Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19/11/2018

Hyperconsommation ?

Dans une large mesure l'Occident ressemble au fils prodigue pour ne pas dire à la vierge folle :

"nous sommes riches, quittons le Père, faisons bonne chair, écartons de nous toutes contraintes".

Et coté Église c'est encore pire parce que tout comme les vierges folles on va chercher dans le monde la lumière qui nous manque, nous condamnant inéluctablement à la porte close. . Pire encore : certains après être tombés se relèvent, mais glacés, dans la superbe des anges de lumière, pour semer la mort à leur tour.

Bref on crie de joie dans la nuit glacée.

Ça ne peut être qu'une étape de tristesse et de dépression pour les fils de la lumière ; mais étape seulement de prise de conscience :

"Vous pleurerez et ils seront dans la joie, mais ce jour-là sachez que votre délivrance est proche".

Inéluctablement notre monde moderne tout comme cette faction d’Église mauvaise va tomber dans la dépression ; dépression économique, morale et psychologique. Et si l'homme d'iniquité survient alors pour la doper....duper....un instant, ce sera pour une plus grande dépression encore. Car sans le Christ il n'y a rien ; c'est la loi de la création.

Notre temps fait bien penser à la pièce de Ionesco : Rhinocéros où le dernier à refuser de l'être est pris de doute et de dépression.
Là en ce moment la petite voix du diable nous souffle : " Tu as tort, tu as tort, vois comment ceux qui ont cédé aux « bisounours » et au politiquement(s) correct (s) sont mille fois mieux que toi et mille fois plus spirituels". Mais non! Mon œil ! La ficelle est un peu grosse.

Notre Évangélisation ? Soyons dans la joie, soyons dans le bonheur, soyons bien dans nos pompes. Et c'est le pire témoignage que nous rendrons à cette culture de mort et de tristesse.

https://www.youtube.com/watch?v=SIb4-X8FJnA


Philippe Coutel

Bonjour,

Il s’agit comme le dit notre ami Philippe de "la nécessaire décroissance de l'hyperconsommation" et il convient au delà des concepts d'éthique ou de morale de se placer sur un plan technique; peu importe la finalité en amont, qu'elle soit religieuse ou pas
La réponse à mon sens c'est plus de remédiation, de régulation et de contrôle.

Nous avons bien vu avec la crise des subprimes, et il faut en tirer leçon :  que l'auto régulation çà ne marche pas et çà ne marchera probablement jamais.

Alors :

 
-Réguler et contrôler les naissances
-Réguler et contrôler l'économie et la finance
-Réguler et contrôler la production militaro-industrielle
-Réguler et contrôler l'immigration

Etc.

Bien sur il faut savoir et pouvoir réguler, contrôler et remédier aux trois niveaux :

Celui de l'individu
Celui du groupe
Celui de l'espèce

Et bien entendu çà ne peut fonctionner avec le système démocratique et constitutionnel actuel ...
Nous savons donc ce qu'il nous reste à faire...enfin nous devrions :-)

Francis-claude Neri

Philippe Coutel Je suis bien sûr d'accord. La foi sans la raison n'est pas possible, ni la raison sans la foi. Les deux s'interpellent.

Francis-claude Neri Philippe Coutel Et se complètent :-)

Francis-claude Neri Philippe Coutel

19 11 18

 

16/11/2018

La notion de « cause » à travers les sciences

Attitude et comportement dans le rapport cause-effet : quand l’attitude détermine l’acte et quand l’acte détermine l’attitude

David Vaidis

Introduction

  1. Attitude et Comportement
  2. Manipulation persuasive : de l’attitude vers le comportement
  3. Manipulation comportementale : du comportement vers le changement d’attitude

La théorie de la dissonance cognitive, outre ses applications en laboratoire, permet notamment d’expliquer comment les individus internalisent les obligations générées par l’autorité sociale (Beauvois, 2005). L’exercice libéral de l’autorité, pour lequel un semblant de liberté est proposé, amène l’individu à rationaliser son comportement en le justifiant a posteriori et à internaliser la norme du pouvoir social.

Voilà comment depuis les années 30 « ON » nous manipule en douceur de mieux en mieux et au finish « ON » nous fait accepter Macron , l’islamisation, les migrants et l’oligarchie mondialisée qui utilise ces méthodes.
En prendre conscience EST impératif si nous voulons redevenir conscients, libres, « maneuvrants. ». Cessons de traiter d’abrutis et de moutons ceux qui pour nous, votent mal.
Car posons nous aussi la question : échappons nous à ces conditionnements ?

Et encore, ne pouvons nous pas manipuler les manipulateurs au lieu de les laisser NOUS manipuler au point que nous nous trompions systématiquement de cible ?

Francis-claude Neri

http://semanticien.blogspirit.com/

16 11 18

 

 

10/11/2018

Comment taxer !

Exemple !

Cela fait plusieurs années que la viande est dans le collimateur des gouvernements. Un bien facilement taxable, dont la consommation est en constante augmentation, constitue en effet une cible de choix pour accroître les revenus des États.

Mais comme la mesure est impopulaire, il fallait d’autres arguments pour la justifier. C’est ici qu’interviennent les associations militantes. Provéganes, antispécistes, amies de la planète… À coup d’études culpabilisantes, elles parviennent à infléchir une grande partie de l’opinion publique. Leurs actions violentes (contre les boucheries, notamment) font les délices des médias. Mais elles pèsent aussi de plus en plus financièrement et politiquement, à l’image de FAIRR (Farm Animal Investment Risk and Return), groupe soutenu par de puissants investisseurs. En outre, un peu partout dans le monde, des militants de la cause animale se font élire pour peser sur le débat public. L’idée d’une taxe sur la viande fait son chemin en Suède, au Danemark et en Allemagne. Le principal argument invoqué est la protection de la planète — de ses sols et de ses forêts.

Comme toujours pour faire passer leur idée ILS nous taxent en disant que c’est pour notre bien…il est temps d’en finir avec ces magouilleurs.

Commençons par les « bloquer » le 17 novembre et ensuite NOUS aviserons sur : ce que NOUS allons faire, avec qui NOUS allons le faire, comment NOUS allons le faire et enfin avec quels MOYENS !

Francis-claude Neri  
http://semanticien.blogspirit.com/
10 11 18