Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

29/11/2016

Alerte communication

En France, à l'école, les journalistes ne sont pas formés. Ils sont formatés.
C'est pour ça qu'on retrouve le même raisonnement, le même comportement, la même idéologie sur tous les médias subventionnés.

Le journaliste du système, considéré comme non facho, lisse est comme un pet inutile : il ne fait pas de bruit, il est sans odeur et sans saveur.

Existe-t-il encore des journalistes qui font leur boulot et qui font partie de la presse subventionnée ?
Autant chercher une aiguille dans une motte de foin !

Pour s'informer et se positionner correctement sur le plan politique, économique, social,  il faut vraiment aller sur les médias alternatifs non subventionnés, les soutenir, interagir, échanger, partager et faire circuler une information fiable sur les réseaux sociaux

Francis Claude Neri
29 11 16  

17/10/2016

Des veaux !

Mon cher Jean Pierre vous dites vrai. D'ailleurs le général de Gaulle qualifiait déjà les français de VEAUX dans les années 68/70. Il avait raison et vous aussi.

Patrice Corbon

Il suffit de rendre systématiquement responsables les Français de l'échec du FN au second tour.
Pour ma part, je trouve que les valses hésitations, les querelles et trahisons au sein du FN en sont essentiellement responsables en plus d'une "communication" lamentable.
La structure et l'organisation du FN est également décevante ...la purge exercée dans les régions a laissé place à un désert qu'il faut remplir à la va vite avec une bande de petits jeunes qui n'ont encore pas de poils au menton.
Il est facile de traiter les Français de veaux dans ces conditions surtout quand on sait que l'appareil du parti n'entend que ce qu'il veut bien entendre de ce qui monte du peuple vers lui !
Les adversaires de Marine se réjouissent de voir le parti de Marine et de Florian délaisser peu à peu les ressorts du vote frontiste au moment ou ceux ci n'ont jamais été aussi puissants.
Non les électeurs ne sont pas des veaux ...mais ils ont des attitudes et des comportements méfiants car ils se savent trompés depuis au moins 40 ans et si Marine veut modifier ces attitudes et ces comportements (surtout chez les ainés qu'elle veut "séduire" et les "classes moyennes) eh bien il lui faudrait un peu plus de pédagogie et de clarté dans ses objectifs à faire PARTAGER et vite ...sinon elle ne sera pas au second tour et nous serons mal, très mal !

Francis-claude Neri

17 10 16

07/10/2016

La Vague Patriote

Il y a tant d’histoires différentes au sein des groupes de patriotes, des intellectuels pauvres ou riches, barricadés dans des bastides gersoises ou luttant pour préserver une identité malmenée dans des HLM, de courageux commerçants ou paysans qui luttent pour garder la tête hors de la fange imposée par les technocrates européens, et même des gens que j’adore qui osent s’exprimer sur leur quotidien en cumulant fautes de syntaxe et d’orthographe. On s’en fout !
Je suis populiste avant tout, et les petits arrangements de la novlangue me dépitent, et si être populiste consiste à être fasciste, et bien que l’on me prenne pour un admirateur de la République de Salo, cela n’entravera en rien ma vision identitaire et sociale. Vous savez, j’avais pressenti le chaos actuel, dès mes 15 ans, et j’avais étonné des amis américains, en affirmant qu’à terme, l’immigration arabe poserait un problème culturel et religieux dont il serait impossible de se défaire ; même eux étaient étonnés !
M’encarter dites-vous ? Regrets peut-être ? Et si j’avais été le Rachline de l’époque, j’aurais approché le comité directeur probablement, et mes revenus actuels seraient décuplés, en tant que sénateur ou député européen. Non, je veux rester libre, et j’aime cette fronde identitaire, parfois brouillonne qui s’exprime sur la Vague Patriote.

Patrick Escudie
07 10 16