par les “partenaires sociaux” – les syndicats et les groupes patronaux en collaboration avec l’Etat – et les marchés politiques qu’ils ont passés avec le Parti socialiste. Ils ont œuvré pour la protection des marges de profits de l’industrie française et aux dépens de la santé et de la vie des travailleurs.

Pierre Mabut

22/02/2012

Le PS de Martine Aubry ?

Gérard Dalongeville, l'ancien maire socialiste d'Hénin-Beaumont, publie un livre jeudi sur le fonctionnement du PS dans le département. Il fait découvrir un système de corruption inquiétant.

C'est le livre que craignaient les socialistes du Pas-de-Calais. Gérard Dalongeville, l'ancien maire d'Hénin-Beaumont, vient d'écrire un ouvrage intitulé Rose Mafia (éditions Jacob-Duvernet). Et selon l'Express qui a eu la primeur des meilleures pages, le résultat est plutôt gratiné. L'ancien élu, qui fut membre du PS avant d'être exclu, mis en examen pour détournement de fonds et corruption, y décrit un système «pourri jusqu'à la moelle». L'ouvrage sera mis en vente jeudi.

 Merci à Isabelle pour m’avoir « branché » sur cette affaire !

 …Quelques remarques qui me sont parvenu que pour ma part je partage mais que je ne puis faire…il est temps que je retrouve ma liberté d’expression …alors !   

 « Entendra-t-on (enfin) la présidente de la région ??? Son silence est assourdissant.

A parier qu'on ne parlera pas de ces magouilles du PS dans les différents journaux télévisés.

Comment, le parti socialiste français du Pas de Calais gangrené par la corruption et la turpide ?  Ce n'est pas possible ... mais faisons confiance à Martine  Aubry, elle va nous poursuivre pour diffamation et la vérité sera connue… des mensonges voyons !  

Sous l'ère Mitterrand, il y avait l'affaire URBA de triste mémoire, apparemment les choses ne se sont pas améliorées depuis, malgré les lois sur le financement des partis politiques. Le parti socialiste, dirigé durant 11 longues années par un personnage plutôt falot, puis par la dame des 35 heures, n'a pas su faire le ménage et personne n'a rien vu… Qu’ils disent ! bien au contraire la corruption semble n'avoir fait que croître et embellir. Si ce parti s'empare de la Présidence de la République et de l'Assemblée Nationale, en plus du Sénat, de la quasi totalité des Régions, d'une grande majorité des Conseils Départementaux et des Grandes villes déjà détenus, sans véritables contre - pouvoirs grâce à des syndicats complaisants et intéressés, c'est à une véritable mise en coupe réglée de notre pays que nous risquons d'assister, attention… danger. 

Cette affaire pourrait expliquer la connivence qui existerait depuis longtemps entre la Région Nord Pas de Calais et PACA, et qui avait été évoquée pour expliquer la grande bienveillance que portait Martine Aubry à l'égard de Guerini, absous de ses "indélicatesses " par la secrétaire du PS. Attitude étrange pour le moins !!!

Ah ces socialistes qui ne cessent de donner des leçons de morale aux autres, voulant faire croire que la vertu est à Gauche et les turpitudes à Droite ... le terme " menteur " employé par Nicolas Sarkozy pour François Hollande, et qui lui a été fort reproché, était donc parfaitement approprié. 

Ni Martine ni François ne sont au courant ça va sans dire !!! Dites donc il s'en passe des choses dans le Nord de la France qui a depuis hier un nouveau locataire ! (le pauvre il a dormi dans une cellule de 9 m2 sur une paillasse ça doit le changer de sa luxueuse chambre du Sofitel !

J'attends les commentaires de Mme Aubry en temps qu'élue du Nord et responsable N° 1 du PS, de Hollande le candidat et d' Hamon le porte-parole !

On savait déjà que les socialistes du Nord -Pas de Calais et des Bouches du Rhône étaient limites mais les autres, dans les autres départements, comment sont-ils ?

Il serait plus que nécessaire qu'il y ait une véritable alternance politique dans toutes ces Régions détenues depuis trop longtemps par les mêmes (c'est valable pour les uns, comme pour les autres d’ailleurs…oui d’accord à droite ils ne sont pas nombreux) car le contrôle absolu et sans partage permet tous les arrangements (pour être gentil) et la création ou le renforcement d'une clientèle d'employés-assistés prêts à toutes les compromissions pour conserver leurs postes et prébendes, ainsi que la corruption généralisée soit à titre personnel soit à titre collectif. » 

Collectées par Francis NERI

22/02/12

http://semanticien.blogspirit.com

 

11/12/2011

La faute de Martine Aubry IV

Mon épouse et moi avons fait un long voyage en train et nous sommes rentrés tard hier au soir, affamés et fatigués.

J’ai du faire un peu trop honneur aux raviolis, sortis du congélateur car soigneusement préparés avant notre départ en prévision du retour. Trois semaines, pendant lesquelles nous avons un peu oublié Martine Aubry, son époux et leur appel.

Je n’ai pas non plus hésité devant un munster au cumin et la bouteille d’Edelswicker à moitié pleine qui sommeillait au frigo.

J’aurai du me méfier. J’oublie parfois que l’âge ne permet pas toujours ce genre d’excès. Nous décidâmes de faire un petit tour dans le quartier au Parc de la Citadelle, histoire de s’oxygéner un peu.

Mais l’endroit n’est pas toujours bien fréquenté le soir et nous renonçâmes.

Je postai ma chronique rédigée dans le train, croquai deux comprimés de Maloox et  m’endormi lourdement sans demander mon reste.

C’est alors que je fis cet épouvantable cauchemar dont je sorti en sueur, hagard et avec un épouvantable mal de tête que seul un cachet de Dafalgan à la codéine parvint à soulager quelque peu.

Un cauchemar qui commençait bien pourtant puisque mon avocat m’annonçait que Martine Aubry et son mari étaient déboutés de leurs demandes.

Les rêves sont traîtres parfois.

Comme la vie ! Vous êtes là, tranquille croyant ne rien risquer car vous pensez vous être moyennement bien conduit, et brusquement, tout bascule, plus rien ne va plus !

Je suis persuadé que ce genre de rêve vous est déjà arrivé. Vous volez, par exemple, et tout va bien. Vous voyez les gens en bas, vous descendez vers eux et là patatras vous tombez en vrille et c’est l’écrasement au sol.

Je sens que vous attendez la suite, alors j’en viens au fait.

Nous étions en 2O12 et Nicolas Sarkozy avait de justesse gagné l’élection présidentielle, ses succès européens l’avaient dopé.

Les électeurs du Front National n’avaient pas tous votés blanc après l’éviction de Marine Le PEN. Elle n’avait judicieusement pas donné de consignes de vote et espérait se rattraper aux législatives en réclamant un vote à la proportionnelle afin que les 21% d’électeurs qui l’avaient suivi au premier tour soient enfin représentés à l’assemblée nationale.

Mais Nicolas Sarkozy restait ferme : « Je ne m’appelle pas François Mitterrand, pas question de favoriser l’extrême droite ».

François Hollande battu et fortement déprimé suivit les conseils de Lionel Jospin et s’en fut cultiver son jardin.

DSK tenta bien un bref retour, mais la Première Secrétaire du Parti Socialiste, soutenu par   Cécile Duflot et Laurent Fabius balaya, cette idée saugrenue d’un revers de neurone et mena tambour battant une campagne énergique qui comme en 1997 plaça la gauche en tête au premier tour.

C’est à ce moment que mon sommeil encore paisible tourna au cauchemar. Je me dis que Nicolas Sarkozy n’allait pas faire comme son prédécesseur. Il n’oserait pas refuser l’accord  avec des candidats « Marinistes » bien placés. Et bien oui, il le fit et pas une seule des triangulaires ne tourna à l’avantage de l’UMP.  Au FN, seule Marine Le PEN fut élue à Henin-Beaumont  

C’est alors que je commence à descendre en piquet, mon estomac se révoltant devant le désastre.         

La gauche alliée aux écologistes rentre en force au Palais Bourbon. Martine Aubry réclame le poste de Premier Ministre. Nicolas Sarkozy respecte la décision du peuple et la Martine de Lille entreprend une nouvelle « cohabitation »

Son premier discours commence par ces mots : « Maintenant je vais pouvoir enfin « m’occuper sérieusement du blogueur Strasbourgeois ». 

C’en était trop, je me suis enfin réveillé. 

Sans trop déranger mon épouse qui commençait à s’inquiéter : « Rendors toi, ce n’est rien je suis un peu barbouillé », j’immigrai dans la cuisine et réfléchi à ce scénario, cette « modélisation » que mon inconscient fabriquait et je la trouvais fort possible.

J’imaginais les conséquences considérables de cette fracture entre citoyens, entre communautés. Des élus sans légitimité réelle, un gouvernement sans autorité, un Président en conflit permanent avec son premier Ministre.  

Pour cela, il ne faut peut-être pas que François Hollande passe le premier tour.  

Que faire sinon espérer. Certains pensent que Nicolas Sarkozy a encore une chance, d’autres que François Hollande se révèlera à la hauteur de ses ambitions, beaucoup veulent croire en Marine Le Pen qui nous propose le changement le plus décisif. 

Rien n’est joué. Une chose est sure, je vais me méfier de mes rêves !     

Francis NERI

11/12/11

Ps: Un fidèle lecteur trouve que les caractères de mes textes sont trop petits. Je signale qu'il doit pouvoir utiliser sa "loupe". A tout hasard je passe le tout en gras.

Un grand merci à Jean-Marie de Metz. J'ai bien reçu son chèque. Nous sommes "voisins" et j'y vais quelques fois. A bientôt peut être !