Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20/12/2020

La question de la triplice de l’horreur

 « L’islam est le glaive réorganisateur de la mondialisation libérale. Le gauchisme culturel (qui est à l’orthodoxie marxienne ce que sont les Témoins de Jéhovah au concile de Chalcédoine) est le prescripteur spirituel (inverseur des valeurs vertueuses) de cet attelage ; alliance contre-nature du sabre islamique et du goupillon sans dieu (cléricature gaucho-libéralo-anomiste). »

Jacques Philarchein

Qui saura, pour 2022, individu ou groupe, construire une coalition d’électeurs suffisamment forte, transcendant les lignes de parti traditionnelles, pour être capable de les amener avec eux afin d’ériger un nouveau « mouvement », en commençant par sa base ? 

Une chose certaine, les mondialistes, les gauchistes et les islamistes, bref, la « Triplice »  n’ont aucune idée de ce qu’il peut alors se passer.

 Alors faut-il abattre la « Triplice » ?

En période de calme et avec notre « système » d’organisation sociale actuel, nous pouvions nous contenter de dirigeants tels que ceux qui sont à la tête du pays.

Ce n’est plus le cas. Les parasites de la « Triplice » ont lentement pénétrés l’organisme et l’organisation du pays, de l’Europe et pour tout dire de l’Occident Gréco-romain, judéo-chrétien et révolutionnaire.

TOUT est à reprendre à la base : l’éducation, la socialisation, la culture, la production et l’affectation des richesses.

Ce n’est pas une mince affaire et la Triplice n’est pas un adversaire qui nous laissera agir sans réagir. Le Président TRUMP en fait actuellement les frais.

Mais David contre Goliath a, paraît-il, trouvé la faille. Alors en cherchant bien, en pensant global et en agissant local « tous ensemble » les résistants arriveront bien à mettre Macron et son équipe au rencart ? NON ?

Et ce ne sera qu’un commencement !   

20 12 20

Francis-claude Neri

http://semanticien.blogspirit.com/

 

19/12/2020

Civilisation européenne

L’Europe est une civilisation exceptionnelle. Ses sources et ses valeurs sont plurielles et appuyées sur la tradition rationaliste gréco-romaine et la tradition judéo-chrétienne régulée, voire contrôlée, par les lumières.

Ses réalisations sont uniques et irremplaçables.

Chacun en France y avait sa place ; mais nous avons voulu exporter ces sources et valeurs vers ceux qui n’en voulaient pas.
Naïvement nous avons pensé qu’ils les adopteraient.
C’était une erreur et une faute « lourde » de la part de nos élites : politiques, administratives, médiatiques.

Et le peuple de France, LUI, en  paye le prix puisqu’une grande majorité d’entre eux n’en veulent pas et, au contraire, nous imposer leurs sources et leurs valeurs par la force s’il le faut ...tout en profitant grassement de NOS acquis.

Nous nous sommes fait avoir ! Nous avons fabriqué des « français de papier » avec qui,  sans contrepartie, nous avons partagé nos biens les plus chers.

Il nous faut renoncer à l’universalité de nos sources, et valeurs. Elles sont nôtres …point barre !

Comme vœux de Noël, tous, croyants, agnostiques, païens,  disons que nous allons les retrouver, les préserver et les défendre …c’est tout ce que le peuple français et européen demande.

Francis-claude Neri
http://fr.blogspirit.com/

   

17/12/2020

Une vision globale

La "vision globale" est un terme utilisé en géopolitique et en stratégie pour désigner un «plan», une prospective.

Son ambition est de dépasser les compartimentages nationaux (entre autres) et de rechercher les connexions, les interactions ou les bifurcations à différentes échelles, pour ainsi réaliser une approche « totale » des problématiques sans pour autant tomber dans l’universel ou le schématisme (le local ou le global).

Pour ma part je considère qu’une vision globale va avec une approche systémique des problématiques

D’où le concept d’agir local tout en pensant global cher à Hervé Morin.


Par exemple, essayons de « penser global » mais « d’agir local » sur la religion ET le projet islamo-politique et peut être, ensuite, ne mettrons nous plus toutes les religions dans le même panier de crabes.

Considérons, également, la « problématique islamiste » comme une « entrée » sur les autres problématiques car elles sont « reliées », ce qui interpelle la cohérence (occidentale) "globale"

Les 7 problématiques :

1) Gestion des ressources, décroissance
2) Absence de régulation, de contrôle et de remédiation

3) Surpopulation
4) Immigration
5) Islamisation
6) Union européenne
7) Mondialisation, globalisation

17 12 20

Francis-claude Neri

http://semanticien.blogspirit.com/