Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21/12/2017

Section manipulation

Il y a un préalable à TOUTE action concertée; c'est la modification des attitudes (mentales) si vous voulez obtenir les comportements disons ...efficaces que vous souhaitez.
On peut aussi agir sur les comportements pour obtenir les attitudes voulues...le tout est de savoir ce que l'on veut et pour obtenir ce que l'on veut il faut faire le choix des MOYENS ...l'esclavage par exemple est un bon moyen pour faire travailler les gens à son service ... la torture un bon moyen pour faire parler celui qui ne veut pas.

Nos "maitres" sont des malins ils utilisent le lavage de cerveau, la manipulation par la communication, la consommation, la télé etc...

Et NOUS que voulons nous faire ? Déclencher une guerre civile ?

Quoi que NOUS voulions faire, il va falloir le communiquer...et donc manipuler les attitudes et les comportements ... implanter cette idée dans le cerveau de nos "troupes" potentielles !
C'est un classique en terme de psychologie des comportements (individus ET groupes)

J'y suis venu pour ma part à en contester la pratique à la suite de mes études sur la psychothérapie et la dynamique des groupes.
Ces études et leurs applications dans une pratique quotidienne en entreprise m’ont fourni une grande part de mes exemples, de mes propos et de mes positions sur le CHANGEMENT, sur les moyens de l'obtenir et sur la nécessité d'une approche globale ET systémique de la genèse et de la résolution des problèmes.

Je ne nie pas l'importance de l'inconscient, du passé, de son exploration, du transfert, des caractères, du déplacement des symptômes, mais je n'oublie pas les dangers de la manipulation des individus et des groupes.

Pour faire court, sinon je serai long et ennuyeux, je m’intéresse aux processus plutôt qu'aux contenus, à l'ici et maintenant plutôt qu'au passé et à trouver de nouvelles façons d'intervenir efficacement dans des situations posant problèmes.

Je sais qu'il n'existe pas une vue JUSTE du monde et que la manipulation des comportements par la communication est inévitable, nécessaire à partir du moment ou nous avons de l'influence sur un individu ou /et un groupe.

La question qui me préoccupe n'est donc pas d'éviter l'influence et la manipulation, mais de les mieux utiliser dans l’intérêt de NOTRE groupe d'appartenance dans les luttes actuelles que nous menons et qui concernent notre survie en tant qu'individus et en tant que groupe.

C'est la forme de MON combat : la communication. Qui s'exerce sous trois formes :
- La communication pédagogique (celle qui enseigne et communique sur la finalité, la forme et les moyens de l'action)
- La communication managériale (celle qui organise et structure l'action)
- La communication thérapeutique (celle qui soigne, qui réconforte et qui renvoi vers l'action)

Je considère que, sur ces bases, nous avons à rassembler, à nous regrouper autour de NOS dénominateurs communs que nous avons parfaitement identifiés et intégrés.

A nous de jouer avant de passer à l'action

Francis-claude Neri
18 12 17

27/11/2017

Guerre civile, ethnique, de religion ?

Canne Canne Labbe Ce qui n était qu un problème d immigration (au début) devient un problème Franco Français. (une guerre civile quoi) avec la régularisation , la naturalisation , le regroupement familial et le droit du sol élargit a je ne sais qui mais paradoxalement.....la suppression de la nationalité (aux doubles nationaux) terroristes , assassins ou autres salopards etc.. serait inconstitutionnelle ?

Francis-claude Neri Il faut cesser de parler de guerre civile, de guerre ethnique ou de guerre de religion ...il s'agit d'une guerre de LIBERATION et çà c'est LEGITIME et MOBILISATEUR.
Nous avons à libérer la France et les Français de l'islam et comme entre 42 et 45 s'occuper au passage des collabos, c'est à dire de ceux des Français qui ont des intérêts à les protéger et pour cela nous avons à cibler le système politico-médiatique, l'UE et l'OTAN
Les musulmans "français" n'en sont pas. Ce ne sont que des français de papier.
Ce n'est donc pas une guerre civile, une guerre civile se déroule entre citoyens et les citoyens Français qui ne sont pas musulmans ne sont pas fous au point de se faire la guerre ce serait dans l’intérêt de ceux qui les manipulent et bien entendu des musulmans comme Tariq Ramadan par exemple !
D’autre part, l'islam n'est pas une religion, c'est un système politique dictatorial et mafieux ....RIEN d'autre.
NOUS sommes en guerre contre lui depuis une éternité...il faut à présent lui faire la guerre en France avant de la faire aux pays musulmans, ce n’est pas notre affaire...par contre nous pouvons assister les minorités qui luttent dans les pays maghrébins et d'Afrique pour la pratique de leurs cultures et leur survie...je pense aux Kabyles par exemple ou aux chrétiens d’orient.
Et arrêtons de démolir Israël que NOS dirigeants trahissent depuis 1973 pour quelques barils de pétrole...il fait NOTRE travail au moyen orient.
Ce n'est donc pas une guerre de religion ....nous sommes un pays laïc qui a déjà réglé ce problème avec les Juifs d'une part et les autres religions avec la loi de 1905 !
Ce n'est pas non plus une guerre ethnique ...nous n'avons rien, mais rien à faire des problèmes ethniques des noirs qui veulent vivre chez nous et notre colonne vertébrale c'est NOTRE culture gréco-romaine, judéo-chrétienne, matinée des lumières ...Nous n'avons nul besoin de nous enrichir de leurs différences ...qu'ils se les gardent !
Mettons de l'ordre dans nos idées, nos convictions et nos opinions et passons à l'action au lieu de couper les cheveux islamistes et compatibles en quatre ...merci !

14/10/2016

Les responsables

Nous avons à distinguer et désigner les responsables, depuis 40 ans, du déclin de la France, de la mise en danger des Français, du nivèlement culturel auquel ils sont soumis, de leur paupérisation et de bien d’autres choses encore.

Ces élites responsables, et donc coupables, il  faut les incriminer et les punir de leurs mensonges, de leurs malversations  avant d’incriminer le système qu’ils ont volontairement perverti ! 

Incriminer le système c’est , comme nos « zélites », nous défausser de toute responsabilité politique citoyenne : l’image se substitue à la pensée. Un effet de sidération « freeze » le cerveau qui ne se nourrit plus que d’image vues. L’on s’auto-excuse de ne pas plus agir.

Mais quand c’est de France qu’il s’agit, notre peuple devrait dire autrement ses pensées et ses attentes. Marcher ! Manifester ! Agir et surtout ne pas oublier de penser !

Nous voudrions voir nos « zélites » user de plume et de paroles auprès des responsables de la puissance publique ou médiatique ; prendre en charge la colère citoyenne et lui donner sens avant qu’elle ne mette le feu à la France.

A part Zemmour et quelques courageux qui se comptent sur les doigts de la main, les autres se contentent de camper sur leurs privilèges et attendre que çà se passe, que tout continue comme « avant ».  

Quand à nous, qui nous pensons « citoyens », avons à user surtout du bulletin de vote !

Ne nous y trompons pas, en 17 nous n’aurons pas seulement à choisir un ou une Présidente, mais à choisir le ou là « chef de guerre »  qui déterminera le destin de la France, et au delà,  pour le siècle qui commence à peine.

Nous n’avons plus droit à l’erreur, et compte tenu du contexte et des forces en présence je considère que Marine Le PEN est la seule en mesure d’accéder à ce « statut ». Elle en a l’énergie, la compétence à nous de lui en donner les moyens.

Francis-claude Neri

14 10 16