Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Démocratie - Page 4

  • Le journal du Cygne Noir N°40

    Le journal du Cygne Noir

    http://www.cygnenoir.ovh/
    « Des Signaux faibles qui peuvent devenir signifiants »

    N°40
    Lundi 05 juillet 2021

    01- L’appel de Martin Moisan
    Ligue du midi.

    Marine Le Pen vient de perdre toute crédibilité pour porter les espoirs de notre camp en 2022. Je lis ce matin sous la plume de Nicolas Gauthier sur Boulevard Voltaire que le RN aurait perdu 71 % de son électorat. Je n’ai pas de moyen de vérifier ce chiffre, mais quoi qu’il en soit, l’hémorragie est particulièrement significative. La personne et la ligne politique de Marine Le Pen viennent d’être sévèrement sanctionnées. Marine Le Pen vient d’être sèchement disqualifiée par son propre électorat.

    Pas de second Tour Macron/Le Pen. Voilà le message très clair qu’ont envoyé les électeurs à l’issue de ce scrutin. On ne leur refera pas le coup de 2017. Supporteurs indéfectibles de Marine Le Pen, n’y comptez pas !
    Militants, cadres et élus du RN, sortez Marine Le Pen, ou bien sortez du RN groupés et en bloc.

    Débarrassé de Marine Le Pen, le RN pourra enfin trouver un jeu d’alliances dans notre camp et s’associer à la victoire.
    Il ne s’en cache pas, le plan d’Éric Zemmour c’est de rassembler notre camp comme l’avait fait Mitterrand de la gauche en 81.

    Préparez-vous à suivre l’électorat de notre camp qu’Éric Zemmour va fédérer et faire sortir de l’abstention pour lui donner la victoire.

    02- Il faut que Z s'engage

    Sinon on est morts ! Et la France avec nous.
    On fait quoi, on attend qu'un progressiste soit élu ? Et après, on pleure sur la destruction de nos valeurs, de l'héritage de nos aïeux ?
    On laisse à nos enfants un pays dans lequel ils seront étrangers et juste tolérés ?
    Mon dieu réveillons nous, retrouvons notre dignité, rappelons nous que nous sommes un grand peuple !!!

    Corinne Montjaux

    03- Philippe de Villiers
    Il quitte Albin Michel en soutien à Éric Zemmour

    L'éditeur Albin Michel, avec qui Éric Zemmour collabore depuis une dizaine d’années, a décidé de ne pas publier son prochain livre.

    Mardi soir, Éric Zemmour a reçu le soutien de Philippe de Villiers qui, sur Twitter, annonce mettre fin à sa propre collaboration avec Albin Michel. « J'apprends que le contrat d'édition d'Éric Zemmour a été rompu pour son nouvel essai, écrit-il. Ayant le même éditeur que lui, je suis stupéfait qu'un auteur d'une telle qualité soit censuré. Par solidarité avec Éric Zemmour, j'ai décidé de quitter Albin Michel pour mon prochain livre. » Philippe de Villiers se sépare lui aussi de son éditeur historique avec qui il collabore depuis 1989 avec la publication d'une vingtaine d'ouvrages.

    Par LePoint.fr (avec AFP)

    04- Une civilisation en décadence ?

    Une civilisation rentre en décadence à partir du moment où elle demande aux barbares de l'envahir et de la saccager.

    Elle a passé le stade de la crainte et même de la lâcheté. Elle en est au stade masochiste où elle invite elle-même à se faire piétiner. Nous y sommes.

    Parviendrons-nous à inverser ce courant mortifère ? Il faut s'attendre à ce que cela soit extrêmement difficile. Dans la plupart des cas, remonter la pente de la décadence est aussi impossible que d'inverser la flèche du temps.

    Certaines civilisations n'auraient jamais pu se refonder et renaître, simplement parce que leur heure était venue, parce que leur décadence était inscrite implacablement dans le principe d'entropie. Leur destructuration les avait privées de toute énergie utile, comme un organisme épuisé, un homme en état de burn-out.

    D'autres - plus rarement - ont su renouer avec ce qui les structurait et leur redonnait leur énergie. Cela passe nécessairement par une redécouverte de leur identité et une reconstruction de leur estime de soi.

    C'est en cela que le patriotisme est le fait par excellence de l'homme civilisé, de l'Athénien. Ceux qui dénigrent le patriotisme en se prétendant civilisés, progressistes et mondialistes, ne sont que des décadents qui s'ignorent.

    Sommes-nous en capacité de remonter le courant ou condamnés à la déliquescence de la fin de vie ? Dans un cas comme dans l'autre, je me battrai pour ce qu'est la France jusqu'à mon dernier souffle, comme pourront le faire tous mes frères d'armes conscients de la situation.

    Si cela échoue, cela signifie que l'heure de la France était venue, ce qui n'empêche nullement de lutter jusqu'au bout, de ne jamais rendre les armes. Mais dans ce cas, ce seront d'autres civilisations, peut-être la chinoise, qui auront été appelées par l'histoire à se dresser contre la barbarie et à la mater.

    C'est à cela qu'il faut nous préparer. Si nous ne sommes pas aussi durs et implacables que la Chine vis-à-vis des barbares, nous disparaîtrons.

    Marc Rameaux

    03 07 21

    05- Le patriotisme économique

    Ainsi que la souveraineté, voilà des principes que l'Allemagne aime défendre et elle a raison. Beaucoup de nos politiques, au plus haut sommet de l'Etat pour certains, beaucoup de nos décideurs, devraient prendre cela comme exemple chez nos voisins et non continuer à croire à ce couple bancal franco-allemand ...

    Sur l'ensemble des programmes lancés en coopération en 2017 lors d'un conseil franco-allemand, seuls l'Eurodrone et le SCAF ont obtenu le feu vert du Bundestag. Les autres restent à quai : Tigre Mark 3, missile MAST-F, MAWS, et MGCS..
    L'Allemagne préfère financer les programmes nationaux à ceux réalisés en coopération.
    https://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/aeronautique-defense/l-allemagne-prefere-financer-les-programmes-nationaux-a-ceux-realises-en-cooperation
    latribune.fr

    David Saforcada

    Le journal du Cygne Noir
    Francis-Claude Neri
    http://www.cygnenoir.ovh/

  • L’islamo-gauchisme

    Il a Sartre pour grand père ! Celui ci faisait feu de tout bois pourvu que flambe l’occident judéo-chrétien, que brule l’Europe de l’Ouest, celle des libertés dans un monde où l’Europe de l’est, celle des barbelés, lui faisait face.
    Pourvu que se calcine la France gaulliste qu’il assimile au fascisme et que flamboie un tiers monde socialiste, marxiste ET musulman.
    Pour les islamo-gauchiste, c’est :
    Le clocher, non ! Le minaret oui !
    Le pape, non ! L’ayatollah oui !
    La bible, non ! Le Coran oui !
    Le sermon du dimanche, non ! L’appel du muezzin oui !
    Les croisades, non ! Le djihad oui !
    La croix, non ! Le croissant oui !
    Aujourd’hui ce catéchisme gauchiste est devenu celui de la Franc nihiliste qui annonce les trompettes de l’effondrement de l’Occident !
    Qui aurait pu penser 40 ans après le retrait de De Gaulle à un pareil retour du « religieux » ?

    La théocratie de l’islamo-gauchisme et l’économie à tendance féodale sont la véritable « modernité » avec laquelle le gouvernement islamique et la gauche veulent faire cause commune sans aucune difficulté.
    Il suffit de se référer aux écrits de Sartre et de Michel Foucault dans les années 70 pour le comprendre.
    C’est la généalogie de l’islamo-gauchisme. C’est pour eux le Coran qui permet de lutter contre les américains, l’Occident et son matérialisme et Serge Jully, Jean Daniel, le nouvel Obs et le Monde ne furent pas en reste.
    Les islamo-gauchistes comme J.L Mélenchon, Edwy Plenel,Virginie Despentes, Emmanuel Tood ainsi que nombre de journalistes, d’intellectuels, d’éditeurs, d’écrivains, de philosophes, etc. veulent encore et toujours nous faire croire que la culture musulmane est sur un premier temps quand nous serions dans les dernières notes de la partition, dans l’écroulement final de NOTRE civilisation ; que nous ne ferons par partie des forces qui compteront demain et que nous sommes responsables de nos échecs.
    Les islamo-gauchistes déclarent aussi que l’athéisme accompagne obligatoirement « un monde dépourvu de sens et un espèce humaine sans projet ». C’est le thème reprit par Houria Bouteldja, salariée à nos frais de l’Institut du monde arabe, qui cible la démocratie, le débat, la laïcité, le rationalisme , le christianisme, et le judaïsme, l’humanisme et la république les droits de l’homme, la France et son histoire.
    L’opium du peuple n’est plus valable, mais la religion musulmane doit être perçue comme le salut légitime et la revanche des pauvres « arabo-musulmans et africains »  exploités par les capitalistes.
    Alors ? Notre civilisation va t’elle s’effondrer et la Oumma dominer la France pour commencer et le monde pour terminer ?
    Allons ne soyons pas dupes de la stratégie des islamo-gauchistes alliés aux apprentis sorciers de la mondialisation dite « libérale » pour mieux nous abuser. 

    Notre civilisation ne va pas s’effondrer comme la civilisation gréco-romaine elle va évoluer et certainement pas dans le sens de la Oumma, au contraire. Cette religion frénétique  disparaitra avant la fin des ressources pétrolières et la reconversion énergétique en cours.  La longue durée reprendra sens.
    La France est attendue au tournant de 2022 ; ne laissons pas passer cette probable dernière chance. Le peuple de France sera avec Eric Zemmour au rendez. Il peut comptez sur nous ! 

    04 07 21

    Francis-claude Neri

    Cygne Noir

    www.facebook.com/groups/horizon2022/

            

  • Cherchons despote éclairé

    Les dernières élections ont entériné un état de fait qui dure maintenant depuis quelques années : la vie politique en France est décidée par environ 20% de la population, celle qui a intérêt à faire perdurer un système à son seul bénéfice : politiciens progressistes (y compris de la prétendue droite), média mainstream, hauts fonctionnaires, pouvoir juridique.
    Les candidats aux élections peuvent être élus et maintenus indéfiniment à leur poste par de petites minorités, représentant à peine plus de 10% de l'électorat.
    Il n'y a pas d'autre raison à l'abstention : ni le covid ni un prétendu je-m'en-foutisme n'en sont l'explication. Seulement le fait que 20% de la population peut décider à l'avance du résultat de l'élection, des candidats qui seront désignés et de qui en bénéficiera.
    Ce système qui détruit le sens du vote mais qui en conserve toutes les apparences extérieures est non seulement la négation de la démocratie mais il en est une démolition encore plus profonde et encore plus perverse que ne le serait une dictature assumée.
    C'est la raison pour laquelle de plus en plus de Français seraient prêts à une dictature : celle-ci aurait au moins l'avantage de ne pas rajouter l'hypocrisie et l'apparence de la morale à un despotisme devenu évident.