Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

29/07/2018

Bendala et Medine

Comme je l’avais mis en prospective, l’affaire Bendala se retourne à l’avantage du Président Macron …sur le fond il a raison de dire que c’est un non–événement.

Il signifie par là qu’il règle le compte à une opposition interne et externe qui se discrédite en fonçant dans le piège comme un ours qui veut écraser la figure du jardinier pour chasser la mouche dont celui ci est importuné pendant son sommeil.

Certains dans l’opposition, mais surtout certaine, se sont montrés particulièrement stupides, se voyant déjà aux portes du pouvoir.
Pendant ce temps le peuple oublie l’essentiel c’est à dire Medine et le sauvetage de notre identité culturelle.

Je remarque à ce sujet que contrairement à sa tante, Marion Maréchal n’est pas tombée dans le piège tendu par le pouvoir, car elle sait que le sauvetage de notre culture et de notre identité est le défi immédiat que nous avons à relever.

Elle sait comme Trump ou Poutine que nous n’avons rien à faire de l’identité culturelle des pays sous développés. La faiblesse classique de l’Occident, à laquelle il faut remédier, c’est de vouloir propager SA culture et en particulier l’expérience démocratique européenne mise à mal par les « bien pensants ».

Ils disent tous trois que « l’homme blanc » ne sanglote plus [1]    

La déficience quasi congénitale de la conscience, de l’identité des pays sous développés, n’est pas la conséquence de la « colonisation » Elle est le résultat de la paresse, de l’indigence, de la corruption des élites nationales, de la formation clanique, cosmopolite de leur esprit et leur recul vers une culture tribale.

Rien n’était donc joué avec l’indépendance et le retour de « l’étranger ». L’aspect économique et financier déplorable, conjugué avec leur hostilité envers nos principes démocratiques et nos valeurs culturelles font qu’ils ne pensent plus qu’à une chose nous envahir par le nombre, se venger et nous imposer leurs « valeurs » tribales, claniques et surtout religieuses.

C’est pour cela que nous devons vaincre au Bataclan le 19 octobre.      

Francis-claude Neri

http://semanticien.blogspirit.com/
29 07 18                                                                                               

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

[1] Le sanglot de l’homme blanc de Pascal Brukner Seuil 1983

28/07/2018

Respect à la France musulmane

"Si tout mon respect va au libérateur, il en va autrement pour le Président de la République. "

Les islamistes qui rêvent d'une France musulmane sont-ils nostalgiques de l'Algérie française?

Ils doivent se dire qu'ils ont été vraiment cons il y a 50 ans. Les trois pays du Maghreb, quasiment musulmans à 99%, totalisent aujourd'hui 77 millions d'habitants. Si la France n’avait pas décolonisé, elle n'aurait pas comme aujourd'hui 65 millions d'habitants, mais serait un grand pays s'étendant de Dunkerque à Tamanrasset comptant 142 millions d'habitants, en majorité musulmans...

Argh !... Ils se sont faits baiser en beauté sur ce coup-là, c'est peut-être ce qu'ils doivent se dire...

Fritz Helmut Dabber

28 07 18


13/07/2018

La destruction des états

La destruction des états est un plan prévu par l UE pour avoir tous les pouvoirs et pour cela ils inondent l UE d envahisseurs africain et arabes pour détruire les états et l UE recevra tous les pouvoirs, ce plan a été ourdi par JC Juncker , Guy Verhofstadt , Donald Tusk , George Soros et ce plan est appliqué a la lettre avec Macron et Merkel.
(Sans oublier leurs prédécesseurs Jean Monet, Schumann etc.)

sitting bull
8 juillet 2018 

Il manque dans les coupables de nos malheurs, cette fausse droite qui a prouvé depuis des décennies qu'elle jouait contre la France. De l'instrumentalisation bien naïve entre 1958 et 1981 des politichiens de la gauche tels Mitterrand et Marchais, à ses trahisons institutionnelles ( cohabitation, référendum trahi ), de sa complaisance envers les baladins de la gauche à son éloignement de tous nos attachements vitaux, de sa préférence des Giscard, Chirac, Sarkozy à toute alternative patriotique, de son ralliement l'an dernier, intolérable moralement autant que politiquement au polichinelle du système, à son choix de matraquer les pauvres pour donner aux puissants, de sa lâche incapacité à affirmer sa solidarité avec des peuples qui crient leur droit à la continuité historique à son vote de nombre de lois de Macron, de son refus de la moindre alliance électorale ne serait ce que pour les municipales à venir à la soupe servie par Macron, la coupe est pleine !

Monsieur Francis-claude Neri, encore un effort car on n'arrivera à rien dans ce pays sans le retour des mots à mettre sur les maux, sans le retour à la sincérité du langage politique.

Francis Ponsonnaille
13 juillet 18

http://semanticien.blogspirit.com/